Au Conseil anticonstitutionnel, il y a 8 autres crapules avec Fabius !

Parité oblige… autant de salopes que de salauds chez les prétendus « sages » !

Ça y est ! Le scandale du siècle est officiel, les « sages » (mais qui m’a foutu un qualificatif pareil pour désigner de telles ordures ?) ont tranché…ou plus exactement se sont vautrés devant le chef suprême, lui-même étant tenu en laisse, très courte, par les pires saloperies l’ayant imposé à son poste… les membres de la secte auto-proclamée Nouvel Ordre Mondial !

En même temps, comme aime à nous seriner le Pinocchio élyséen pour justifier ses annonces girouettes, il fallait s’y attendre, car le fourbe avait bien préparé son coup en commençant par piéger le président du Conseil désormais anticonstitutionnel, une des pires racailles en col blanc, les mains encore pleines du sang contaminé qui l’a éclaboussé (apparemment sans effet !) ; le rendant redevable, tout simplement en désignant un de ses fistons, directeur du Cabinet chargé de vendre à l’Etat le vaccin, « non obligatoire mais imposé » précisément via ce passe-sanitaire de la honte, que sans vergogne, et sans surprise, ces salopards viennent d’adouber !

En seulement quelques mots bien sentis, Lucette Jeanpierre résume ici la question :

Bien sûr, le fait que cela soit un fils Fabius qui, à la tête d’une officine américaine, gère la politique vaccinale en France n’a rien à voir avec le fait que le père n’ait rien à refuser à Macron.

Comment ne pas voir toute la veulerie sur ce visage indigne mais sans complexe !

https://ripostelaique.com/bon-bah-cest-plie-on-aura-le-passe-des-le-9-aout-tous-dans-la-rue.html

Vous avez dit « conflit d’intérêts » ? Bien sûr, mais pensez-vous vraiment qu’une telle « broutille » puisse arrêter ce genre de brigands ?

Certes non, et sans être dans les confidences de ces renégats, nous autres les « complotistes » (et fiers de l’être !) nous doutons bien, qu’ivres de leurs succès, ils ont bien d’autres entourloupes dans leur musette !

Qu’à cela ne tienne ; ils nous ont déclaré la guerre…ils vont l’avoir !

Mais nous aurions tord de nous focaliser sur les deux principaux félons, de père en fils, car il ne faudrait pas oublier que dans ce Conseil de la honte, il y a aussi huit autres salopards, n’ayant rien à envier à celui qui les préside, puisqu’ils l’ont suivi… Il n’est donc que justice de nous pencher sur ces crevures, en partageant largement avec le maximum de citoyens, leurs identités, CV et scandaleux avantages, totalement immérités !

Un premier aperçu, avec le post d’un médecin sur Twitter :

Pour l’identité, c’est ici :

 

Et pour le reste, nomination, carrière, statut… c’est là :

https://www.conseil-constitutionnel.fr/les-membres

Il y a même des blagues… Si, si… tenez :

Mouarf ! M.D.R. comme on dit maintenant !

A part « indépendance » envers tout respect et considération dus au Peuple… je ne vois pas !

Un bémol de taille pourtant à cette belle brochette de « braves gens ».

Dès juin 2020, Le Monde (c’est dire le sérieux de l’information), nous informait que :

Selon l’Observatoire de l’éthique publique, les membres de cette institution touchent une rémunération deux fois supérieure à ce que prévoit la loi.

« C’est un sujet qui mérite un vrai débat démocratique », estime Elina Lemaire, responsable de la chaire « justice constitutionnelle » de l’Observatoire de l’éthique publique et auteure de l’enquête. « Nous avions publié une première enquête en 2018, mais sans pouvoir disposer des fiches de paye des membres du Conseil. Cette fois, nous avons eu accès à ces données, après avoir saisi la Commission d’accès aux documents administratifs [CADA], et nous avons pu aller loin dans l’analyse, explique la constitutionnaliste.

https://www.lemonde.fr/politique/article/2020/06/26/le-regime-d-indemnite-des-membres-du-conseil-constitutionnel-n-est-pas-conforme-au-droit_6044272_823448.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Observatoire_de_l%27%C3%A9thique_publique

Si Elina Lemaire a publié sur ce sujet à plusieurs reprises… d’autres parutions font état des mêmes questionnements et inquiétudes… même si au niveau de « ceux qui ne sont rien », tout ceci ne fait que confirmer notre ressenti, à propos des injustes privilèges de nombreux élus, en commençant par leur rémunération, le plus souvent sans commune mesure avec leur vraie valeur voire même leur utilité !

Ainsi c’est en février dernier, que L’Opinion publiait :

Le vrai sujet n’est pas le niveau de la rémunération des membres du Conseil, conforme au niveau des grands corps de l’Etat (notamment du Conseil d’Etat), mais son fondement juridique. « Le régime indemnitaire des membres du Conseil constitutionnel est complexe, opaque et partiellement non conforme au droit », résume Elina Lemaire. « En application des dispositions de l’article 6 de l’ordonnance de 1958, portant loi organique sur le Conseil constitutionnel, le montant de la rémunération mensuelle brute des membres du Conseil constitutionnel devrait s’élever à 6 800 euros », estime l’universitaire.

Une paille la différence !!!

https://www.lopinion.fr/edition/politique/conseil-constitutionnel-remuneration-sages-en-partie-illegale-235736

Et en mars France Soir publiait sur le sujet :

Ces dernières années, la rémunération des membres du Conseil Constitutionnel s’est envolée, sans que personne ne le sache vraiment.

Le voile a été levé par Elina Lemaire, membre de l’Observatoire de l’éthique publique (OEP). Pendant 41 ans, selon son enquête qui a duré deux ans, l’indemnité des Sages était exonérée d’Impôts sur le revenu, privilège accordé par Valéry Giscard d’Estaing en 1960. Puis, en 2001, Yves Guéna, alors président du Conseil constitutionnel, a pris la décision de demander l’annulation de ce privilège. Florence Parly, alors secrétaire au Budget, y a mis fin. Mais la rémunération a alors augmenté de 57% selon l’étude.

https://www.francesoir.fr/societe-economie/conseil-constitutionnel-une-remuneration-jugee-illegale-selon-une-etude

Comment ne pas se scandaliser de constater que tant de fripouilles (version soft) puissent siéger à des postes décisionnaires si importants, alors qu’ils sont exemptés des mêmes obligations imposées au citoyen lambda ???

Une pétition circule sur les réseaux sociaux, et n’attend que votre signature, et celles de vos contacts… il est grand temps de lui donner le coup de pouce indispensable pour arriver à un nombre impressionnant, devant lequel « ils » ne pourront plus reculer !

Ne m’estimant pas parmi les plus malheureux, avec une retraite sans rapport avec mes meilleurs salaires, mais néanmoins décente, c’est toujours à tous ceux qui se « crèvent la paillasse pour top peu » que je pense lorsque ce genre d’injustice est pointée…

Car s’il s’agissait seulement de « quelques rares » exceptions, on pourrait peut-être s’en accommoder… mais savoir que cela concerne carrément l’immense majorité des élus, et pas toujours les plus méritants, comprenant notamment ceux qui ne cachent même pas leur mépris du peuple les faisant pourtant vivre grassement, c’est absolument intolérable !

Surtout quand, en point d’orgue, les 9 saloperies du Conseil dit constitutionnel, bafouent honteusement :

– la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme,
– le Code Civil français,
– le Code de Déontologie de l’Ordre des Médecins,
– le Serment d’Hippocrate,
– le Code de Nuremberg de 1947,
– la Déclaration de Genève de 1948,
– la Déclaration d’Helsinki de 1996,
– la Convention d’Oviedo de 1997,
– la Loi Kouchner de 2002,
– l’Arrêt Salvetti de 2002,
– la Résolution 2361 du Conseil de l’Europe de 2021.

http://libertepolitique.com/Actualite/Decryptage/Une-tribune-de-juristes-confirme-l-inconstitutionnalite-du-passe

Alors, quand bien même de nombreuses plaintes sont déjà en cours, émanant de collectifs d’avocats ou médecins, rien ne s’oppose, bien au contraire, à les cumuler avec tout ce que nous pouvons réaliser en tant que citoyens, telles les manifestations de rue chaque week-end ou à l’occasion d’événement important, devant les bureaux des enfoirés, mais aussi le boycott systématique de tous les commerces ou officines obéissants aux ordres indignes venus d’en haut, bien que totalement illégaux.

A commencer par les petits kapos ayant commencé à faire du zèle, en exigeant de montrer patte blanche, avant-même la décision des immondes… et ce même si connaissant l’étendue de leur ignominie, il était largement prévisible de leur réponse !

Ne vaut-il pas mieux se passer de restau, théâtre, concerts, sports… pendant quelques temps, dans un bras de fer, forcément gagnant, avec les pleutres zélés commerces… qui seront rapidement obligés de se soumettre à la volonté du peuple, plutôt qu’à celle de ses tortionnaires…

Et retrouver ainsi les libertés fondamentales que ces ordures nous ont supprimées peu à peu, appliquant la recette de la grenouille cuisant à petit feu, afin de comprendre trop tard ce qui lui arrive…

Plutôt que gober les mensonges à répétition de ceux que l’honnêteté, le courage et la probité n’étouffent pas, en se faisant inoculer un produit expérimental, n’ayant strictement rien à voir avec de vrais vaccins ?

En ce qui concerne des millions de citoyens, vaccinés ou non, la réponse est aveuglante de clarté !

Ils ont le fric, et pensent avoir tous les pouvoirs car ayant tout bouclé… mais nous sommes les plus nombreux, et n’ayant plus rien à perdre puisqu’ils nous ont déjà tout volé… croyez-moi :

Le passe-sanitaire de la honte ne passera pas par les Gaulois réfractaires !

Boycott des couards complices des violations de nos droits, Désobéissance civile, et Révolution…sont les mots qui doivent désormais éclairer chacun de nos jours jusqu’à la victoire finale sur ces immondices !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression