Ode à l’intelligence féminine et à Charlotte d’Ornellas !

 

Entre les féministes déjantées et Charlotte d’Ornellas le choix est facile.

 

Certain(e)s s’en moquent éperdument ; d’autres au contraire, telle votre servante, considèrent que la base de bien des conflits c’est l’opposition « hommes contre femmes » qui depuis la nuit des temps, empoisonne bien des situations… et il n’est pas question ici, d’être « tout contre » comme le disait naguère avec son humour souvent féroce, Sacha Guitry, grand pourfendeur de femmes comme grand amateur également…

https://citation-celebre.leparisien.fr/auteur/sacha-guitry?theme=les+femmes

charlotte-d-ornellas-678x381.jpg

C’est donc un fait bien établi depuis mon plus jeune âge ; je suis féministe ! Mais attention, pas une féministe d’opérette, comme les bagots actuelles, capables de prétendre défendre la cause des femmes, « en même temps » qu’elles roucoulent devant les tenants du plus macho des systèmes politiques, déguisé en religion pour faire plus sérieux… parce que là il y a offense !

Chez les vraies féministes (parmi lesquelles certains hommes sincères) il y a une seule et vraie revendication : celle de prôner l’entière égalité de statut social avec les hommes concernant leurs droits… et c’est tout, même si c’est un vaste programme à remettre régulièrement sur le tapis ; le reste coule de source.

Chez les autres, les déjantées, il y a confusion des genres, car en fait ce que leurs stupides glapissements réclament, c’est « d’être considérées comme des hommes »… d’’où souvent leur allure négligée, histoire de ne pas être confondues avec des poupées Barbie.

Ces ahuries confondent tout simplement « égalité » et « identité », ce qui est totalement différent.

C’est donc la principale raison qui fait que leur prétendu « combat » n’a jamais réussi à faire « avancer le schmilblick », et pour cause, puisqu’elles sont totalement à côté de la plaque.

D’ailleurs dans cette triste « confusion des genres », nous trouvons systématiquement, nombre de pseudo journalistes femmes, dont le premier réflexe est de se comporter exactement comme un homme ; ou plus exactement comme le macho qui sommeille en beaucoup de sous-homme (à côté du porc chez certains…) en affichant les « idées porteuses » de leurs confrères, parmi lesquelles la stupide « parité » dans les instance politiques et ailleurs… dont la seule réussite est d’avoir mis en lumière, toute une kyrielle d’abruties censées nous représenter !

J’ai des noms, mais vous comprendrez bien que par la plus élémentaire précaution j’éviterai de les étaler ici… en période de manifeste « surchauffe » du prétendu « camp du bien ».

Donc quand certaines en sont à singer les hommes, souvent dans ce qu’ils ont de moins glorieux… arrivant même à prétendre que les pires d’entre eux sont les « mâles » blancs aux yeux bleus (par oppositions à ceux plus exotiques dont la propagande télévisuelle nous gave à longueurs d’antennes !), et vantant les « hommes déconstruits » (???), vous imaginez le soulagement et l’admiration que je porte à cette vraie femme, se revendiquant patriote, qu’est la brillante Charlotte d’Ornellas, dont la cervelle, saine et bien structurée, n’a nul besoin de lire un prompteur (dont le texte est écrit par d’autres) pour aborder l’actualité, et encore moins pour affronter d’odieux ennemis de la France et des Français… parmi lesquels il y a les Françaises, bien plus sûrement défendues par ses joutes oratoires que par les revendications de crétines prônant la « transidentité »… à fourrer d’urgence dans le cerveau de nos gosses d’aujourd’hui !

Dans la vidéo qui suit, 10 des meilleures répliques de Charlotte, sont réunies, mais il y en a bien d’autres ; ici elle affronte notamment à deux reprises, le rappeur Nick Conrad et ses désirs « d’enculer la grand-mère de la France », ou encore de « tuer les bébés blancs dans les crèches », « que ça pue la mort et que ça pisse le sang », en répliquant à ses justifications « qui cherche la guerre là ? »

Elle souligne également (jamais sur BFMTV ou autres bonimenteurs) le stupide « en même temps » de celui qui nous sert de président, disant blanc un jour… et immédiatement noir le lendemain… n’hésitant pas à annoncer à son confrère Gérard Leclerc, médusé, « qu’il nous prend pour des cons » ! Ce qui n’est rien d’autre que la vraie vérité.

Avec beaucoup de pudeur elle aborde franchement le thème de sa foi catholique ; puis elle égratigne avec maestria le « vivre ensemble » quasiment devenu obligatoire (comme le vaccin), en répliquant qu’il est déjà question, avant, tout simplement de « vivre », en commençant par apprendre à ces jeunes violents, le respect de la vie, non négociable.

Belle démonstration ensuite, de la différence entre « être Française » et « être républicaine » ; ses exemples sont imparables.

Tout comme sont imparables les arguments qu’elle énumère à l’ectoplasme Laurent Joffrin-Mouchard, sauf à être de mauvaise foi, comme l’affirme Pascal Praud.

Je vous laisse découvrir l’ensemble ; régalez-vous, car ça change vraiment des refrains pro-système dont nous abreuvent tous les médias récipiendaires de honteuses et injustes subventions… qui seraient pourtant bien mieux justifiées ailleurs !

Et n’oubliez pas de prendre connaissance des nombreux commentaires élogieux qui suivent la vidéo… émis par autant d’hommes que de femmes, voire même plus.

https://www.youtube.com/watch?v=l5q6_40enUc&t=506s

https://www.ndf.fr/nos-breves/14-11-2021/top-10-des-repliques-de-charlotte-dornellas-video/

Ce qui frappe chez cette jeune femme, dont la valeur « n’a pas attendu le nombre des années », c’est que tout comme Éric Zemmour, ou encore notre Fondateur Pierre Cassen, Christine Tasin, présidente de Résistance Républicaine, et bien d’autres ; c’est qu’ayant tous les idées claires d’une tête bien faite, il n’ont nul besoin de recourir à un texte écrit, lorsqu’ils s’expriment publiquement… contrairement aux nombreux adeptes de la doxa dominante, parsemant leurs discours de « euh… » interminables entre deux idées, voire deux mots, tant ils sont incapables d’énoncer clairement ce qu’ils pensent, puisque seulement habitués à régurgités les idées du politiquement correct… et non des conclusions propres à une saine réflexion personnelle.

Ecoutez encore Charlotte expliquer sur CNews, la baisse de la foi par « le culte du corps au détriment de celui de l’âme »

La journaliste de Valeurs Actuelles, Charlotte d’Ornellas, donne des pistes de réflexion pour expliquer la chute de la foi en France. Elle pointe du doigt le développement de plus en plus important du matérialisme, qui se traduit notamment par un goût plus prononcé pour l’esthétisme et le culte du corps plutôt que par celui du culte de l’esprit.

https://www.dailymotion.com/video/x84efx3

Là, elle explique à propos des prétendus anti-racistes du système :

«Leur but est de dénoncer un racisme systémique. C’est évidemment la France qui est visée à travers les âges […] C’est eux qui font, selon la couleur de peau, des bourreaux et des victimes ontologiques», Charlotte d’Ornellas, journaliste Valeurs Actuelles dans #HDPros

https://www.dailymotion.com/video/x80clqw

Enfin écoutez-la s’exprimer sur le pass-sanitaire, déclarant qu’il « nous habitue à un contrôle social ».

Charlotte d’Ornellas était l’invitée de Sami Sfaxi dans L’Heure des Pros. La journaliste de Valeurs Actuelles s’est exprimée sur la mise en place du pass sanitaire, et notamment sur les possibles conséquences sociales encourues.

https://www.dailymotion.com/video/x82qazf

Toutes ces courtes vidéos confirment non seulement l’intelligence et la culture de cette véritable journaliste, quand tant d’autres usurpent ce titre, mais aussi sa sincérité et sa grande connaissance des sujets puisque, encore une fois, elle sait de quoi elle parle, maitrisant bien les thèmes abordés, au lieu de réciter stupidement les leçons du système, en dehors desquelles on est systématiquement casés dans les cases « racistes », « fascistes », « populistes »… les pires fléaux d’après la bien-pensance.

En plus elle est jolie et coche donc toutes les cases pour qu’on l’apprécie à sa juste valeur.

Quand j’écoute Charlotte d’Ornellas , énoncer, répliquer, expliquer… avec brio, courage et respect des gens respectables, tout en taclant ceux qui ne le sont pas, cela me réconforte après les propos sectaires émanant d’un pur produit du système, sur les ondes « officielles » (comprendre, payées avec l’argent des contribuables, pour confirmer la ligne du gouvernement !), en la personne de la punaise Apolline de Malherbe, jolie brune également, mais la comparaison avec Charlotte s’arrête là.

D’ailleurs plutôt que reproduire ici son évident mépris maison lorsqu’elle s’adresse à un interlocuteur « mal-pensant »… je laisse le soin à Greg Toussaint de vous brosser, à sa manière toute personnelle, hilarante, un portrait de la donzelle, qui vous réjouira certainement bien plus que les propos d’Apolline, donnant souvent une irrépressible envie de la baffer…

Allez, c’est cadeau :

https://www.youtube.com/watch?v=zwODhi5O9QA

Et je demande infiniment pardon à nos modérateurs, pour le surcroit de travail (bénévole) que leur donneront les réactions à mon texte, émanant des nombreux fans d’Apolline…

Ah mais non, « on me dit dans l’oreillette » expression empruntée à ma camarade d’écriture, Danielle Moulins, qu’en fait Apolline n’a pas de fans, en dehors des bobos parisiens…

Eh bien c’est tant mieux alors.

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression