Macron fera-t-il payer la gifle aux Français ?

Toute ce raffut pour une simple petite torgnole… à celui qui a fait massacrer tant de Gilets Jaunes ?

 

Non mais arrêtez de rigoler dans les chaumières les gens… ce n’est pas le tout de gifler en pleine rue, l’insolent morveux qui se prend pour le président d’un pays qu’il déteste, encore faut-il ensuite en assumer les conséquences ; et là, même si au premier abord j’ai glorifié le jeune homme qui s’est permis ce que des millions de citoyens français (et sans doute d’autres, amoureux de la France, révoltés devant son insolence envers elle) rêvent tout bas, en se demandant pourquoi personne n’ose lui rentrer dedans, je redoute qu’il faille maintenant faire face aux réactions du mouflet vaniteux qui a du se sentir salement humilié.

Et connaissant l’insupportable loustic, il est à craindre qu’il médite une réplique à la hauteur de l’affront subi… alors que le soupir d’aise et les rigolades gauloises ont dû s’entendre jusqu’à l’autre bout de la Terre.

D’ailleurs il se murmure déjà sur les réseaux sociaux, que sa vengeance sera terrible, et qu’en attendant mieux, il aurait déjà trouvé une première parade… mais comme ce n’est pas le sens aigu de la justice qui le caractérise, au lieu de régler ses comptes avec le gifleur, c’est à nous tous qu’il va présenter la note :

La vengeance du Serpent à plumes… à côté, c’est du pipi de chat !

J’avoue avoir souvent goûté ce rêve de participer, ou assister, à ce qui vient d’être fait… toutefois avec des détails que je me garderais bien d’écrire ici, tant les petits kapos de la bien-pensance veillent et traquent les clameurs de vérités, qu’ils se hâtent de noyer sous des flots de médisances destinées à les disqualifier.

Si ça se trouve, et en toute logique vu qu’il manque sérieusement d’une solide éducation qui lui aurait donné le sens du respect d’autrui qui lui manque tantc’est peut-être la toute première mandale qu’il reçoit de sa vie, et lui déjà si trouillard, capable de se claquemurer dans son bunker élyséen à l’approche des Gilets Jaunes, en décembre 2018, aura du mal à se remettre de cette « agression », sûrement plus grave dans son esprit malade (et ceux de ses soutiens) qu’un égorgement ou une décapitation de populistes !

https://ripostelaique.com/samedi-ils-avaient-prepare-lhelico-pour-exfiltrer-macron-de-lelysee.html

Il n’y a qu’à voir comme unanimement, toute la classe politique (et les journaleux collabos qui vont avec) condamne l’affront ; il paraît que ce serait la France qui aurait été giflée ; c’est en tous cas l’avis de Marlène Schiappa, qui a dû sangloter toute la nuit, sur le sort injuste du président… et des Français qu’elle aime tant.

https://twitter.com/i/status/1402272350268280846

Ah bon ? Vous vous êtes sentis giflés vous ?

En ce qui me concerne je dirais plutôt que je me suis sentie « exaucée » … tout comme des millions de patriotes dont certains n’oseraient même pas l’avouer, tant la peur du Croquemitaine Macron plane sur une France, dûment terrifiée par une pandémie convenablement manipulée par les mondialistes fous… dont le souffleté en personne !

Évidemment dans ce concert de désapprobations, seul Eric Zemmour, tout en condamnant, tempère un peu, évoquant la manière dont Macron a dévalorisé la fonction (avec les exemples probants que le monde entier a pu observer).

https://twitter.com/i/status/1402326049334218753

Il est d’ailleurs légitime et utile de se questionner, au moment où Macron et son ministre de la « justice » ne cessent de relativiser les violences dans la société : a-t-il reçu une claque ou « un sentiment » de claque ? Comme le titre précisément FDesouche.

Parce que lorsque de simples « populistes » se font égorger par un islamiste, ce n’est qu’un « sentiment d’insécurité » … mais lorsque l’insulteur permanent de cette grande nation qu’il foule aux pieds, se prend une mandale bien méritée… on nous rassure illico : « le président n’est pas blessé ! ».

https://www.fdesouche.com/2021/06/08/zemmour-je-condamne-la-gifle-mais-il-a-lui-meme-desacralise-sa-fonction-macron-et-son-ministre-de-la-justice-ne-cessent-de-relativiser-les-violences-dans-la-societe-a-t-il-recu-une-claque-ou-un/

Et d’abord qu’est-ce qu’il faisait là ?

Ne serait-il pas déjà, sournoisement, en campagne électorale pour son compte (mais aux frais des contribuables, c’est une constante chez lui !), alors que c’est le chaos partout en France, et que « rien ne va plus » … et pas seulement le noir (notre avenir), impair (sa trahison permanente) et passe (son mépris dédaigneux) !

On peu d’ailleurs s’étonner de la manière dont il est arrivé, sortant du véhicule, en chemise (et pantalon, faut pas voir le mal partout non plus…) larguant son service de sécurité et courant vers un groupe de citoyens… semblant venir chercher sa baffe, impatient de faire parler de lui, lui habituellement si discret

https://twitter.com/BFMTV/status/1402291941270827014

Ce qui ajoute à ce sentiment d’étrangeté, c’est qu’alors que les premiers flashs d’information, parlaient de deux hommes, un gifleur et un qui filmait… il se trouve qu’ils étaient finalement trois, interviewés quatre heures avant « le drame » (c’est dire comme ils étaient patients), voire même quatre, puisque la scène à dûment été filmée… vous avez dit bizarre ?

https://twitter.com/Qofficiel/status/1402325558533529605

Parmi les premières réactions… bien plus rapides que lorsqu’il s’agit d’un acte émanant de la secte des intouchables (pour cause de risque de graves amalgames, stigmatisant toute une innocente communauté), il y a évidemment la perquisition du domicile du gifleur… au cas où ce dangereux terroriste, aurait étourdiment oublié chez lui tout un arsenal d’armes pour attenter à la vie du prétendu président… n’emportant avec lui que ses dix doigts… dont seulement cinq ont participé à l’inadmissible calotte présidentielle, les cinq autres seront donc rapidement relâchés…

https://twitter.com/i/status/1402335678843834371

Ajoutant ces interrogations à la puante stratégie de la gauche (en descente vertigineuse dans les sondages) tentant de rebondir sur l’épisode Papacito, pour réclamer des mesures contre « l’extrême droite », et au fait que cet épisode, si on oublie son côté burlesque, semblerait conforter les prévisions du comique-visionnaire Mélenchon, dénonçant la veille un possible attentat, dûment fomenté par le système lui-même

https://ripostelaique.com/attentat-contre-choupinet-le-prophete-meluche-avait-tout-prevu.html

… il est légitime de se demander si tout ça ne serait pas un épisode supplémentaire de la tragico-comédie-foutage-de-gueule, donnée aux Français depuis des décennies, et funestement aggravée par celui dont on fait aujourd’hui tout un plat d’une petite pichenette, quand c’est une véritable rouste qu’il mérite… en attendant mieux !

Personnellement je trouve cela très louche… surtout quand on le voit se précipiter directement sur celui qui va l’agresser !

N’empêche, que scénario voulu ou non, Il a eu beau faire le mariole, selon les réseaux sociaux, en résumant l’affaire à sa manière, et en affirmant « Il faut relativiser cet incident qui est, je pense, un fait isolé » …

… Il est à craindre que la leçon n’ait aucunement porté ses fruits puisqu’ aujourd’hui il pavoise à Valence, annonçant « il ne faut rien céder à la violence, et en particulier à tous les représentants de la chose publique… », nuance importante soulignant bien que dans son esprit une atteinte à son auguste personne ou autre « élu » est plus importante donc plus grave que pour un quidam quelconque…

Regardez-le, sur le lien qui suit, enfiler ses perles habituelles sur l’exact contraire de ce qu’il fait, et pour vous calmer, repassez-vous en boucle l’épisode de la gifle…qui sera désormais encore plus célèbre que celle administrée jadis par le regretté Lino Ventura à Isabelle Adjani, dirigés par Claude Pinoteau.

https://www.20minutes.fr/societe/3057399-20210608-emmanuel-macron-gifle-faut-relativiser-incident-pense-fait-isole-declare-president-republique

Pourtant je ne me fais aucun souci pour la suite, vu que son machiavélisme primaire saura trouver une vengeance adéquate ; mais surtout parce que maman Brigitte aura sans doute su le consoler le soir même en lui faisant réaliser de toute urgence son dessert préféré… celui à cause duquel plus d’un patriote est ce matin en état de grosse indigestion, à force de s’en être gavé, se passant et repassant moult fois cette vidéo qui fera certainement date dans l’histoire, bien plus que son sale récipiendaire, qui au mieux terminera en nouveau « père fouettard » pour faire peur aux enfants… à moins qu’il n’aille pourrir dans les poubelles de l’Histoire de France qui, selon lui n’existe pas, tout comme sa culture, son art et ses grands hommes.

Mais moi qui en ai effectivement « repris plusieurs fois », j’avoue que le jeu en valait bien la chandelle, et que ce n’est pas un petit embarras gastrique qui ce matin a mis un bémol à mon persistant plaisir.

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

Petit supplément pour ceux qui ont été sages…

https://youtu.be/4Hod46u4woA

https://youtu.be/4Hod46u4woA

https://www.cnews.fr/france/2021-06-08/que-signifie-montjoie-saint-denis-lexpression-utilisee-par-lhomme-qui-gifle

0