Après la manif des flics, ce sera comme avant… en pire !

Avant et après la manif des policiers… les crapules en tremblent encore !

Bravo les syndicats et politicards manipulateurs !

 

Le moyen le plus sûr pour n’être jamais déçu dans la vie… c’est de ne jamais rien attendre, ainsi on ne se nourrit pas de faux espoirs qui, une fois bafoués, sont terriblement douloureux.

Appliquant cette philosophie à la récente manif des policiers, je m’en félicite aujourd’hui, étant ainsi épargnée par le gros chagrin de constater qu’une nouvelle fois, une protestation populaire a dûment été manipulée du sommet pour la dévoyer, en la vidant de sa véritable substance afin qu’elle colle aux critères de la bien-pensance !

Bien évidemment, cette absence de déception n’évite pas la colère… comme après le scandale de la FFF engageant une crapule islamiste, crachant sans vergogne sur Zemmour, MLP et la France, pour le clip officiel de l’équipe de France de l’Euro 2021… quand sa place devrait être en prison et nulle part ailleurs

Ainsi, les immédiates mesures, prises au lendemain de la manifestation des policiers, téléguidée par leurs principaux syndicats, ceux dûment achetés par le pouvoir, entrant bien dans la feuille de route du squatteur de l’Elysée, n’ont rien pour surprendre ceux qui n’en attendaient rien !

Il y a en revanche, bien de quoi halluciner devant les « mesures » prises ici et là !

Après mûres réflexions… d’au moins quelques longues secondes… le chef de la mafia politico-collabos, nous sort une décision glaçante par sa dureté et son intransigeance… où l’on sent bien que « ça va chauffer » pour tous ceux qui n’obéiront pas…

Ainsi, profitant de son passage à Nevers (Nièvre) vendredi, pour promouvoir la réouverture des lieux culturels, le Pinocchio hors normes qui nous sert de chef d’Etat, a lancé un message très clair, aux sans-papier… d’où sont précisément souvent issues les racailles revendiquant leurs droits, à peine arrivés sur notre sol… virant également très vite aux lynchages de flics, selon le beau modèle de leurs « frères » déjà sur place, que ce soit depuis des lustres, ou seulement quelques mois…

« On n’arrive pas en disant, on doit être considéré, on a des droits. On a une culture d’accueil et les choses se passeront bien si chacun fait son devoir, et dit je respecte les règles, j’essaie de m’intégrer, j’apprends la langue », a affirmé le chef de l’État.

« Les choses ne sont pas données. J’ai été pris à partie à plusieurs reprises. La France prend sa part dans l’immigration qu’il y a aujourd’hui, nous continuerons de le faire. On va continuer à investir pour héberger et former mais il faut aussi que celles et ceux qui arrivent sur notre sol prennent leur part de devoirs pour faire l’effort sur la langue, pour faire l’effort pour les formations et ensuite pour avoir un travail, c’est la clé », a-t-il ajouté. « À ce moment-là, on arrivera collectivement à pacifier les choses, sinon, tous les esprits s’embrasent », a poursuivi Emmanuel Macron.

« Nous sommes un pays généreux mais on doit respecter les règles, on ne peut pas donner des papiers à tout le monde », a souligné le président français. […]

De quoi être véritablement « morts de peur » … notamment ceux qui ne comprennent pas un mot de français… puisqu’ils n’ont pas encore eut accès aux cours accélérés donnés gratuitement (avec nos impôts… pendant que nos agriculteurs crèvent de misère et de solitude !!!).

Euh… ils sont au courant de cette nouvelle philosophie, les agents administratifs, des services d’immigration massive ?

Parce que sans vouloir me montrer irrespectueuse (quoi que !) c’est exactement le contraire qui se passe depuis des décennies… et sans changement notable, sinon en pire, depuis l’avènement de la marionnette des mondialistes, aux manettes de la France depuis quatre très longues années !

Dans l’article du Figaro, on ne manque pas de faire pleurer Margot avec une vidéo sur « le désarroi des travailleurs sans-papiers menacés d’expulsion à Montreuil » … Edifiant !

Plusieurs commentaires s’imposent après consultation de cette vidéo :

1/ Ceux qui s’expriment sont des travailleurs qui parlent un français correct, et n’ont donc rien à voir avec les foules réclamant en vociférant « leurs droit », ponctués de Allah Akbar.

2/ Les associations au grand cœur, qui mettent en avant le « droit au logement » ne devraient-elles pas appliquer ce principe prioritairement aux SDF locaux, au lieu de toujours s’inquiéter du sort d’étrangers que nous, le Peuple souverain, n’avons jamais invités à nous envahir ?

3/ Il ressort également que ces hommes sont fort déçus puisque ne s’attendant pas à être logés si misérablement en France dont ils avaient une tout autre idée… ce qui est pourtant le cadet des soucis de nos félons gouvernants, qui se moquent d’eux autant que de nous… leur fausse générosité les utilisant contre nous, non pour améliorer leur vie.

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/macron-aux-sans-papiers-vous-avez-des-devoirs-avant-d-avoir-des-droits-20210521

Enfin je conclurai ce chapitre en affirmant que Macron se fout de nous encore une fois… puisqu’il reprend carrément le refrain d’un certain traitre s’étant fait élire en 2007, après avoir parlé pour la première fois « des devoirs » le plus souvent totalement occultés, allant pourtant de pair avec les « droits » qui eux sont constamment brandis par les pros de la revendication… notamment les nouveaux arrivants.

A l’époque, ce discours tout nouveau dans la bouche d’un politique, m’avait séduite au point de voter pour… celui qui allait nous trahir de la plus vilaine façon, en nous imposant cette Union Européenne telle que nous ne la voulions pas.

« Chat échaudé craint l’eau froide » nous dit « Le roman de Renart » ; je n’ai donc nullement l’intention de changer mon opinion sur le triste sire Macron, avec ce qui n’est qu’un nouvel enfumage, à destination des sans cervelle donc sans mémoire !

Dans un tout autre registre, qui vous plongera selon votre nature profonde, soit dans un fou rire nerveux difficilement maitrisable, soit dans une colère noire, et les idées qui vont avec… l’ineffable maire EELV de Lyon, Grégory Doucet, s’illustre à nouveau avec des mesures hors normes pour sa ville, en s’attaquant notamment aux « turbulences » avec un outil terriblement novateur (jamais encore utilisé ailleurs, semble-t-il persuadé !) … la médiation, mais avec toujours la bonne vieille méthode d’arrosage des associations prétendues caritatives, en subventions conséquentes… pour nos impôts, jamais pour la régularisation des problèmes qui perdurent encore de nos jours !

L’agence Lyon Tranquilité Médiation ALTM pourrait ainsi recevoir 27 748 euros pour réaliser de la “médiation à proximité des établissements de nuit entre 19h et 2h par 3 médiateurs : prévention et régulation des conflits, sensibilisation des clients des établissements, objectivation des doléances”.

L’association Médiation Lyon AMELY doit obtenir 35 200 euros pour tenir des permanences d’accès au droit et de médiation pour résoudre des conflits du quotidien…

Tiens Doucet, comme tant d’autres, oublie totalement les devoirs semble-t-il… Pas bien ça, si Macron apprend cela, ça va chauffer !

Le Mas – Mouvement d’action sociale recevra 70 426 euros pour organiser 14 permanences hebdomadaires d’accueil et d’accompagnement socio-judiciaire des personnes victimes, 5 permanences de soutien psychologique, de l’accueil en urgence des personnes victimes 7j/7 ou encore pour s’occuper de la gestion de 48 téléphones grave danger dans le cadre des violences conjugales.

Lesquelles violences conjugales viennent toujours en provenance des Français de souche, bien blancs, souvent blonds aux yeux bleus (pouah !) … ce sont les néo-féministes de salon, dont je tairai les noms, qui le disent… et dont les conneries sont reprises par les médias complices du système !

Mais j’ai gardé le meilleur pour la fin… et ceux qui ont tenu le choc jusqu’ici, risquent bien de craquer devant une telle nouveauté : des ateliers théâtre pour les habitants de la Duchère et des policiers, dans le but de créer un “rapprochement” entre les forces de l’ordre et la population.

Pour cela, « Le Lien Théâtre » dans le 9e arrondissement de Lyon recevra une subvention de 8826 euros.

« Ça vous en bouche un coin, hein » … comme disait mon grand-père ! Non mais, sérieusement, relevez-vous, vous allez vous salir !

Mais ce n’est pas tout…

Le même Lien Théâtre recevra aussi 7000 euros pour présenter des pièces en milieu scolaire pour la prévention des conflits chez les adolescents, notamment le harcèlement, les discriminations et les violences sexistes.

Donc, fini les « j’men bat les c… » si gracieusement éructés par les ados, mâles et femelles, remplacés par de jolies citations de Molière ou tout autre auteur classique… ce qui changera des dialogues de Kassovitz et sa « Haine » ressortie en 2020… sur les écrans, heureusement fermés pour cause de Covid !

Et surtout, cerise sur le gâteau, cette dernière mesurette, qui indéniablement fera hurler bien des parents (bien sous tous rapports) à qui l’on interdit désormais de mettre une fessée à leurs bambins, afin de ne pas les traumatiser… et risquant en conséquence de les retrouver un jour, en prison !

Heureusement, Doucet a pensé à tout ; on se demande ce que les Lyonnais feraient sans lui !

Pour garantir une prévention de la récidive, la Ville de Lyon versera 3500 euros au Relais Enfants Parents qui doit permettre l’accompagnement d’enfants au parloir des prisons ainsi que l’organisation de temps festifs derrière les barreaux comme Noël ou la fête des pères.

https://www.fdesouche.com/2021/05/21/spectacle-de-theatre-policiers-habitants-mediation-200-000-euros-bientot-debloques-par-la-ville-de-lyon-pour-lutter-contre-linsecurite/

A Paris, sans doute poussée par ces esprits novateurs, Hidalgo la Dingo, jamais en reste pour les idées fumeuses, n’allait pas s’avouer dépassée ; c’est chose faite avec « le transfert des toxicos, dans un jardin d’enfants, la nuit… » mais attention, encadré par la police !

Explications :

Comment faire en sorte que la place de Stalingrad, dans le 19e arrondissement de Paris, ne soit plus, jour et nuit, une vaste zone de trafic et de consommation de drogue, « le sanctuaire européen du crack », selon les mots du maire (PS) d’arrondissement, François Dagnaud ? Devant la montée des tensions et l’exaspération des riverains, les pouvoirs publics ont décidé, lundi 17 mai, de transférer temporairement ce marché à ciel ouvert à 500 mètres de là, dans un parc public désormais ouvert la nuit, les jardins d’Eole.

Organisé conjointement par l’Etat et la Ville de Paris, ce transfert est déjà contesté. « Parquer les toxicomanes dans un jardin pour enfants, c’est une très mauvaise solution qui ne fait que déplacer le problème », critique Pierre Liscia, habitant du quartier et candidat sur la liste de Valérie Pécresse (Libres !) aux élections régionales.

Effectivement, c’est une constante chez certains politicards qui du haut de leur prétendue supériorité, méprisent le peuple, alors que, malgré leurs somptueux salaires et avantages, ils ne règlent jamais un problème, s’attelant toujours à le déplacer… refilant « le bébé » à leurs successeurs… qui feront la même chose, d’où la pérennité des problèmes.

https://www.fdesouche.com/2021/05/21/paris-les-fumeurs-de-cracks-de-stalingrad-repousses-par-les-pouvoirs-publics-dans-un-jardin-pour-enfants-ou-le-trafic-est-encadre-par-la-police/

Enfin, dernier petit « changement notable » au lendemain de cette grande kermesse des syndicats de police, feignant se pencher sur les problèmes, voire les dangers mortels, rencontrés par ceux qui vont au front, pendant que les fourbes de toutes sortes sont bien planqués, au chaud dans leurs tours d’ivoire !

La scène se passe à Torcy (Seine et Marne) où une équipe de police se trouvait en sécurisation d’un lycée ce jeudi matin vers 8 heures lorsque les faits se sont produits.

Contrôlant un jeune homme qui ne portait pas de masque. Ils ont rapidement été encerclés par une quinzaine d’individus agressifs, décidés d’empêcher ce contrôle.

Durant la confusion, un individu est parvenu à s’approcher du véhicule des fonctionnaires. Il a versé un produit inflammable sur l’arrière et a mis le feu. Les policiers sont parvenus à récupérer rapidement un extincteur et à éteindre ce début d’incendie.

https://www.fdesouche.com/2021/05/22/torcy-77-des-policiers-qui-controlaient-un-jeune-homme-encercles-par-quinze-individus-agressifs-lun-deux-verse-du-produit-inflammable-sur-leur-voiture-et-met-le-feu/

Et voilà le travail ! Après cette mascarade de manifestation qui a fait couler beaucoup d’encre, et de salive… rien, absolument rien n’a changé pour les crapules, quel que soit leur âge ou leur provenance ; le flic est un ennemi, qu’il faut abattre sans état d’âme, ou à défaut lui pourrir la vie de maintes manières.

Merci Macron ! Tu penses avoir gagné cette manche, en te foutant du monde une nouvelle fois ; mais au lieu de pavoiser, le couard que tu es devrait plutôt réfléchir à ce que tu ferais, si un jour (que nous sommes nombreux à appeler de nos vœux) tes gorilles personnels (augmentés à chaque manif des Gilets Jaunes… que tu crois avoir mâtés) ainsi que tous les policiers appelés à « sécuriser » ta minable personne dès que tu mets un pied en dehors de ton bunker élyséen… décidaient que la coupe est pleine et faisaient la grève « sur le tas », en étant présents, mais non armés, et les mains dans les poches ?

C’est en imaginant ta tête dans un moment pareil, que je me console un peu, de tout ce que tu fais subir à la France et aux Français… et pour le coup, là, je pratique à fond l’espoir !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

0