Hommage à Samuel Paty : un peu tard, messieurs de l’Education nationale !

hommage-a-samuel-paty.png

 

Parmi les nombreux sujets qui me scandalisent, il en est un qui me fait carrément voir rouge : aujourd’hui dans toutes les écoles, une minute de silence sera consacrée à la mémoire de Samuel Paty, ce professeur décapité par un gravissime intolérant islamiste suffisamment excité pour être passé à l’acte, suivant en cela un des concepts de base de l’islam, qui dans son infini « tolérance » (c‘est ainsi qu’on nous le vend !) glapit qu’il faut tuer tous les mécréants !

Que l’on rende enfin hommage au pauvre enseignant martyr, victime d’un mensonge, et à l’endroit même qui lui a valu cette tragique fin, n’est que justice et ce n’est pas cela qui me scandalise !

C’est tout simplement que ces monstrueux hypocrites de l’Enseignement, ministre en tête, se laissant influencer par les délires d’une élève (non  présente au cours !) et de son père, gobant de préférence leur version à celle des autres élèves présents ont dans un premier temps accusé Paty d’avoir « mal maitrisé le concept de laïcité », faisant largement écho à la campagne de haine déclenchée contre lui par des islamistes incapables de sortir de leur carcan dogmatique, pour raisonner sainement. 

Il a fallu un an d’enquête pour y voir plus clair… alors qu’il aurait suffi aux responsables politiques d’ouvrir les yeux, et les oreilles… à chaque alerte contre l’immense dangerosité de l’islam, lancée par ceux qu’ils ont préféré taxer de racisme-fascisme-extrême droiteet ce drame aurait été évité !

L’enquête a rapidement retracé les étapes de l’engrenage fatal. Il se met en marche lorsqu’une collégienne rapporte à ses parents que Samuel Paty a montré des caricatures du prophète Mahomet lors d’un cours début octobre sur la laïcité. Elle l’accuse d’avoir demandé aux collégiens musulmans de se signaler. Sur la base du témoignage de sa fille, par ailleurs menacée d’expulsion pour indiscipline, son père Brahim Chnina lance une virulente campagne sur les réseaux sociaux. Soutenu par un militant islamiste, Abdelhakim Sefrioui, il porte plainte contre l’enseignant pour diffusion d’image pornographique.

Informé de leur campagne, Abdoullakh Anzorov, 18 ans, se rend le 16 octobre devant le collège. Il y rencontre des élèves qui, contre de l’argent, lui permettent d’identifier le professeur de 47 ans, qu’il tue avant d’être abattu. Dans un message audio en russe, il a revendiqué son geste en se félicitant d’avoir « vengé le prophète » à ses yeux insulté par Samuel Paty. 

https://www.ladepeche.fr/2021/10/11/assassinat-de-samuel-paty-apres-un-an-denquete-la-france-rend-hommage-au-professeur-9844080.php

Ce qui me fait bouillir, aujourd’hui comme il  y a un an, c’est la mollesse des réactions officielles de l’époque, qui j’en suis certaine, auraient été bien plus virulentes de la part du pouvoir et ses complices, si un prof musulman avait été tué par un « mécréant » … et la monstrueuse comédie qui, à  leur demande, va se jouer un peu partout cette année, les 15 et 16 octobre !

Un peu tard votre cirque d’aujourd’hui messieurs les pourris !

Il leur a fallu UN AN à tous ces imposteurs pour se décider à « rendre vraiment hommage » à celui dont ils sont les premiers responsables… à égalité avec celui qui a tranché la tête de l’enseignant, et aujourd’hui c’est carrément le grand cirque hypocrite habituel, après un assassinat qu’ils auraient pu empêcher :

  • Une minute de silence dans les écoles,
  • Les élèves sont invités à consacrer une heure à un temps d’hommage et d’échanges, qui pourront porter sur le métier de professeur, son rôle et sa légitimité ou encore la construction de l’esprit critique.

« La commémoration de cet événement tragique doit, pour l’école de la République, être à la hauteur à la fois du traumatisme subi et des principes et valeurs qui ont été attaqués à travers cet assassinat », a souligné M. Blanquer dans un courrier adressé aux recteurs d’académie.

Esbrouffe habituelle quand on connait ce qu’il en fait le Blanquer « des principes et valeurs de sa République », n’ayant rien à voir avec la nôtre, puisque lui et ses acolytes consacrent bien plus de temps à bourrer le crâne des élèves avec les dangereuses  fadaises des combats de minorités ethniques et/ou dégénérées non genrées… qu’à leur donner l’éducation saine qui a longtemps été transmise aux générations précédentes, plaçant longtemps la France en tête dans ce domaine, avant que les dangereux gauchistes s’en emparent pour le faire dégringoler au même rythme que les autres !

Même Macron, aux mains pleines du sang des nombreuses victimes de l’islam en France, au lieu de se faire discret sur cet épisode dont il est également responsable, se fendra d’un hommage officiel en recevant la famille de Samuel Paty à l’Elysée(ça va leur faire « une belle jambe »), lors d’un échange, avec également le premier ministre !

https://www.ladepeche.fr/2021/10/14/hommage-a-samuel-paty-minute-de-silence-ceremonie-echanges-ce-qui-est-prevu-pour-ce-vendredi-15-octobre-9850334.php

https://www.lefigaro.fr/actualite-france/la-famille-de-samuel-paty-rencontrera-jean-castex-puis-emmanuel-macron-samedi-20211013

Pourquoi tout ce cirque un an après, alors qu’ils ont tout intérêt à faire oublier ce drame, comme tant d’autres à leur charge ?

Pour moi l’explication est limpide : c’est curieusement au moment même où Macron, en campagne aux frais du contribuables pour sa réélection espérée, laquelle prend l’eau de toutes parts malgré la multiplication de ses promesses de largesses à tout le monde… à cause d’un « trublion », qui sans même être officiellement candidat, arrive dans les sondages comme un chien dans un jeu de quilles, mettant en émois l’establishment des nantis du pouvoir, dont beaucoup n’ont que la haine à opposer à ses arguments convaincants (parce que si rafraichissants parmi tant de mensonges étouffants)qu’il semble y avoir urgence à « récupérer » le thème de l’islam dangereux.

Ainsi, à propos de l’hommage rendu un an après, à l’enseignant assassiné, c’est sans vergogne que le Sinistre de l’Education, promet des sanctions en cas d’irrespect de la minute de silence imposée aux élèves…

https://twitter.com/BFMTV/status/1448540804230914051

Sachant qu’il ne se passe pas un jours sans que circulent alertes, vidéos, témoignages oraux… de victimes des fous d’Allah ; que ce soit une classe à majorité « richesses de la diversité » où l’instit est chahutée, bousculée, parfois giflée… voire « plus si affinités », ou autres ; j’imagine mal les classes du 9.3 par exemple, écoutant béatement l’hommage à celui qu’ils ont conspués, et dont l’an dernier ils ont acclamé la mort sans pudeur !

Pour autant je ne suis pas sûre du tout que des sanctions tombent envers ces agitateurs ; la péroraison de Blanquer n’étant qu’un effet d’annonce… comme tout ce que fait ce gouvernement de menteurs patentés.

Un fait plus que troublant vient d’ailleurs de ce produire, précisément quelques heures avant cet hommage- spectacle, voulu comme toujours par ceux qui n’ont rien fait pour éviter le drame :

Une enseignante retraitée de 77 ans tuée et décapitée à son domicile !

Ce mercredi 13 octobre au soir, une septuagénaire a été retrouvée décapitée chez elle, à Agde (Hérault), rapporte La Voix du Nord. La piste crapuleuse est pour l’heure envisagée.

L’AFP a contacté le parquet antiterroriste qui dit ne pas avoir été sollicité pour cette affaire. La police judiciaire précise que la piste terroriste n’est pas, “ à ce stade ”, privilégiée.

« A ce stade » ? Normal, après tout acte atroce, l’urgence est de vite annoncer que la piste terroriste n’est pas  privilégiée… des fois que des affreux « racistes » n’envisagent immédiatement « la piste islamique » !

Et en fait, elle n’est même jamais « envisagée » par la suite… sauf quand il est trop tard, et qu’une nouvelle tuerie qui aurait pu être évitée, survient… avec les mêmes singeries faussement éplorées des salauds responsables au même titre que le ou les tueurs !

https://www.bvoltaire.fr/agde-une-enseignante-a-la-retraite-decapitee/?

Ici, si Blanquer avait, immédiatement après la décapitation de Paty, viré quelques indésirables qui polluent les classes de leur présences irrespectueuses, beaucoup auraient immédiatement compris et seraient rentrés dans les rangs…

Alors quel que soit son discours de fermeté apparente, Blanquer ne trompe pas grand monde… en tous cas aucun de tous les citoyens qui pensent justement au contraire… et sont « per-su-a-dés » que ce nouvel acte vient précisément d’un islamiste bon teint !

D’ailleurs il est aisé de prouver que depuis la mise au rebus de la guillotine, aucune décapitation n’avait eu lieu en France… avant l’arrivée en masses, de ceux qui, à la moindre « contrariété », manient coutelas ou machettes, bien plus vite qu’une saine réflexion… tout en ayant l’immense culot de se prétendre eux-mêmes les victimes des méchants français d’origine bien que « cépéaçalislam », qu’ils disent avec la bouche en cœur !

Si effectivement de drastiques mesures ne sont pas immédiatement prises par nos habituels bras cassés, il est à craindre que désormais, à chaque veille d’anniversaire de l’exécution de Paty, un autre islamiste passe à l’acte !

Au risque d’être accusée de tirer sur une ambulance, j’enfonce le clou, au sujet de Macron et sa clique semblant « découvrir l’eau tiède » à propos de l’islam dangereux… en signalant également que :

Ce mercredi 13 octobre a eu lieu une attaque en Norvège. Un homme armé d’un arc a tué cinq personnes, deux autres ont été blessées. La police norvégienne a précisé, dans un communiqué, que l’homme, un Danois de 37 ans s’était converti à l’islam, rapporte Le Point.

https://www.bvoltaire.fr/norvege-cinq-personnes-tuees-par-un-danois-converti-a-lislam/

La grande différence avec la France, saute aux yeux par ces quelques mots : « La police n’exclut pas la piste d’une attaque terroriste »…

Alors qu’ici, la vigueur que mettent les islamo-collabos à dénier tout rapport de ce genre d’ assassinats avec l’islam… est identique à celles qu’ils mettent à harceler les « polémistes » n’ayant encore tué personne avec leurs mots … comme le récent épisode des 8 heures d’interrogatoires de notre fondateur, à propos de deux plaintes le visant personnellement (pour du second degré, trop subtil pour les bourrins accusateurs) et neuf autres plaintes visant quatre rédacteurs.

https://ripostelaique.com/hier-jai-subi-un-interrogatoire-policier-pendant-8-heures.html

Quand RL égratigne légitimement de vraies ordures, avec seulement des mots, c’est toujours beaucoup plus grave que les véritables assassinats, viols, tortures… dès lors qu’ils proviennent des innocents islamistes, à qui il est immédiatement trouvé toutes sortes de circonstances atténuantes !

Et tous ces lâches morpions se targuent « en même temps » d’humanisme et de respect des valeurs républicaines…

Josiane Filio, précisément au nom de la Liberté d’expression !