Macron : après la gifle et le slip kangourou, le jet d’oeuf…

Cible manquée, mais œuf sacrifié… paix à son âme.

 

Il est désormais notoirement connu de tous, que depuis des lustres la bien-pensance s’évertue à cataloguer tous les gaulois d’affreux citoyens d’extrême droite, voire de nazis (comme la pintade Mazarine et ses potes ; pardon aux pintades !), dès qu’ils osent se prétendre patriotes et demander légitimement la priorité aux Français en tout…

Certains à cause de la couardise de nos successifs dirigeants, autrement dit les musulmans, obligatoirement tenus de pratiquer l’islam, unique religion acceptable, se sont sentis pousser des ailes ou plutôt des griffes, souvent assistées d’armes blanches pour mieux cibler la gorge des mécréants dont ils croisent la route.

Devant les « padamalgam » et les « défenses de stigmatiser » une communauté fragile et sans histoires (sic), décrétés par les autorités vautrées devant l’islam au point de toujours excuser les pires crimes de ses adeptes, tout en montant en épingle de simples mots de la fachosphère, pouvant parait-il blesser cruellement ces pauvres gens… la nocivité de ces extrémistes, hélas les plus nombreux par rapport à ceux qui réellement ont adopté la France, ses lois et ses coutumes, n’a fait que croitre, dûment retranscrite chaque jour par les lanceurs d’alertes.

Nous avons ainsi pu voir à l’œuvre hier, un courageux représentant de cette engeance qui habituellement chasse en meute, s’en prendre à Eric Zemmour, lui lançant en pleine rue, un grand cri d’amour en  provenance directe de sa religion dite « de tolérance et de paix » :

« Sur le Coran de la Mecque je vais te fumer» lui a hurlé l’individu.

Aucun doute, il ne s’agit donc pas d’un bouddhiste, ni un adventiste, ni même un juif pourtant toujours prétendu responsable de tous les maux de la terre par des bas du front bornés !

Le policier du service de la protection (SDLP) assurant la sécurité du journaliste a alors tenté de s’interposer, mais l’individu «s’est excité», criant notamment «putain de raciste de merde.»

Craignant pour leur sécurité, Eric Zemmour et le policier se sont alors dirigés vers le véhicule du polémiste afin de quitter les lieux. L’agresseur aurait alors «tapé sur le capot» de la voiture au moment où celle-ci démarrait.

https://francais.rt.com/france/91135-paris-eric-zemmour-menace-mort-pleine-rue

https://resistancerepublicaine.com/2021/09/27/sur-le-coran-de-la-mecque-je-vais-te-fumer-zemmour-encore-menace-de-mort/

Même Eric Ciotti, candidat à la primaire LR, s’est ému de l’événement  par un message de soutien… auquel Zemmour a immédiatement regretté qu’il s’agisse hélas du quotidien de tant de Français

Inadmissible !

A remarquer cependant que l’individu en question est tout de même un peu plus finaud (j’ai pas dit « intelligent » non plus !) que celui qui avait déjà agressé Zemmour en avril 2020, l’insultant  et lui crachant dessus… tout en filmant stupidement ce qu’il croit être un acte de bravoure, et le publiant illico sur les réseaux sociaux…

Cf un des admirables chef-d’œuvre de Brassens résumant admirablement ce héros muzz :

https://www.youtube.com/watch?v=zMALuEYxK6U

https://ripostelaique.com/zemmour-agresse-par-un-muzz-fourest-evoque-les-nazillons-nationalistes.html

https://ripostelaique.com/le-journaleux-islamo-gauchiste-fontenelle-justifie-les-agressions-contre-zemmour.html

Mais pendant qu’avait lieu ce « petit désagrément », somme toute, bien cherché par celui que les journaleux TV nomment désormais « le polémiste », et qui ne cesse de faire son intéressant en maintenant un suspense insupportable à propos de son éventuelle candidature à la présidentielle de 2022, un drame d’une toute autre dimension avait lieu, à  l’insu du plein gré de « notre bien aimé président » (non, je n’ai rien fumé, ni bu, je suis juste d’humeur joyeuse).

Figurez-vous qu’un horrible individu s’est permis d’agresser le chef de l’Etat, pendant la visite que le « grand homme » faisait au  Salon de la Restauration à Lyon(secteur qu’il s’est pourtant bien appliqué à ruiner avec sa désastreuse gestion de la Covid19 dûment grossie !) ; apparemment l’agresseur est peut-être un des restaurateur mis sur la paille par sa majesté et ses sbires, bien plus rancunier que d’autres !

Une vidéo immortalise « l’attentat », mais attention ; âmes sensibles s’abstenir… notamment quand le projectile (en l’occurrence un œuf) rate sa cible… personnellement j’en ai pleuré (de rage devant autant de maladresse).

C’est vrai quoi, quand on veut se mêler de faire quelque chose, il faut s’appliquer afin de réussir : ce qui n’était déjà qu’à moitié le cas, en juin dernier lorsque Damien Tarel avait balancé une pichenette à Macron qui, il faut bien l’avouer, pouvait faire flipper quelqu’un en se précipitant vers lui sans raison…

https://www.youtube.com/watch?v=PVwwCNmFqBY

https://www.bvoltaire.fr/emmanuel-macron-vise-par-un-jet-doeuf-au-salon-de-la-restauration/

Et tout comme Damien avait aussitôt été interpellé, et jugé en comparution immédiate, il écopait de 4 mois ferme de prison ; dix-huit mois dont quatorze avec sursis… à comparer avec de scandaleux verdicts contre de vraies racailles, souvent meurtrières, s’en prenant à de simples citoyens !

https://www.lepoint.fr/societe/gifle-a-macron-damien-tarel-condamne-a-quatre-mois-ferme-et-incarcere-10-06-2021-2430476_23.php

L’auteur de l’insupportable agression d’hier, a immédiatement été neutralisé, les faux-culs présents poussant des cris d’orfraies, au lieu de fomenter une bousculade qui aurait empêché le service d’ordre de Jupiter de repérer le responsable…

Et ça va sûrement chauffer pour son matricule, vu qu’immédiatement après ce « drame », faisant preuve d’un courage héroïque, Emmanuel Macron a lancé : «S’il a un truc à me dire, qu’il vienne», demandant qu’on lui amène l’auteur de l’acte…

Forcément, un mec tout seul, ça lui fait bien moins peur que les milliers de Gilets Jaunes, qu’il avait provoqué par un goguenard « qu’ils viennent me chercher ! »… avant d’aller très vite se planquer sous son lit, en attendant l’hélico qui devait l’exfiltrer devant le danger imminent…

Et s’il n’y avait que les « agressions physiques »… mais il y a aussi les moqueries, ma brave dame !

D’abord nous avons les petits plaisantins qui se croient drôles en postant ce montage grossier (l’homme aurait été repéré avant l’acte s’il avait pris le temps de le faire cuire !)… moi c’est pas pareil, c’est  pour rendre compte de l’actualité !

Auxquels il faut ajouter l’irrespectueux ex-publiciste, Michel-Ange Flori, qui « remet le couvert » avec une affiche ciblant Macron, à propos de l’affaire des sous-marins, et ce malgré déjà plusieurs condamnations, notamment pour avoir diffusé des affiches d’un Emmanuel Macron grimé en Hitler ou encore en monarque.

https://francais.rt.com/france/91088-kangourou-son-eminence-image-macron-encore-moquee-par-afficheur-varois

Décidément, 2021 aura vraiment été une année de m… pour Macron, même s’il a réussi l’exploit de séquestrer les Français à plusieurs reprises et sous le faux prétexte d’un virus dont il grossit les méfaits à n’en plus finir… beaucoup se sont venger de manière insolite et toujours avec humour.

Pourvu que 2022 lui fasse écho avec la sévère tripotée qu’il mérite, ce qui ne sera possible que si les abstentionnistes habituelles retrouvent le chemin des urnes, et nous aident enfin à virer ce morpion malfaisant !

Il est d’autre part évident que ce sont toujours des muzz qui agressent Eric Zemmour, et à l’inverse, toujours des Français qui ciblent Macron… Une constatation qui s’avère riche en sujet de méditation.

Bon, sur ce, je vais faire une minute de silence, pour ce pauvre œuf, « mort pour rien »… tout comme nos valeureux soldats au Mali (et ailleurs).

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression