Elise n’admet pas que ceux qui ont massacré son fils Lorenzo soient libres

Lorenzo, avant et après !

Macron et son fac-similé ministre de la justice, répondront-ils aux poignants appels de sa maman … en veillant à ce que justice soit faite pour le jeune homme… (presque) aussi rapidement et efficacement que pour la torgnole reçue récemment par l’imposteur président ?

Bien des citoyens sont comme moi, scandalisés après chaque attentat-assassinat-égorgement…de certaines réactions de parents de victimes, majoritairement en provenance d’adeptes du concept politico-religieux nommé islam, et dont la seule réponse est : « ils n’auront pas ma haine » !

Incompréhensible ! Ahurissant ! Indécent ! Méprisable… Sont les qualificatifs qui instinctivement me viennent à l’esprit pour désigner ces parents indignes, et je sais ne pas être la seule à éprouver ce sentiment de dégout devant tant de lâcheté.

Car il doit en falloir de la lâcheté pour que la peur du « qu’en dira-t-on ? », pour non conformité à la pensée unique du « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil » des bobos soixante-huitards attardés, devenusp les pires gauchistes… soit plus forte que le chagrin de la perte de son enfant, ou de sa vie dévastée pour toujours !

Car il n’est pas nécessaire d’être particulièrement violent, belliqueux ou sauvage pour éprouver une extrême rage, très vite voisine de la haine, lorsque, souvent sans raison valable, « on » touche à la « chair de notre chair » de manière souvent horrible !

Il suffit juste d’être un père ou une mère, digne de ce nom, et prêt à tout pour sauver son enfant ou demander justice pour lui.

C’est ce que ne cesse de faire le courageux Patrick Jardin, depuis ce triste jour de 2015 où sa fille Nathalie a péri parmi tous les jeunes assassinés au Bataclan, uniquement parce qu’une kyrielle d’incapables sont présents aux manettes depuis des décennies, parfaitement inaptes à éradiquer définitivement, de manière drastique, les éternelles violences principalement en provenance de la communauté islamique !

J’entends déjà les bisounours glapir que tous les muzz ne sont pas violents et assassins… Certes, mais justement, que font-ils ceux-là pour mettre au pas leurs coreligionnaires ?

Rien ! A part se lamenter que « l’islam c’est pas ça » ou « qu’il ne faut pas amalgamer », et leur trouver toutes sortes d’excuses, toutes aussi pitoyables et inadmissibles !

Car ceux qui sont sincèrement contre les agissements ultra violents de leurs « frères », agissent concrètement, soit en devenant apostats (ce qui met leur vie en danger), soit en adhérent au parti patriote qui, jusqu’à la folie de dédiabolisation de sa présidente, affichait ouvertement son opposition à l’islam !

Le plus scandaleux étant que le laxisme du pouvoir ne peut qu’aggraver cette extrême violence, qui se répand de plus en plus, dans la rue et dans toutes les couches de la société, précisément en l’absence totale de réponse à la hauteur des crimes et agressions.

Sans cette criminelle permissivité latente, le jeune Lorenzo, 19 ans, ne serait pas aujourd’hui paraplégique, cloué dans un lit d’hôpital depuis Août 2020, date à laquelle il a été agressé gratuitement, par des déchets d’humanité qui lui ont explosé les cervicales.

Le jeune homme a été tabassé dans la nuit du 24 août 2020, sur un parking de Lattes, dans l’Hérault, où ses amis finissaient leur soirée. Depuis, dans l’incapacité de parler, il n’a toujours pas été entendu et sa famille réclame justice.

Paraplégique jusqu’à la poitrine, ses bras et ses mains ne fonctionnent plus normalement. Quatre de ses cervicales ont été fracturées et la moelle a été touchée.

Resté seize jours dans le coma, Lorenzo respire grâce à une trachéotomie, ses poumons ne fonctionnant plus seuls.

“Il a déjà fait cinq infections pulmonaires, il a failli mourir deux fois depuis qu’il est là” explique sa maman qui a du cesser de travailler pour s’occuper de lui, sans savoir quand il pourra sortir de l’hôpital.

10 mois après, les cinq suspects arrêtés dans les jours suivant le drame, ont été relâchés « sous caution », et justice n’est toujours pas rendue à Lorenzo et sa famille dont la vie est totalement bouleversée depuis !

Écoutez les deux émouvants messages que sa maman, Elise, adresse au président Macron, qui a su faire rapidement mettre sous les verrous, le jeune homme qui l’avait souffleté, sans avoir attenté à sa vie… à comparer avec la lenteur de la justice pour un simple quidam, pourtant bien plus gravement atteint que le méprisable et méprisant président !

https://twitter.com/i/status/1407383117330067457

https://www.fdesouche.com/2021/06/28/lattes-34-lorenzo-19-ans-sauvagement-lynche-par-une-bande-de-jeunes-est-devenu-paraplegique-ses-agresseurs-ont-ete-remis-en-liberte-et-places-sous-controle-judiciaire/

Malgré son état, Lorenzo a pu raconter quelques bribes de ce qui s’est passé à ses parents grâce à son téléphone qu’il active avec son pouce. Mais il n’a pas été entendu par le juge d’instruction chargé de l’enquête.

Une situation que ses proches vivent d’autant plus mal que trois individus suspectés d’avoir commis des violences ce 24 août, placés en détention provisoire par un juge de la liberté et de la détention sur réquisition du parquet, ont été remis en liberté et placés sous contrôle judiciaire quatre jours plus tard grâce à une procédure en urgence de référé-liberté devant la cour d’appel, où ils ont présenté des garanties de représentation.

«  C’est écœurant, l’un d’eux a même fêté son anniversaire le lendemain. Je veux que justice soit faite à hauteur de l’état de mon fils. On ne lâchera rien « , promettent les parents qui espèrent beaucoup du prochain rendez-vous avec le juge d’instruction.

https://www.midilibre.fr/2020/11/17/pres-de-montpellier-victime-dune-violente-agression-lorenzo-19-ans-est-reste-paraplegique-9204135.php

Une mère en colère ! Comme on la comprend

Elise Vera, la maman de Lorenzo, consacre depuis le mois d’août toutes ses heures et ses journées à son fils. Pas une journée sans qu’elle ne passe de longs moments à son chevet. Mais c’est surtout une mère en colère. En colère après les agresseurs du jeune homme. « Visiblement des jeunes de bonne famille«  dit-elle. « Je me demande d’ailleurs pourquoi l’enquête prend autant de temps. On les protège ? »

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/la-colere-de-la-maman-de-lorenzo-violemment-agresse-a-lattes-au-mois-d-aout-1602835000

Sur cette seconde vidéo, Elise lance un appel d’autant plus bouleversant qu’il est muet, car elle s’exprime sur des pages qu’elle détache une à une jusqu’à la fin du message.

https://twitter.com/i/status/1409583638220460036

Interpellé à deux reprises par la maman de Lorenzo, Macron saura-t-il exiger de son mafieux garde des Sceaux (pour qui les français couards, auraient juste un « sentiment d’insécurité ») que justice soit rendue immédiatement à Lorenzo, en commençant par l’entendre enfin… et surtout, réponse sera-t-elle donnée à la question d’une éventuelle protection des suspects bien vite relâchés !

Lorenzo avec sa maman

Sans une prompte réaction et de vraies réponses, de la part de Macron et Dupont-Moretti, nous aurons confirmation qu’aujourd’hui effectivement, comme nous sommes nombreux à le pressentir, la justice n’est plus rendue en fonction des faits, mais en fonction des individus, ce qui est en totale opposition à notre Constitution !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression