Électeurs débiles, magistrat pédophile : j’ai le moral en berne !

Je ne décolère pas depuis dimanche soir, d’abord à cause des 70 % de crétins ayant préféré rester dans leurs pantoufles ou aller à la pêche, plutôt que tenter de « faire barrage » à ceux qui n’ont comme programme que de « faire barrage au RN », que le salopard Xavier Bertrand persiste à nommer F.N. afin de bien zapper le travail de dédiabolisation de Marine le Pen… qui malheureusement, au nom de son « pas de vague », continuera à bien courber l’échine devant de tels menteurs et leurs médias complices !

Ajoutons à ceux-là, tous les décérébrés qui persistent à voter pour les brèles qui depuis au moins cinquante ans les trahissent impunément, en même temps que nos lois républicaines, tout en se gargarisant avec les mots qu’ils bafouent chaque jour un peu plus !

https://www.francetvinfo.fr/elections/regionales/carte-resultats-des-elections-regionales-decouvrez-quel-parti-est-en-tete-dans-votre-region-selon-notre-estimation-ipsos-sopra-steria_4668769.html

Mais où sont donc passés les nombreux patriotes qui partagent avec enthousiasme les publications et analyses des divers lanceurs d’alerte, dont Riposte Laïque ?

Sont-ils parmi les stupides abstentionnistes prouvant qu’ils n’ont toujours pas compris, que même biaisées par les « associations passagères de malfaiteurs » auxquels se livrent à chaque scrutin les félons de toutes couleurs politiques, pour étouffer le seul parti patriote ; les contournements de règles électorales ne pouvant qu’être utiles aux tricheurs puisque se retrouvant les plus nombreux en lice ?

Trop facile de dire « c’est truqué, je ne vote plus ! », argument totalement irrespectueux envers ceux qui se sont battus, notamment les femmes, pour avoir le droit de vote, et surtout stupidement contre-productif, et ne se « justifiant » que par la paresse ou la lâcheté !

Ou se sont-ils laissés convaincre par les raisonnements débiles de certains commentateurs qui polluent journellement nos parutions (souvent sans aucun respect pour ceux qui, bénévolement, sacrifient nombre de leurs heures de loisirs pour publier des infos introuvables dans les circuits « officiels ») ; n’étant même pas capables de se livrer à de sains raisonnements sur la base des analyses bien argumentées et mâchées par d’autres ?

Du coup j’ai voulu trouver un autre sujet à traiter, qui pourrait intéresser les citoyens sachant encore préserver leur intellect des gavages mensongers officiels… Mal m’en a pris, car c’est une info bien écœurante qui m’a interpellée !

« Le ministère de la justice a prononcé une demande de révocation pour un magistrat qui proposait à des inconnus différents types de relations sexuelles sur sa fille mineure »

Ne vous pincez pas, vous avez bien lu ; tout y est, confirmant à quel point notre société, tombant de plus en plus bas depuis des décennies, est finalement arrivée dans le caniveau, là où la destinaient les dangereuses élucubrations de nos dirigeants de plus en plus vicelards et déjantés !

Accrochez-vous car c’est particulièrement répugnant !

L’affaire a démarré en octobre 2019 après que l’utilisateur d’un site de rencontres libertin a signalé qu’un homme proposait que sa fille de 12 ans soit associée aux ébats sexuels.

L’enquête, menée à l’aide de cyber-infiltrations, a conduit à la mise en cause de ce magistrat aux évaluations élogieuses, exerçant comme vice-président du tribunal judiciaire de Dijon où il coordonnait le pôle des affaires familiales.

Ayant reconnu les faits, tout en prétendant « qu’il s’agissait de « fantasmes qu’il n’aurait jamais concrétisés », le monstrueux père de famille est également sous le coup depuis un an d’une interdiction temporaire d’exercer et est visé depuis août par une procédure disciplinaire.

A ce stade déjà, je m’énerve en me souvenant de la célérité avec laquelle « on » a jugé et jeté en prison le jeune Damien Tarel ayant osé gifler sa majesté Macron, quand par ce geste il exauçait le vœu silencieux de millions de citoyens qui auraient aimé faire de même…

https://ripostelaique.com/prison-pour-damien-plus-grave-de-gifler-macron-que-dassassiner-sarah-halimi.html

Alors qu’un magistrat, maillon important des institutions de l’Etat, est jugé seulement deux ans après les faits et que la décision des juges est mise en délibéré le 13 juillet !

D’avril 2019 à juin 2020, il échangeait « quasi quotidiennement » sur ce site libertin avec des internautes, dans des termes « très crus » et parfois sur son lieu de travail, a également relevé le représentant de la Chancellerie.

Estimant « qu’il a perdu toute légitimité à faire respecter la loi » : la Chancellerie a réclamé sa révocation, jeudi au Conseil supérieur de la magistrature (CSM).

Mais « la pauvre petite chose » proteste, et larmoie…

Cette demande de révocation, c’est « comme si je n’avais pas existé pendant 28 ans », s’est défendu Olivier B, 55 ans, lors de l’audience qui s’est tenue partiellement à huis clos, afin de protéger la vie privée de son entourage familial.

L’erreur ce n’est pas la révocation, saloperie, c’est juste qu’une ordure pareille n’aurait jamais dû exister !

« Je ne me sens vraiment pas indigne de ce métier, que j’aime. Je pense avoir été utile et je pense encore pouvoir l’être un jour », a déclaré Olivier B, visiblement affecté.

C’est ça, pleure, tu pisseras moins… lui aurait dit ma grand-mère si elle était encore de ce monde… immédiatement après lui en avoir collé une bonne… bien plus forte que la pichenette à Macron.

« Si vous me révoquez, c’est aussi l’avenir (de mes trois enfants) que vous révoquez », a-t-il lancé au Conseil.

Alors là, c’est moi qui lui en collerais bien deux ! Faute de pouvoir lui loger une balle entre les deux yeux, non seulement pour les faits, mais devant autant d’impudence !

Car ce déchet humain, ose mettre ses enfants en avant pour faire pleurer Margot… quand vraisemblablement il se repaissait à l’idée de pouvoir contempler (car en plus il est voyeur à coup sûr !) sa propre fille en train de se faire violer !

Déplorant une incapacité à « assumer », le directeur des services judiciaires a martelé que le magistrat avait posté des « photos suggestives » de sa fille de 12 ans, son visage reconnaissable, et était allé jusqu’à « proposer le viol de sa fille à des inconnus ».

Comme la plupart des ordures bien abjectes, celui-ci n’assume pas ses sales perversions, et réclame une pitié qu’il est bien incapable d’appliquer à ses victimes !

« Il est dans une honte terrible de ce qu’il a fait », a assuré son avocate, Me Pauline Neveu.

C’est un minimum, Maitre !

« Hanté » par l’image d’une jeune victime de Pierre Bodein, « détruit par un dossier d’horreur », Olivier B. a « développé de nombreuses phobies, typiques d’un stress post-traumatique », a-t-elle soutenu.

« Une sanction doit avoir un sens. Quand on est malade, ce n’est pas de sa faute. […] Je vous demande donc de dire qu’il n’y a pas lieu à sanction disciplinaire », a-t-elle plaidé.

Bien évidemment, Me Neveu est à fond dans son rôle de défenseur, sautant sur la moindre possibilité d’excuse pour son client… mais je souhaite que ceux qui devront statuer sur son sort, retiendront plutôt l’estimation de Paul Huber, représentant le Ministère de la Justice en tant que directeur des services judiciaires :

Avec le « retentissement » de cette affaire, Olivier B a « gravement porté atteinte » à l’image et à l’autorité de la justice !

Non seulement j’espère que ses juges n’auront pas la clémence habituelle de certains collègues, face à des agresseurs, violeurs, assassins, multirécidivistes, et qu’il écopera du maximum, non compressible !

Mais je rêve, qu’en guise de drastique thérapie, il ne soit pas épargné par un emprisonnement en carré V.I.P. comme certains élus… mais bien plutôt dans celui des excités du kiki, peu regardant sur le réceptacle… qui devraient ainsi lui permettre de vivre d’autres « phantasmes » … et en toute impunité !

https://www.sudouest.fr/justice/un-magistrat-sous-le-coup-d-une-revocation-pour-avoir-offert-sa-fille-pour-des-rapports-sexuels-3808149.php

Enfin j’espère qu’un jour, des élus courageux (sont devenus rares, mais je fonde de grands espoirs sur 2022 pour que cela change) se décideront à demander l’avis du peuple sur l’éventuelle annulation de la fameuse « Loi Badinter » interdisant la peine de mort.

Car sans cette loi indigne, émanant des plus grands charlatans gauchistes se prétendant humains, nous aurions pu nous débarrasser définitivement de kyrielles d’assassins, qu’ils aient tué par passion, ou simplement par obéissance à une loi unique, la charia musulmane, qui n’a pas se place en France… l’islam étant totalement incompatible avec la République (*), même pour ceux qui s’obstinent à le nommer « islamisme » !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

(*) Ce qui indéniablement vient de faire perdre les « régionales » aux troupes de MLP. Merci qui ?