L’Élysée après la tornade Macron-Trogneux : un carnage!

Elysée, Avant-Après… Quand la mère (?) Trogneux, se mêle de déco, ça donne ça…

 

Au train où vont les choses, après « l’ère » Macron-Trogneux (et compères) qui je l’espère prendra fin en avril 2022, les patriotes vont devoir se retrousser les manches pour remettre tout en place, exactement comme après la dernière guerre mondiale… ce qui grâce aux efforts communs, a vu fleurir ce que l’on a appelé « les trente glorieuses ».

Car ne nous y trompons pas, même l’arrivée de celui qui est attendu comme le nouveau Messie, ne règlera pas tous les problèmes d’un coup de baguette magique… qui n’existe nulle part, mais il lui faudra, après avoir terrassé la tête, surnommée si mal à propos « le dernier survivant » par « les jeunes avec Macron » (c’est moderne et d’un goût !!!), puisque malheureusement d’autres clones de cette crapule pullulant à des postes clés, mettront toutes leurs forces sataniques dans le combat… hormis bien évidemment, tous ceux qui auront retourné leur veste comme ils ont l’habitude de faire depuis des lustres en tendant leur sébile sans la moindre vergogne…

tweet-sautarel-jam.png

 

 

 

Aujourd’hui pas de cratères laissés béants par des obus, pas de mines planquées un peu partout (encore qu’avec de tels scélérats l’on ne soit sûr de rien …), pas de quartiers à reconstruire entièrement… mais c’est tout comme, entre :

  • La réfection à l’exact identique, de Notre Dame de Paris… blessée à mort par un ou plusieurs responsables, bien plus difficile à débusquer qu’un « Identitaire », et pour laquelle les bruits les plus fous ont couru… sur une éventuelle « rénovation » selon les goûts de la créature qui parade aux côtés du simili président actuelAu secours!
  • Les réparations de nombreux monuments chrétiens, mise à mal par des tenants du système politico-religieux appelé « Islam », le plus souvent ouvertement, aux cris de « Allah Akbar », mais qu’il ne fallait surtout pas dire et encore moins écrire !
  • Les réparations de nombreux cimetières, dévastés, saccagés par les mêmes !
  • Les mosquées à démolir ; les musulmans pouvant, très bien prier discrètement leur dieu dans leur foyer, ou mieux en retournant d’où ils sont venus… cette dernière précision valant pour tous ceux qui « ne se sentent pas vraiment Français », auquel cas il n’ont rien à faire ici… Les autres, assimilés depuis longtemps, ayant toujours su se garder des outrances de leur religion, voire devenir carrément apostat pour beaucoup d’entre eux, seront encore plus les bienvenus, comme l’a dit sans fioriture l’actuel candidat.
  • Les statues ou plaques publiques à remettre en place ; et d’une manière générale, se réapproprier tout ce que les minorités saccageuses ont réussi à déboulonner, ou du moins ce qui peut encore l’être.
  • Sans oublier l’énorme chantier de rénovation qui devra être entrepris d’urgence, du côté du « logement des Thénardier », lesquels, à l’instar des Corbières-Garrido (squattant un logement social malgré leurs gros revenus), se sont permis de scandaleuses excentricités au Palais de l’Elysée… comme si celui-ci leur appartenait et qu’ils pouvaient le modifier à leur guise.

Rien ne saurait d’ailleurs mieux souligner le véritable but de ceux qui ont mis Macron sur orbite pour qu’il martyrise la France et les Français : détruire tout ce qui est possible de détruire, jusqu’au dernier vestige de l’ancien monde qu’ils ont en horreur.

Si la photo du début ne vous a pas suffisamment convaincus de l’outrage, vous pourrez trouver dans le lien de Contre-info plus loin, de quoi vous donner la nausée, devant tant de mauvais goût volontairement affiché, en cumulant dans chaque pièce, de modernes « prétendus chefs-d’œuvre », carrément hideux pour certains, avec les véritables qui y séjournent depuis que l’Elysée est devenu le siège de la présidence de la République française et la résidence officielle du chef de l’État depuis la IIe République.

Ceux qui glapiront « aux montages » pourront vérifier qu’il n’en est rien, notamment sur cette photo prise dans le « salon Cléopâtre », du nom de l’ancienne tapisserie des Gobelins qui s’y trouvait jusqu’en 2019, avant d’être remplacée par une « œuvre » d’un certain Yves Oppeinheim (coût inconnu)… où celle qui est affublée du titre de « première dame » pose en personne, jambes élégamment écartées comme toujours… devant l’horreur qu’elle ose imposer, ayant bien plus sa place dans une galerie moderne qu’à l’Élysée !

 

 

Je ne m’étais pas privée de jaser en 2018, à propos du changement de vaisselle et de moquette, dont le peuple n’avait absolument pas été consulté, ni pour le changement non indispensable, ni sur leur coût pharamineux…

J’avais carrément moqué l’acquisition d’une piscine pour le Fort de Brégançon

https://ripostelaique.com/apres-la-vaisselle-la-piscine-cest-quoi-la-suite-macron.html

https://ripostelaique.com/grace-a-la-generosite-des-lepreux-manu-va-avoir-sa-nouvelle-piscine.html

En 2020, j’avais également réagi à propos de la restauration du bureau de Macron pour un coût de 930.000 euros… en provenance directe de nos impôts !

 

https://ripostelaique.com/se-foutant-des-francais-macron-fait-restaurer-son-bureau-pour-930-000-e.html

Plus tout ce que l’on ne sait pas… et qui sera sans doute révélé si un certain vrai patriote, du nom de Zemmour arrive à déloger ce couple infernal pour les remplacer.

Mais j’étais loin du compte et n’aurais pas supposé que les deux imposteurs iraient jusqu’à se permettre autant de changements à mille lieux de la solennité de l’endroit qui a vu passer tant de « grands » de ce monde (ainsi que des nains comme Sarko, des gros comme Hollande… et des « que je ne peux pas nommer » sans tomber soule coup d’une poursuite pénale), à un moment où tant de citoyens sont dans la misère (à cause d’eux en plus) prouvant à quel point ces deux sagouins nous méprisent tellement qu’ils se croient tout permis !

Les commentaires de Contre Info, que j’approuve totalement, ne font pas dans la dentelle ; mais comment ne pas applaudir cette sortie, à laquelle tout bon patriote pensera en lisant ces lignes :

Au moins, cela correspond mieux aux orgies afro-homosexuelles dont semble friand le Président.

Pour un coût de 500 000 euros, le couple avait déjà transformé la salle des fêtes du palais en une vulgaire salle des fêtes municipale, presque un funérarium…

 

La conclusion s’impose donc, sans appel :

De tous les imposteurs gauchistes ou assimilés qui se sont succédés en ces lieux, le doute n’est pas permis, les plus sagouins ce sont les Macron-Trogneux  ayant réussi à faire pire que le très classe couple Hollande-Trierweiler (avant Julie et les croissants) … c’est dire l’étendue des dégâts !

http://www.contre-info.com/le-couple-macron-continue-de-massacrer-le-palais-de-lelysee 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Palais_de_l’Élysée

Je demande d’ores et déjà qu’une commission d’enquête soit nommée d’urgence, afin de chiffrer le coût total, à coup sûr exorbitant, des caprices du duo Macron-Trogneux… et que des dispositions soient prises pour que très vite, tous leurs avoirs (y compris ceux planqués  dans des paradis fiscaux) soient immédiatement gelés, avant d’être restitués à l’Etat.

Et si ce n’est pas assez, qu’ils soient mis « au turbin » en attendant d’être déférés dans une prison bien pourrie… ou mieux dans le bagne qui devra être réouvert, vu l’importance de tous les complices qui depuis des lustres se paient sur le dos de la bête sans limite et avec la plus totale indécence !

En attendant les amis, commencez dès maintenant à faire des économies… enfin ceux qui n’auront pas été interdits d’exercer leur métier par le trio de piquouzeurs fous MCV, parce que pour réparer tout le mal qu’eux et leurs complices mondialistes de tous bords ont réalisé depuis des décennies,  il faudra du temps certes… mais aussi énormément d’argent.

Et rien que pour « restaurer » le sublime Palais de l’Elysée, ça nous coûtera sans aucun doute, au moins un bras à chacun !

Heureusement que pendant tout ce temps, les félons, les lâches et les faux-jetons, y compris les « convertis au zemmourisme» de la dernière heure, croupiront en prison, au pain sec et à l’eau, pendant que le  peuple récupérera enfin un peu de tout ce qu’ils lui auront volé !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression