Quand Éric va annoncer sa candidature, j’en connais qui vont pleurer…

Vous êtes sans doute beaucoup, comme moi, à déplorer un moral en dents de scie, à chaque nouvelle preuve de l’étendue de la bassesse et de l’acharnement du prétendu « camp du bien », si mal nommé car plutôt « le mal à mille visages », envers tout individu susceptible de nuire à leur petit train-train de profiteurs professionnels, ayant investi à leur unique profit, les rouages de la politique depuis bien trop longtemps… au point de tellement décourager certains citoyens, qu’ils considèrent qu’il est désormais inutile de voter puisque les jeux sont faits d’avance !

Ce qui est totalement faux, car c’est au contraire la mollesse, le découragement, la démotivation d’une trop grande partie d’électeurs, qui nous enferme dans une spirale infernale précisément voulue par les félons qui nous gouvernent, et dont l’unique préoccupation est de se maintenir à tout prix… donc en usant de tous les moyens possibles, fussent-ils chantages, manipulations, révélations douteuses, dénonciations calomnieuses… envers l’adversaire traité avec bien moins de ménagements qu’un ennemi !

Ce qui serait réellement bon pour le pays si ces accusations étaient vraies à 100%, et ceux qui les lancent totalement innocents… ce qui n’est absolument pas le cas, au contraire, ce sont des pourris jusqu’à l’os qui crachent sur bien mieux qu’eux !

Après de longues années de désespérance, se sentant impuissants à changer les choses, il semble pourtant que notre camp, celui de la Patrie que nous aimons et comptons bien sauver, commence à voir enfin, ces fameux signes que nous attendons depuis si longtemps, avec notamment en point d’orgue, l’arrivée d’un homme providentiel, qui comme Charles de Gaulle en son temps, possède suffisamment d’amour de la France et du sens de l’Etat (manquant si cruellement à d’autres…), de même qu’une solide instruction et une intelligence hors pair, pour mériter largement une confiance solidement rassurante, chez tous les déçus des habituels bidouillages passés.

Alternance ces derniers temps chez les patriotes, de moments d’allégresse (Macron giflé, Mélenchon et de Rugy enfarinés, Dupont-Moretti démasqué…), avec les sales manœuvres du pouvoir aux abois, contre les fortes personnalités qui leur résistent :

Six généraux menacés de sanctions disciplinaires se voulant humiliante, par la minable ministre des Armées !

https://ripostelaique.com/exclusif-tres-vigoureuse-riposte-des-six-generaux-que-le-regime-veut-punir.html

Perquisition chez celui qui a sauvé de nombreuses vies avec son traitement si décrié (en France) par les ordures ayant eux-mêmes sur la conscience (s’ils en ont une, ce qui n’est pas prouvé !), la mort de nombreux citoyens qui auraient pu être sauvés par ce traitement ou quelques autres, également dénoncés, sans même parler de leurs vaccins « non obligatoires » mais carrément imposés aux faibles par une campagne ahurissante de lavages de cerveaux cathodiques quotidiens !

Sauf qu’il en faut plus pour abattre le Professeur Didier Raoult, qui contre-attaque juridiquement, et ferraille sur les réseaux sociaux, où il dénonce nommément ses détracteurs et leurs agissements de dictateurs, dans sa dernière vidéo (à consulter dans le lien suivant) au titre explicite : Kill the messager (tuez celui qui annonce la bonne nouvelle), et un sous-titre à l’identique : « nous avons le droit d’être intelligents » !

https://ripostelaique.com/raoult-ces-propagandistes-a-la-goebbels-ne-resisteront-pas-au-temps.html

Lisez, partagez, et signez SVP la pétition qui le soutient.

https://www.mesopinions.com/petition/sante/soutien-pr-raoult-contre-medecins-ont/103563

Mais pendant que ces petits soldats du mal se démènent salement, le camp des Patriotes, commence enfin à redresser la tête, et ce, grâce aux rumeurs persistantes d’une éventuelle candidature Eric Zemmour pour 2022… même si celle-ci n’est toujours pas annoncée officiellement, mais fait déjà l’objet de batailles épistolaires rangées, y compris chez des fans qui l’admirent, mais pensent qu’il n’aura pas suffisamment de voix, et qu’en conséquence il fera perdre le camp patriote, notamment à Marine Le Pen.

C’est donc avec un grand enthousiasme que nous prenons connaissance d’un intéressant plaidoyer pour Zemmour, analysant avec habileté le potentiel et l’évolution à la hausse, du vivier électoral pro Zemmour, déjà bien argumenté en provenance de différentes chapelles :

« Ceux qui disent qu’il n’a pas d’espace politique parce que Marine Le Pen est haut dans les sondages n’ont rien compris. La stratégie est celle de Sarkozy en 2007 : partir de la droite républicaine puis élargir vers les électeurs partis pour le RN », assure un proche de Zemmour.

« Sa carrière au Figaro, ce qu’il dégage signifie qu’il a peut-être un potentiel plus fort avec l’électeur LR que RN. Par son courage intellectuel, il peut aussi mobiliser les abstentionnistes désabusés », selon Marion Maréchal.

– « Il tient bon sur les questions économiques, il croit aux affaires, à la méritocratie plus qu’à l’assistanat et il parle plus aux personnes âgées, soucieux de la continuité de l’histoire de France », analyse le sénateur LR Sébastien Meurant, qui ne cache pas sa sympathie pour une candidature d’Eric Zemmour qu’il voit seul ou avec d’autres élus.

https://www.sird.eu/2021/06/10/presidentielle-la-strategie-lr-deric-zemmour/

D’après Le Parisien, c’est Samuel Lafont, ancien membre du pôle société civile de la campagne de François Fillon et figure connue de la « réacosphère », qui s’occupe depuis environ un mois des réseaux sociaux désormais très actifs d’Eric. Zemmour. Comme Sarah Knafo, une énarque proche du polémiste, Samuel Lafont est un ancien cadre du syndicat étudiant UNI qui opère dans la bonne orbite de LR.

Après le sondage Ifop pour Le Point, créditant Zemmour de 5,50 % de vote si l’élection avait lieu ce dimanche (dans l’hypothèse où Marine Le Pen, Nicolas Dupont-Aignan, Jean Lassalle, Jean-Frédéric Poisson et Xavier Bertrand seraient aussi candidats)

Un second sondage sous forme d’étude, a été réalisé par l’Ifop, commandé par Livre Noir, média en ligne de la droite « hors les murs », qui nous a régalé il y a quinze jours d’une longue interview de Zemmour ; étude de laquelle il ressort, à propos du « potentiel électoral », visant plus large que les « intentions de vote », différents chiffres, passibles de redonner espoir à tous les désespérés de France, faces aux magouilles politiciennes, chiffres et analyses repris ci-dessous :

18 % ! C’est le potentiel électoral d’Éric Zemmour (Ifop, 17 juin 2021).

=> En février 2021, EZ était à 13 %. C’était il y a à peine 3 mois. Aujourd’hui il est à 18 %. Il a pris 5 points en 3 mois, avec une simple hypothèse de candidature. Imaginez après une déclaration de candidature puis une campagne !=> Ce passage de 13 à 18 % montre que c’est aujourd’hui le seul candidat potentiel à avoir une telle dynamique.=> 91 % des Français interrogés disent le connaître. La plupart des politiques aimeraient pouvoir en dire autant… (et le général de Villiers n’était connu que de 58% des sondés !).=> Son score chez les jeunes 18-24 ans (25 %) confirme leur engouement actuel pour le pousser à être candidat, sur le terrain et sur internet. Il y a une Génération Z !

Parmi ces 18 %, il a déjà une base solide d’électeurs qui disent être certains de voter pour lui, quelle que soit la concurrence (alors même qu’il n’est pas candidat !).

=> Cette base solide a été testée la veille par le Point (5,5 % d’après le sondage IFOP pour Le Point du 16 juin 2021)=> Cette base dépasse déjà le seuil critique du remboursement (5 %) alors que EZ n’a même pas annoncé de candidature. Il est à égalité, voire au-dessus de gens qui font de la politique depuis 30 ans et sillonnent la France en vain.

=> Ajoutez à cela que, même parmi ses plus grands fans, certains ne croient pas encore à l’hypothèse d’une candidature. Si un jour elle se concrétise (et ce genre de sondage peut y contribuer !), les scores vont bondir !Ce sondage montre qu’ÉZ est le candidat de la droite au sens large. Il touche aussi beaucoup dans des catégories d’abstentionnistes et de façon très marquée chez les nouveaux votants.

=> Ce sondage montre que la candidature EZ n’est donc pas une dissidence du RN mais bien un appel de la base de droite : il est le candidat de la droite au sens large.=> Il touche en réalité au plus gros réservoir de voix : la droite et les abstentionnistes.

=> On remarque dans le sondage du Point que son entrée dans le jeu fait immédiatement s’affaisser XB qui retombe à 13 et NDA qui dégringole.=> En termes générationnels, on est frappé par la progression spectaculaire chez les plus jeunes 18-25 : +14 points par rapport à février. Il s’agit ici des publics les plus en retrait habituellement par rapport à l’élection présidentielle et c’est dans cette catégorie que la part des « ne connaît pas cette personnalité » régresse le plus : -14 points. Les résultats de cette tranche d’âge confirment que chez les publics éloignés de la politique, la découverte d’EZ suscite une forte adhésion.

=> À mesure que les rumeurs de candidature grandissent, il touche de + en + à une base populaire confrontée à une réalité qu’il avait anticipée depuis 20 ans.

En plus, le sondage du Point montre qu’il a un réservoir de voix immense (37 % si on additionne les voix de NDA, MLP et Bertrand + abstentionnistes !) et est le seul à pouvoir avoir une dynamique.

=> Ce que ce sondage montre, c’est que dès l’automne, il peut vider Xavier Bertrand de ses voix et très vite dépasser les 10 % d’intentions de vote. Depuis janvier 2021, Bertrand a déjà perdu près de 20 % de son électorat potentiel.

=> Il peut également récupérer très vite l’électorat NDA qui est dépassé au 1er sondage et perd 60 % de son électorat au profit de EZ.=> La dynamique de rassemblement de la droite et des abstentionnistes est clairement du côté de EZ. NDA s’essouffle après 3 tentatives ratées. MLP a atteint son plafond. Il faut noter qu’elle faisait les mêmes scores dans les sondages dès 2015, et elle perd toujours presque 10 pts en campagne.

=> De plus, les projections montrent qu’elle ne pourra pas gagner si elle est au 2nd tour car elle ne sera pas en mesure de rassembler au-delà de son socle. Enfin, XB est déjà en bout de course, sans dynamique permettant de le projeter plus haut, à peine la campagne entamée.

=> C’est coté Z que les gens s’activent : sur le terrain, dans les médias et sur les RS !

C’est aussi dans les catégories populaires qu’il est le plus important puisque 27 % des sondés qui gagnent moins de 900 euros par mois se disent prêts à voter pour lui, contre 11 % chez ceux qui gagnent plus de 2 500 euros.

À noter, Eric Zemmour, connu pour ses positions pas franchement féministes (légende machiste qui lui colle aux basques, malgré dénégations de sa part, NDLR) a un potentiel électoral beaucoup plus élevé chez les hommes (23 %) que chez les femmes (14 %).

https://www.leparisien.fr/politique/eric-zemmour-dispose-dun-potentiel-electoral-de-18-18-06-2021-I6OCPHFOZRBDVP2SHEPJW2TSDU.php

Enfin ce candidat « non déclaré » pour l’instant, marque encore des points chez les patriotes bon teint, en s’étant rendu hier, date anniversaire du célèbre appel du général de Gaulle, à Lille, rendre hommage au grand homme devant sa maison natale.

https://twitter.com/ZemmourEric2022/status/1405977845332164614?s=09

Comment ne pas faire le parallèle entre son analyse de l’appel du 18 juin et la création de la France libre comme le symbole de la renaissance après l’effondrement, avec la situation actuelle de la France sous Macron

« C’est le propre de l’Histoire de France , lorsqu’elle tombe vraiment très bas, de voir quelqu’un qui essaye, qui vient la soutenir, la sauver, faire un appel à toutes les volontés, pour que la France ne meure pas. » …

Tout comme entre sa propre personnalité et situation actuelle, et son insistance avec gravité, sur le profil politique de l’homme du 18 juin, qu’il décrit comme profondément atypique :

« C’est d’abord un intellectuel, d’abord un écrivain […] C’est un soldat qui écrit, qui réfléchit, qui connaît l’Histoire de France sur le bout des doigts. C’est pour ça qu’il se projette dans l’avenir […] Quand on ne connaît pas l’Histoire de France, on croit que la France est sortie de l’Histoire. C’est exactement ce qui nous arrive aujourd’hui. […] Le général de Gaulle est tout sauf un homme politique, tout sauf un politicien professionnel. Il n’est pas élu, il n’est pas parlementaire, il n’est pas chef de parti. Il a voulu sortir la France des griffes du destin où les générations précédentes l’avaient plongée. »

https://www.bvoltaire.fr/eric-zemmour-a-lille-pour-rendre-hommage-a-de-gaulle-un-pas-de-plus-vers-la-candidature/

http://synthesenationale.hautetfort.com/archive/2021/06/17/les-enseignements-tres-prometteurs-du-sondage-le-point-ifop-6322199.html

https://www.fdesouche.com/2021/06/18/eric-zemmour-dispose-dun-potentiel-electoral-de-18/

En ce qui me concerne, cela fait des années que j’affirme qu’il est indispensable que le tenant d’une volonté politique sans faille mette enfin « un grand coup de pied dans la fourmilière  » ; il me semble que Eric Zemmour bien plus que le poudré de l’Élysée, a justement la pointure nécessaire !

Et, sincèrement « je dis ça, je dis rien »… mais ne trouvez-vous pas que Zemmour dans les rues de Lille… cela a une autre classe, que la Martine (en deux mots) de retour d’une beuverie…

Sauf si sa dernière cure de désintox a enfin réussi…

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression