La gauche inquiète : Le Figaro recrute des journalistes de droite

 

Nous vivons une époque formidable à bien des égards, négatifs comme positifs, certes ; mais il faut néanmoins avoir le cœur solide, et les nerfs qui vont avec, pour affronter chaque jour l’actualité débordante de surprises, tant mauvaises que réjouissantes.

Pendant que Florian Philippot, se bat avec courage et pugnacité, aux côtés des troupes de son parti « Les Patriotes », réussissant à redonner courage à des citoyens de plus en plus nombreux,  déboussolés par la guerre, le terme n’est pas trop fort, qui leur est menée par ses « propres » dirigeants (façon de parler, parce qu’en fait il n’y a pas plus dégueulasses qu’eux !)… les troupes gouvernementales (incluant les élus félons de tous bords et les journaleux dûment gavés par le système)…

https://www.youtube.com/watch?v=eR3wJYiqcdg&t=17s

Pendant qu’Éric Zemmour, candidat non encore déclaré officiellement, mais c’est tout comme, vu les foules qui accourent à ses réunions « à la rencontre des Français », a réussi à mettre au cœur de la campagne présidentielle, des thèmes soigneusement édulcorés ou carrément zappés par les pros de la politique mensongère qui règne depuis des décennies… mais qui se croient aujourd’hui, obligés d’inclure à leurs programmes, même si, n’en doutons pas, ils n’ont aucune intention de les concrétiser une fois élus.

Pendant ce temps, le peuple souffre de plus en plus, victime des sévices illégaux sortis de cerveaux enfiévrés de bien des fourbes élus qui, malgré leur népotisme flagrant, seraient bien capables de « tuer père et mère » pour arriver à leurs fins, celui d’être élus à un poste convoité… non pour lutter contre la paupérisation du pays, mais bel et bien pour leur enrichissement personnel, tant en « gloire » qu’en espèces sonnantes et trébuchantes !

Alors évidemment, le réel danger représenté par le « non encore candidat » Zemmour, ayant réussi à créer un climat d’insécurité chez tous ces dégénérés, la seule réponse de tous ces félons, incapables du moindre combat à la loyale, c’est évidemment de taper comme des sourds contre ce trublion.

Trublion qui pour l’instant n’a pas encore été suffisamment déboulonné à leur goût, par leurs scuds successifs touchant : sa vie privé et une prétendue relation avec sa jeune assistante (ce qui ne regarde personne, et encore moins les personnalités politiques ou journaleuses qui de près ou de loin, sont ou ont été mêlées à des scandales sexuels !) ; son prétendu « antisémitisme » (ils osent vraiment tout !), et désormais, avec sa prétendue appartenance à l’extrême droite (qui n’a toujours tué personne !!!), le danger extrême qu’il représente pour les journalistes… qu’il a osé, par plaisanterie, menacer avec une arme… de passage au salon d’armements Milipol, où chacun sait qu’aucune arme n’est chargée (et vérifiées plusieurs fois par jour !).

Il a même fait peur à Marlène Schiappa, c’est dire le degré de dangerosité de cet homme, face à cette femme qui n’a peur de rien (et surtout pas du ridicule) et n’a  pas froid aux yeux…

https://www.valeursactuelles.com/politique/video-horrifiant-eric-zemmour-plaisante-avec-une-arme-a-feu-marlene-schiappa-outree/

Se sentant dont dangereusement menacés… ceux qui ne bronchent absolument pas devant tous les crimes et exactions, commis par de dangereuses racailles devenant souvent des assassins qui courent nos rues, grâce à l’active complicité d’une justice devenue aussi corrompue que ceux qui la dirigent… tous ces braves gens, « en appellent au gouvernement et à l’ensemble des forces politiques », pour les protéger du grand méchant Zemmour et de l’ensemble de l’extrême droite, pendant qu’on y est !

« Nous, sociétés de journalistes, interpellons le gouvernement de Jean Castex et l’ensemble des forces politiques pour qu’ils défendent réellement la liberté d’informer et prennent enfin la mesure de la gravité de la situation à la veille d’une échéance politique cruciale… »

Deux aveux, explicites, bien que prétendant le contraire :

1/ La liberté d’informer serait donc uniquement un privilège des « torches-culs » gauchistes, et tout autre entité aurait forcément vocation à applaudir… ou se taire ?

2/ En réalité ce qui défrise au plus haut point tous ces minables, c’est effectivement qu’à la veille de cette échéance cruciale, leur champion (autrement dit celui qui continuera à les faire généreusement arroser de juteuses subventions) soit enfin mis à mal par un homme courageux, osant parler vrai, et ne cédant pas à leurs sales menaces, seules manières d’affronter un adversaire qui pour eux est un ennemi… quand ce sont eux qui sont les véritables ennemis de la France et des Français !

Pour le fun, voici la liste de ces « courageux couards », signataires de cet appel au secours !

liste-des-couards.png

https://www.fdesouche.com/2021/11/18/zemmour-extreme-droite-menaces-35-societes-de-journalistes-expriment-leur-plus-vive-inquietude-et-interpellent-le-gouvernement-ainsi-que-lensemble-des-forces-politiques/

A Libération, torchon qui a le toupet d’appeler sur son site, à « soutenir un journalisme libre et engagé » (*), on en profite pour tacler un confrère, sous couvert d’inquiétude à propos de son orientation… celle de gauche étant la seule permise, comme chacun sait !

La question de l’orientation idéologique du Figaro se pose pourtant, dans un contexte de droitisation galopante de l’espace médiatique. Et surtout depuis qu’un de ses rejetons, Eric Zemmour, est parti à l’abordage de l’élection présidentielle sur une ligne réactionnaire, populiste et xénophobe.

https://www.liberation.fr/economie/au-figaro-la-maison-des-droites-face-au-cas-eric-zemmour-20211116_SHFBGAUEGJE6FIY6NRUPHESLEY/

(*) Rappels pour les mémoires défaillantes, ce qu’est un journalisme « libre » (engagé ça ne fait pas l’ombre d’un doute) :

En 2020, en plus de leurs grasses subventions annuelles, le généreux gouvernement Castex a débloqué 2 milliards d’euros pour les médias « durement affectés par la crise du Coronavirus »…

Euh… question subsidiaire : affectés par qui ? à cause de quelles décisions ? émises par qui ? Poser la question c’est déjà y répondre !

Et j’enfonce le clou en prétendant que le personnel médical, aurait bien mieux mérité ce cadeau… sauf qu’eux sont considérés par ce pouvoir fétide, comme corvéables à merci (comme l’ensemble des travailleurs d’ailleurs, dès lors qu’ils ne sont ni syndiqués à gauche, ni affiliés à un des partis du pouvoir) !

https://www.lesechos.fr/tech-medias/medias/coronavirus-le-gouvernement-a-debloque-2-milliards-pour-les-medias-1221356

Mais ce n’est pas tout, car ces gougnafiers ont manifestement le bras long (il est vrai qu’entre crapules on se soutient toujours), au point que même « la perfide Albion » s’en mêle, via un vilain coup de Trafalgar, dont on peut déplorer en plus, la totale absence d’habituelle « élégance, so british ! » :

A moins de 48 heures de sa conférence à Londres, The Royal Institution, qui devait accueillir la prise de parole et la séance de dédicaces d’Eric Zemmour, a décidé d’annuler la réservation du polémiste.

Prévenus par un simple mail, sans la moindre justification, l’entourage de l’éditorialiste (rebaptisé « polémiste » par ceux qui savent précisément faire monter la mayonnaise, dès qu’un sujet n’est pas traité à leur façon), déplore que ;

  • plus de 300 expatriés s’étaient déjà inscrits pour l’événement, 
  • l’ensemble de la facture était déjà réglée,
  • les détails techniques avaient été vus avec leurs équipes, 
  • et que la réservation « avait été contractualisée depuis deux semaines ».

Une décision « incompréhensible sur le plan du droit commercial » et une « faute majeure », « sauf à vouloir sciemment saboter le moment » constate l’équipe, qui envisage d’entamer des poursuites contre The Royal institution.

Echaudé par de précédents refus (basés sur l’orientation politique des instances décideuses locales !), l’entourage de Zemmour avait eu la sagesse de prévoir un plan B ; de sorte que la conférence devrait néanmoins avoir lieu dans un autre lieu dont l’adresse sera communiquée la veille. 

https://www.nouvelobs.com/election-presidentielle-2022/20211117.OBS51119/a-londres-eric-zemmour-deprogramme-a-la-derniere-minute-par-la-royal-institution.html

Il n’en faut pas plus pour que LCI plastronne immédiatement en titrant « En difficulté – Après avoir occupé l’espace médiatique et le haut des sondages, le polémiste connaît une mauvaise passe. »

Pourtant, Jacques Guillemain nous certifiait hier du contraire, mais leur malsaine jouissance suintant à chaque mot, ils n’ont sans doute pas pu le lire…

https://ripostelaique.com/sondage-harris-zemmour-a-17-18-marine-a-16-ou-est-la-baisse.html

Ne serait-il pas préférable de s’interroger sur le curieux hasard qui a justement fait  « que le maire musulman de Londres Sadiq Khan, interrogé jeudi par un élu Vert sur la venue du polémiste (!!!), a répondu que « toute personne désireuse de diviser nos communautés et d’inciter à la haine (…) n’était pas la bienvenue » ???

Du coup, j’adhère totalement à la conclusion de Pierre Cassen dans son texte/vidéo du jour :

Ceux qui parlent au nom des journalistes, en profitant de la terreur qu’ils imposent dans des rédactions par ailleurs souvent lâches, sont des délateurs, qui militent ouvertement pour qu’Éric Zemmour ne puisse pas se présenter aux présidentielles, et pour que ceux qui ne pensent pas comme eux ne puissent plus s’exprimer.

https://ripostelaique.com/les-journaleux-demandent-a-macron-de-faire-taire-zemmour-et-ses-soutiens.html

Décidément, la « Liberté d’expression » à la sauce « gauchiasse », essaime loin… malgré ses nauséabonds remugles des « dénonciations » en pratiques lors des « heures les  plus sombres de notre Histoire », comme aiment justement à le répéter, ceux qui les pratiquent avec maestria !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression (la vraie, celle de notre Constitution !).