Véran a bien fait de quitter la Coralie, sinon, c’est lui qui se serait fait étrangler !

 

Amis lecteurs, j’ai quelque chose de peu banal à vous demander, d’autant plus que je n’aurai aucun moyen de vérifier si vous m’avez suivie ou pas… à part des réclamations courroucées réclamant ma tête à la direction de RL, surtout de la part des masos qui s’acharnent à lire ma prose qui leur fait pourtant si mal, pour mieux me brocarder ensuite dans leurs commentaires (j’ai les noms)

J’aimerais que chacun d’entre vous, sérieusement et avec une réelle empathie, fasse une minute de silence, pour compatir au martyr de la pôôôôvre Coralie Dubost, ex compagne de « celui qui nous sert de ministre de la santé », Olivier Véran ; immigrationniste et covidiste comme lui (j’savais même pas qu’ils étaient séparés… un si beau couple, si bien assorti…), et accessoirement députée LREM de l’Hérault, qui vient de se faire salement agresser en sortant d’un restaurant avec son nouveau compagnon.

Rendez-vous compte, la pauvrette s’est fait dérober son sac à main (dont la valeur doit être à la hauteur de ce qui suit) avec 2000 euros en liquide

A dix jours de la fin du mois, quelle horreur, mais comment va-t-elle vivre pendant tout ce temps, s’il ne lui en reste pas au moins autant au domicile… ou à la banque?

Question subsidiaire : combien de citoyens n’en ont même pas autant au premier jour du mois ?

Selon CNews, il s’agirait d’un acte « crapuleux », précise la chaîne, qui ajoute que plusieurs objets du conjoint de la parlementaire lui auraient été dérobés, comme une montre de marque Rolex (d’une valeur de 12 000 euros, précise BFMTV) ainsi que son portefeuille. (silence radio sur le contenu du portefeuille… mais comment vont-ils finir le mois ? Atroce…)

Extrêmement choquée, Coralie Dubost n’a pas souhaité communiquer sur cette affaire. Elle n’a pas été hospitalisée, mais prise en charge, ce mercredi matin, par le médecin de l’Assemblée nationale.

Si les racailles ne savent même plus faire la différence entre les intouchables et les manants, où allons-nous, je vous le demande ?

https://www.ladepeche.fr/2021/10/20/la-deputee-coralie-dubost-ex-compagne-dolivier-veran-violemment-agressee-a-paris-avec-son-conjoint-9873529.php

https://www.leparisien.fr/faits-divers/paris-la-deputee-coralie-dubost-et-son-conjoint-victimes-dune-violente-agression-en-pleine-rue-20-10-2021-MXBWN67BOVHWTC7 GH6WRPU2WI.php

https://actu17.fr/paris-une-deputee-et-son-compagnon-agresses-et-depouilles-en-pleine-rue/

Pour ceux qui ont compris que ce qui précède était du second degré, puisque, en réalité je suis plutôt satisfaite que la pimbêche immigrationiste ait pu goûter, avec son nouveau compagnon, aux joies du vivre ensemble avec des sauvages sans manière, qu’elle et ses semblables prônent pourtant pour « ceux qui ne sont rien »,  j’ajouterai : de quoi se plaint-elle, elle aurait pu être violée, comme tant d’innocentes agressées comme elle ?

Or si l’on en croit la presse qui a relayé le « non-événement », la belle et pimbêche Coralie (ceux qui pense que c’est  par pure jalousie que j’écris ceci, se plantent, car si la donzelle est belle, elle est aussi salement  vaniteuse et méprisante des petits), aurait été jetée à terre, ainsi que son compagnon ; lequel aurait subi un étranglement… mais personne ne précise à quel degré celui-ci s’est arrêté, et s’il est encore vivant… tout le monde s’en fout apparemment !

Moi aussi remarquez, mais je me prend à rêver (et je ne suis certainement pas la seule) que Coralie n’aie pas quitté notre admirable  ministre de la Santé (défense de rire) et que celui-ci git encore dans le caniveau, la face violacée (ma couleur préférée) dans l’indifférence générale…

Véran dans le caniveau, au milieu des rats (les NAC, Nouveaux Animaux de Compagnie d’Hidalgo) … de quoi faire remonter en flèche un moral défaillant… hélas, c’était juste un mirage.

En plus si l’on en juge par la valeur des objets volés, le couple (enfin, s’ils sont encore deux), doit bien avoir « at home », l’équivalent d’un quignon de pain, un restant de foie gras, quelques rondelles de saucisson, et un magnum de bon cru, pour tenir jusqu’à la fin du mois…

Dans le cas contraire, Coralie n’aura qu’a revendre une de ses robes ou paires de chaussures, ce qui permettra au couple lésé, brutalement sur la paille, de tenir jusqu’à Noël…

En même temps, comme dirait quelqu’un que je connais, mais dont le nom ne me revient pas à l’instant… se retrouver « sur la paille » pendant seulement quelques jours, pourraient (peut-être, c’est pas gagné !) inciter les deux « victimes » à profiter de la leçon pour méditer sur le sort de tous ces pauvres gens, agressés journellement par ceux qu’ils leur imposent, en les nommant stupidement « les chances pour la France ».

Si l’on en croit les messages de la belle, il semblerait que la leçon ait porté ses fruits… pourtant un petit quelque chose me souffle que peut-être, une telle déclaration, pourrait également très bien être uniquement… opportuniste, compte tenu du contexte et la vraisemblable tripotée que son gourou pourrait se prendre aux prochaines présidentielles… sauf s’il trafique les élections… comme cela s’est déjà vu dernièrement aux Etats-Unis…

 

D’ailleurs je ne suis pas la seule à être quelque peu dubitative quand à la sincérité de Coralie… d’autres mettent carrément en doute son sérieux et son honnêteté, en soulignant que l’agression a eu lieu pendant que ses petits camarades (enfin très peu !) planchaient sur le prolongement du  pass sanitaire… dont il semblerait qu’elle se foute royalement, préférant aller se sustenter avec son chéri au lieu de bosser !

 

En plus, j’ose écrire le fond de ma pensée :

1/ La perte de ses 2000 €, bien trop facilement gagnés, me semble bien moins grave que les 44 euros que les salariés modestes (y compris au SMIC) doivent payer pour se faire tester sous différents prétextes, y compris, suprême scandale, pour se rendre à l’hôpital se faire soigner !

Je ne vais donc pas pleurer sur le sort de la pétasse, qui fait partie du système nous privant chaque jours de toujours plus de nos libertés !

2/ Avec le sien de salaire, elle aura tôt fait d’offrir une nouvelle montre à son compagnon et de remplacer le sac qui lui a été volé…

3/ Enfin, je goûte très modérément (pour ne pas dire, pas du tout !) ses affirmation sur twitter, qui sentent la « campagne présidentielle 2022 » à plein nez, pour servir son gourou Macron !

 

Quand on sait ce qu’elle et les siens font précisément de nos « vies paisibles » en nous imposant leurs « richesses pour la France »… dont ils se tiennent pourtant à bonne distance ; et qui elle vise précisément en osant prétendre ne rien céder à la violence et à la peur… propos manifestement destinés à un candidat putatif… semblant beaucoup déranger  tous les autres parce que venant troubler un jeu de connivences qui perdure depuis trop longtemps.

Le jour du grand jugement que bien des patriotes appellent de leurs vœux, quelques étiquetés LREM ayant déjà déserté le camp du diagnostiqué  psychopathe, auront droit à la clémence des juges populaires, mais je ne crois pas  me tromper en songeant que manifestement Coralie Dubost n’y figurera sans doute pas… mais plutôt dans ceux qui seront jugés avec la plus extrême sévérité… à l’aune de leurs saloperies et injustices, commises depuis trop longtemps.

Un conseil Coralie : profite bien de son salaire actuel… il se pourrait bien qu’il soit rapidement échangé contre une magnifique tenue offerte par les contribuables peu rancuniers… de même que l’hébergement gratos en communauté, où tu retrouvera sans aucun doute, quelques-unes de tes vieilles connaissances politiques ; de celles qui comme toi, ont leurré les électeurs en leur promettant la lune, pour ne leur donner au final… qu’une laisse de plus en plus courte.

Mais comme je ne suis pas aussi mauvaise que toi, je pense que je serais très heureuse de venir te rendre une petite visite… histoire de voir si tu n’es pas trop… bien traitée !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression