3 ans après, GJ et Anti-passe même combat : virer Macron !

g-j-2021-678x381.jpg

Morts les G.J. ? Non ! Blessés seulement… et c’est reparti… Tremble Macron !

Le fou furieux, diagnostiqué très tôt « psychopathe, donc particulièrement dangereux » par le professeur Adriano Segatori, psychiatre et psychothérapeute italien (se basant notamment sur les vidéos de la campagne agitée de Macron),  a largement prouvé, du moins à ceux dont le cerveau a résisté aux incessants multi-lavages journaliers, imposés par le pouvoir et ses médias aux ordres… quel vide sidéral (hormis l’adulation de sa personne) emplissait ce félon, dernier « candidat » des très friqués mondialistes forcenés, désireux d’établir un gouvernement mondial qui se substituerait à ceux des Etats.

Pour mémoire :

https://www.youtube.com/watch?v=YOhKBWTaOlY

Reconnaissons que l’élève Macron, a largement et négativement, été influencé par sa prof, que  Segatori n’hésite pas à qualifier de « pédophile », émettant la même conclusion que beaucoup de citoyens sensés :  si le détournement de mineur s’était réalisé en milieu « populaire », Macron serait en traitement et la femme Trogneux (qui ose parader sans vergogne en prétendue 1ère dame de France !) serait en prison, là où est sa véritable place !

Repéré dans la sphère financière, par des « parrains » n’ayant rien à lui envier au niveau folie, monstrueux égoïsme, et totale absence de conscience, souvenez vous que pendant sa campagne de 2017, son fameux discours hystérique hurlant « notre projeeet », promettant d’être « le candidat de la justice », « celui du travail »… et toute une panoplie des jolies choses que des électeurs avides d’entendre… ont cru sur paroles !

https://www.youtube.com/watch?v=a1r8Ad6nFSA

Pourtant, bientôt cinq ans plus tard, on comprend que celui-ci était déjà porteur de tous les signes avant-coureurs de la Macronie, ce nouveau régime inventé par ce fourbe (et ses éminences grises en coulisses), puisqu’il suffisait alors de lire simplement, l’inverse de ce qu’il nous promettait.

Présidentielle: premier grand meeting d’Emmanuel Macron – YouTube

https://www.youtube.com/watch?v=YDsbaULqg1s

Aujourd’hui, le candidat de la justice impose une discrimination entre les citoyens, confrontant les  opposants au pseudo vaccin (qu’il prétendait ne jamais rendre obligatoire !), à ceux qui, pour diverses raisons, se sont résignés à se faire piquer, une fois, deux fois, trois fois… tout en restant possible porteur et transmetteur du virus.

En conséquence, tous ceux qui refusent de se laisser injecter un produit possiblement très dangereux, pour lequel la seule certitude en  provenance des labos, c’est qu’ils ont réussi à se faire exonérer de toute responsabilité, sont considérés comme des pestiférés, et faute de les laisser sortir munis d’une crécelle, « ils » ont inventé le pass-sanitaire… et bientôt le confinement pour les réfractaires… comme cela nous pend au nez, surtout depuis la recrudescence des mensonges télévisuels nous ressortant la prétendue 5ème vague, aussi inexistante que les précédentes, dûment instrumentalisées pour affoler les foules crédules.

Quand au candidat du travail, c’est encore lui qui aujourd’hui, abolit le droit de travailler, à nombre de gens compétents et indispensables en temps de prétendue pandémie persistante… mais refusant, en toutes connaissances de causes, de confier leur précieuse santé aux politiciens indignes.

La réponse de nombreux citoyens, est évidemment la multiplication des actions judiciaires, via des collectifs d’avocats, médecins, citoyens… soulignant les atteintes à la Constitution, lesquelles, compte tenu de la manifeste collusion entre certains magistrats et le pouvoir, rendent les choses encore  plus difficiles.

Pour le 3ème anniversaire du mouvement spontané des Gilets Jaunes (17 novembre 2018), lesquels avaient immédiatement pris leurs distances avec les syndicats opportunistes ainsi que les partis politiques girouettes, et bénéficié spontanément du soutien d’une appréciable partie des Français.

Opposés à la hausse du prix du carburant, des milliers de citoyens accoutrés du gilet de sécurité routière étaient descendus dans les rues pour dénoncer la hausse du coût de la vie, tout en demandant plus de considération de la part d’un gouvernement qu’ils jugeaient déconnecté de la réalité des Français.

A son habitude, Macron avait manié le chaud et le froid :

Discret au début, le président de la République s’était finalement exprimé le 27 novembre 2018 en affirmant comprendre la colère des manifestants tout en condamnant les affrontements avec les forces de l’ordre. Lors de ses vœux pour l’année 2019, Emmanuel Macron avait cependant durci le ton en les qualifiant de «foule haineuse».

https://www.youtube.com/watch?v=LWYQBGtPEJs

https://francais.rt.com/france/92729-gilets-jaunes-troisieme-anniversaire-dun-mouvement-ebranle-macronie-reportage

Si la Macronie avait semblé être ébranlée, avec un chef de guerre barricadé dans son bunker parisien, prêt à être exfiltré par hélico, après avoir lancé goguenard « qu’ils viennent me chercher »… immédiatement pris au mot par des milliers de GJ montant sur Paris, et combattus avec une extrême violence par les forces de l’ordre, selon des ordres scandaleux, quand les mêmes sont priés de « ne pas faire de vagues » envers les racailles et crapules récidivistes, dont bon nombre de terroristes notoires !

Trois ans plus tard qu’est-ce qui a changé ?

Rien, sauf à constater que tout a empiré, que ce soit le prix des carburants et bien d’autres articles ou denrées de premières nécessité, ou encore les libertés des citoyens, cruellement rognées peu à peu, sous des prétextes bidons, par un pouvoir indigne et de plus en plus illégitime, aidé par cette prétendue pandémie, directement sortie du chapeau des mondialistes fous, bien décidés à se débarrasser d’un grand nombre de citoyens afin de « soulager la planète », diminuant les charges tout en augmentant leur déjà immenses profits, par la même occasion.

https://www.youtube.com/watch?v=s2QCYaoyO2o

Toujours présent lors des manifestations, le mouvement a depuis eu des morts et des renaissances régulières. Les hausses des prix du carburant comme de l’énergie pourraient inciter les Gilets jaunes à s’inviter dans les débats de la campagne présidentielle.

Ce que Macron et ses  complices n’ont pas compris, c’est que par la violence inadmissible des représailles à leur encontre, les GJ n’ont pas été définitivement matés, mais au contraire, seulement assoupis, et prêts à « renaître de leurs cendres » à la moindre étincelle.

Résultats :

Le 16 octobre a marqué le retour de Gilets jaunes sur les ronds-points un peu partout en France. En cause, la hausse des prix du carburant, en particulier du gazole qui a battu son record de 2018, mais aussi la stagnation des salaires.

Il faut reconnaitre que comparés aux scandaleuses augmentations que s’auto-appliquent les élus, sans aucune pudeur, les miettes qui sont consenties à ceux qui bossent vraiment, pour surtout engraisser des actionnaires jamais rassasiés ; sans parler des retraites dûment gagnées par des années de travail (et non volées, comme certains sous-entendus le laissent entendre), sans aucune commune mesure avec l’augmentation du coût de la vie !

https://francais.rt.com/france/91703-tout-augmente-sauf-nos-salaires-gilets-jaunes-reprennent-place-sur-ronds-points

Le pass sanitaire et les mesures iniques destinées à rendre obligatoire la vaccination, à l’insu de la volonté de certains citoyens, ajoutées aux augmentations tout azimut, ont vu rapidement de nouvelles actions des Gilets Jaunes, exacerbées au lendemain de la dernière allocution mensongère de Macron.

Comme en témoignent des vidéos diffusées dans la soirée du 10 novembre sur les réseaux sociaux, parfois corroborées par des articles de la presse régionale, des Gilets jaunes ont mené plusieurs actions coup de poing en France afin de dénoncer le prolongement possible du pass sanitaire mais aussi la flambée des prix à la pompe.

Rond-point nocturne en Lorraine :

Même chose en Haute-Savoie, bien que dûment minimisé par Le Dauphiné :

 

https://francais.rt.com/france/92549-gilets-jaunes-menent-operations-nocturnes-contre-pass-sanitaire-hausse-des-prix

Sur Twitter, Florian Philippot, qui fait un excellent travail patriote sur le terrain depuis de longues semaines, poste un commentaire qui en réjouira plus d’un…

 

En conclusion, Macron peut une nouvelle fois, augmenter son équipe de gorilles, car ses provocations incessantes, finiront bien par atteindre enfin les plus naïfs de ses électeurs (s’il lui en reste… malgré les prétendues 25% d’intentions de vote pour 2022, annoncés par des sondages bidons).

Et quoi que clament tous ses soutiens (ceux qui en croquent, comme on dit chez les mal-pensants !) en chargeant le seul candidat qui a des chances de sauver la France en virant tous ces cancrelas avec pertes et fracas ; Macron s’enfonce dans une spirale infernale, d’escalades incessantes  dans le scandale permanent, et ne tardera plus à recevoir la récompense de toutes ses trahisons.

Exit les vœux de le voir « pendu haut et court », ou tout autre mesure définitive… je ne suis pas la seule à espérer au contraire, un fracassant procès où lui et ses sbires seront condamnés à de longues années dans bagne réouvert spécialement pour cette vermine… sans plus jamais connaitre les douceurs et conforts indûment volés au peuple, pas plus que le nombre de ces années, et quand l’exécution finale aura lieu.

Mais cela ne sera possible que si les Français se ressaisissent, et cessent de voter encore et toujours pour des brèles dont le seul talent est le mensonge !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression