Messiha, viré de Twitter pour avoir dit la vérité sur les agresseurs de Français

Aimer et respecter la France quand on vient d’ailleurs comme Jean Messiha… une denrée précieuse, devenue si rare de nos jours !

L’époque que nous vivons, contraints et forcés, à cause du sinistre projeeeet d’environ un millier de milliardaires qui, au lieu d’utiliser leur fric pour secourir la misère dans le monde, ne pensent au contraire qu’à en accumuler encore et encore… mais seulement « pour leur sale gueule » !

Sorros, l’épouvantable épouvantail !

https://www.ojim.fr/les-reseaux-soros-infiltrent-la-cour-europeenne-des-droits-de-lhomme-cedh-un-scoop-de-valeurs-actuelles/

Le gros prétexte étant que nous sommes désormais trop sur la planète Terre, et que bientôt ce sera invivable (comme si cela ne l’était pas déjà depuis des siècles, pour ceux qui ont précisément toujours été opprimés par ce genre de salopiots, et vivent dans la misère la plus totale !!!) ; et la seule solution que ces ordures ont trouvée pour y remédier, c’est d’éliminer les trois quarts des gêneurs, via cette opportune pandémie qu’ils orchestrent avec le sadisme qui leur est propre.

Leur ignoble plan étant peaufiné dans les moindres détails, ils ont manifestement prévu de réduire le quart restant à l’état d’esclavage pour les basses tâches irréalisables par leurs futurs robots, et s’imaginent réellement que leur fric les préservera toujours du pire…

A voir !

Car justement, ce qu’ils n’avaient pas prévu, c’est que les pions qu’ils pensaient domptés, anesthésiés au point de leur obéir aveuglement… auraient l’immense toupet de se regrouper et de ruer dans les brancards.

Nous avons donc l’immense plaisir de constater, semaine après semaine, que partout dans le monde, fleurissent des manifestations pour rejeter les atteintes aux libertés, dont le degré varie au gré des différents gouvernements…

En France nous sommes particulièrement « gâtés » (dans les deux sens du terme) par le psychopathe s’étant emparé du pouvoir local pour servir ses maitres mondialistes, et le fait avec un zèle inégalé.

Il a pour cela, outre l’odieuse soumission des médias collabos, l’aide précieuse des réseaux sociaux, ou plus exactement de leurs meneurs, transformés en chasseurs de dissidents, autrement dit de ceux qui pensent mal en refusant de se limiter à la pensée mondialiste.

Car effectivement, le « danger » pour ces monstres, c’est que des citoyens osent poster des idées dissidentes à celles de la doxa ; d’où les grandes accusations de « fake news » dès qu’un renégat témoigne de vérités pourtant aveuglantes !

Ainsi, après Facebook qui ferme les comptes de ceux, anonymes ou personnalités de haut vol, de quiconque prétend étaler les vérités au grand jour… c’est au tour de Twitter de virer un personnage politique, homme de bien contrairement à tous les escrocs qui hantent les sièges du pouvoir à tous les niveaux : l’admirable Jean Messiha.

Quand j’ai appris ma suspension définitive, j’ai cru à une erreur qui allait être rapidement corrigée. Mon compte étant certifié, comptant plus de 164 000 abonnés et n’ayant jamais enfreint quelque loi que ce soit, je me disais qu’il allait être restauré rapidement une fois que j’aurais fait appel. Mal m’en a pris. Twitter est un oiseau de mauvais augure pour la liberté d’expression. Cette suspension n’en était pas une. C’était un bannissement pur et simple.

https://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/societe/jean-messiha-twitter-est-un-oiseau-de-mauvais-augure-pour-la-liberte-dexpression/

Le problème avec Jean Messiha c’est que, tout comme Florian Philippot, il ne se laisse pas impressionner par les insultes, brimades verbales, réflexions méprisantes… des petits kapos du pouvoir officiant dans les médias aux ordres, et rend coup pour coup, avec la sérénité de ceux qui se savent réellement au service du « Bien », et n’ont donc aucune crainte à affronter les menteurs, si faciles à piéger de nos jour… précisément grâce aux réseaux sociaux, relayant les vraies infos à la vitesse de la Lumière… d’où l’obligation de les faire taire par tous les moyens.

Les graines de dictateurs qui sévissent dans ces officines, au service des immondes, sont donc à l’affut des annonces de tout personnage public, et plus il est « suivi », plus il s’avère dangereux pour le système ; il est donc urgent de le bâillonner progressivement, puis définitivement.

Quel est donc le « crime » de Messiha, sur Twitter ? Ceci :

Ce qui lui a valu le message suivant :

Pourtant, que l’on accepte ou non son argument… son message n’a absolument rien d’une incitation à la violence contre les immigrés en France… (dont les médias encore honnêtes nous abreuvent effectivement chaque jour de leurs méfaits, envers populations et représentants de l’ordre !) et l’on peut trouver bien pire dans des messages réellement haineux, émanant précisément de membres d’une certaine communauté, hyper protégée, puisqu’il est bien connu que les plateformes dites de modération des réseaux, se situent prioritairement en Afrique du Nord !

Virer quelqu’un qui ne fait que souligner des vérités, en dit long sur la déontologie du réseau !

Bloquer le compte d’une personnalité publique représente – comme nous l’a confié Jean Messiha lui-même – un acte castrateur. Le président de l’Institut d’Apollon est désormais privé de ses plus de 160.000 suiveurs et réciproquement. La démocratie est-elle compatible avec une justice aussi sommaire ?

Mais en démocratie, bâillonner un homme politique peur rapidement devenir une affaire de justice ; en juillet, l’ex-président Trump a intenté un procès en justice contre Twitter et Facebook. Jean Messiha est déterminé lui aussi à se battre contre la plateforme à l’oiseau… de proie, ne présentant aucune ressemblance avec le gentil oisillon censé la représenter.

Il peut compter pour cela, sur l’aide précieuse du célèbre avocat GW Goldnadel :

En démocratie, il faut préférer la justice à l’inquisition des médias sociaux. Les juges seront peut-être moins « charmants » que les modérateurs de Twitter mais – espérons-le – ils seront plus justes.

En Juillet 2020, Jeremy Stubbs titrait sur Causeur « Twitter est le vrai rédacteur en chef des journaux progressistes ! »

Comment ne pas approuver ?

https://www.causeur.fr/new-york-times-cancel-culture-bari-weiss-179457

Et en ce jour où le Conseil Constitutionnel doit faire part de sa décision sur la loi « passe-sanitaire » voulue par Macron, et adoptée par de très fourbes élus du peuple, renforcés ici des très nombreux absentéistes (à quand des sanctions drastiques pour ceux-là ? Quand les poules auront des dents sans doute !), il est particulièrement intéressant de se pencher sur « les arguments ahurissants de l’ancien secrétaire général du C.C. » dénoncés dans un article de Bd Voltaire :

Extraits :

Sous le titre lisse et pondéré « Le passe-sanitaire, danger pour les libertés ? L’intérêt général a aussi ses droits », le FigaroVox s’enorgueillit de publier une voix « pour » après les tribunes « contre » de François-Xavier Bellamy ou de Chantal Delsol pointant la dérive inédite du point de vue des libertés et de l’égalité devant la loi inscrite dans le projet du gouvernement sur l’extension du passe-sanitaire. Son auteur est Jean-Éric Schoettl, ancien secrétaire général du Conseil constitutionnel de 2007 à 2017. Une tribune en forme de carte postale pour doucher les espoirs de ceux qui espèrent une censure du texte ?

Premier biais étonnant, chez un juriste de haut vol : la comparaison disproportionnée. Vous vous inquiétez de la restriction des libertés et la discrimination qui sera faite en raison de votre état vaccinal ? « Cessons donc d’entretenir le fantasme selon lequel le gouvernement “profiterait” du virus pour mettre la société en coupe réglée et pour compartimenter les citoyens. À l’heure où les talibans referment leurs griffes sur l’Afghanistan, ne galvaudons pas le mot “dictature”. »

https://www.bvoltaire.fr/passe-sanitaire-les-arguments-ahurissants-de-lancien-secretaire-general-du-conseil-constitutionnel/

Sans doute cet éminent personnage se révèle empli d’empathie pour les pauvres Afghans victimes des talibans…quand ce sont pour la plupart ses potes qui n’ont cessé de grenouiller dans le marigot mondial à propos de ce pays.

Et quand par ailleurs il n’a pas une once de mansuétude envers ses concitoyens, victimes journellement du comportement violent, pour ne pas dire très souvent criminel, de la part d’immigrés, souvent illégaux, mais dûment protégés par le pouvoir !

Je trouve personnellement les paroles de ce cuistre, infiniment plus violente puisque salement biaisées, envers les citoyens, que celles de Jean Messiha qui ne faisait dans son dernier tweet, que souligner une évidence !

Le petit journal marocain, relève, lui quelques-uns des tweets de Messiha, véhiculant haine et mensonge…

« Qui en France agresse, vole, viole, poignarde et attise toutes les haines ? La diversité islamisée. Du coup la gauche a perdu sa langue ». Publié sur ce Twitter, ce message avait valu une suspension d’une semaine à Jean Messiha fin juin.

Où se situe la haine quand on se borne à souligner que les « faits-divers » journaliers, regorgent de ces événements en constante augmentation ?

L’homme politique avait également partagé un article d’un site de la fachosphère et émis le commentaire suivant : « On importe en Europe des barbares venus de pays où règne la sauvagerie ».

Et pourquoi donc viendraient-ils en si grand nombre, envahir l’Europe avec leurs exigences et leur sans-gêne, s’il faisait si bon vivre dans leurs paisibles pays ???

Sa haine contre les musulmans n’a pas de limites. De nombreux musulmans approuvaient les attentats, « car, au nom du Coran, il ne faut pas laisser vivants ceux qui attaquent l’islam et Mohammmad », avait-il déclaré.

De nombreuses preuves pullulent, et si les modérateurs des réseaux sociaux étaient moins hypocrites, ils cibleraient les vrais termes haineux en provenance de nombre de racailles musulmanes… mais cela il ne faut surtout pas le dire, et encore moins l’écrire !

https://lepetitjournalmarocain.com/2021/08/04/jean-messiha-definitivement-banni-de-twitter/

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

Sources :

https://www.causeur.fr/oiseau-de-proie-twitter-etrangle-jean-messiha-207486?