Attali a prévu une femme présidente : et si c’était Christiane Taubira?

 

Et si le prochain « Président de la République » (ou ce qu’il en reste !) était effectivement une présidente, comme pronostiqué par l’un des pires félons s’activant en France et dans le monde ; soit directement, soit en susurrant à l’oreille des successifs présidents français… pourquoi ne serait-ce pas la si gracieuse et si humaine Christiane Taubira ?

Pire qu’un morpion ! Hormis la grande faucheuse, on ne voit pas qui pourra nous en délivrer !

Les suppositions vont bon train chez nombre de citoyens à chacun des oracles du « prophète » Attali, et à propos du futur président devenant un variant (c’est la mode) féminin… il confiait en mai 2021 qu’il se pourrait que ce soit Marine Le Pen…

Avec ce gus il est toujours prudent de chercher ce qui peut bien se cacher derrière chacune de ses paroles fielleuses ; ceux qui récemment ont été scandalisés par la morgue et la suffisance du bonhomme, pontifiant devant deux journaleux-courtisans dûment masqués, osant faire remarquer à la « femelle » que son masque était mal positionné… alors que Môssieur Attali pouvait postillonner tout à son aise, puisque sans masque !

Détail, direz-vous, oui mais suffisant pour donner envie d’étrangler illico ce fumier, bien résumé dans les deux commentaires suivant la vidéo !  

https://www.youtube.com/watch?v=hzOmoVB-_Q0

« Le plus génial c’est qu’elle s’excuse en plus ! Sérieusement, cette séquence va devenir culte, elle résume parfaitement et en moins de 10 secondes la politique gauchiste de ce pays depuis 40 ans : Attali à la baguette, l’arrogance sans limite des élites, le « faites ce que je dis mais pas ce que je fais » et les journalopes de gauche soumis à leurs maitres. Un bijou ! »

« Ils ne méritent que ça c’est pseudo journaleux Que leur maître leur crache à la gueule et l’autre excusez-moi aucune fierté pauvre femme …aucuns Respect pour vous deux et encore moins pour l’autre déjection »

Quand on vous dit de vous méfier de ce serpent à sonnette, voyez le sujet de discussion qui était le sien en 2015, avec un autre monstrueux frappadingue, Laurent Alexandre et son obsession de la manipulation génétique… Et ce sont ces fous dangereux qui ont la parole en haut lieu et qui influencent ceux que nous avons élus (ou pas !), notamment pour gérer la crise sanitaire dans le sens qui leur convient !

https://www.youtube.com/watch?v=ogmXzcYEkaI

Ignorant pourtant avec superbe la pseudo prédiction de cette saleté d’Attali, d’autres pensent que tout le cirque monté autour de Valérie Traitresse, pourrait bien être un signe que « ceux qui œuvrent en coulisses » (comprendre les mondialistes à la manœuvre), misent sur elle, véritable clone du charlatan Macron, mis sur orbite par eux-mêmes, mais dont la mégalomanie poussée à l’extrême pourrait bien s’avérer dangereuse, d’où la nécessité de changer de monture.

Mais il est une autre candidate, qui pourrait encore mieux « convenir » aux futurs « maitres du monde », ou du moins qui le croient… ; certains de ses atouts étant à notre époque jugés infiniment supérieurs à ceux de la Valérie :

En effet celle-ci, en dehors de l’atout femme, a le tort d’être  blanche et blonde ; de quoi révulser le grand humaniste Méchancon, qui n’en peut plus de tous ces blonds aux yeux bleus en France… preuve que son amour proclamé des « basanés » est feint, du moins surjoué, puisqu’il se garde bien de « vivre parmi eux », comme tous les stupides bobos snobinards n’en finissant plus de louer les gentils migrants qu’ils invitent… à vivre parmi nous, mais loin de leurs résidences huppées… Car s’il vivait effectivement au fin fond du « 9.3 » il y a fort à parier qu’il aurait une toute autre vision de la France ! 

Christiane elle, est brune et noire en  plus d’être femme… correspondant donc bien mieux à l’archétype véhiculé de nos jours jusqu’à l’écœurement par les messages de moins en moins subliminaux des pubs envahissant nos écrans, entre deux bourrages de crânes politico-sanitaires.

Valérie menace les pauvres gens des cités d’utiliser le karcher, jadis oublié par un de ses parrains en politique… quand Christiane, s’active de longue date, à innocenter les jeunes arabes des méfaits de leurs pairs, pour mieux affubler les blancs de tous âges de l’entière responsabilité de l’esclavage !

En 2001 elle a fait voter une loi infame, mais bien dans l’air du temps d’un racisme anti blancs décomplexé, pratiqué sans retenue… et sans poursuite, quand un simple qualificatif évoquant de près ou de loin un être de couleur, devient systématiquement « un appel à la haine » !

Pour mémoire, ce fut  à l’unanimité, donc par tous les députés de « droite », et qui plus est en première lecture, que cette loi faisant des Européens les seuls responsables de la traite des Noirs, fut votée avant d’être définitivement adoptée par les sénateurs le 10 mai 2001. Christiane Taubira a ensuite osé déclarer que sa loi n’évoquait pas la traite négrière musulmane afin que les « jeunes Arabes (…) ne portent pas sur leur dos tout le poids de l’héritage des méfaits des Arabes » !!! (L’Express du 4 mai 2006).

http://ecoaustral.com/boko-haram-lesclavage-et-le-manicheisme-de-christiane-taubira

Comprenant combien cette « charmante femme, éprise de justice et d’égalité » (mais avec certains plus égaux que d’autres quand même !) est bien dans l’air du temps, il ne semble pas extravagant de craindre qu’elle pourrait peut-être, accéder au poste suprême (défense de rire)… même si snobant la primaire de gauche, on sent bien « comme un air de campagne » autour d’elle, et qu’avant même de prononcer sa décision pour le 15 janvier, elle semble déjà avoir quelques propositions dans sa poche…

« Je réfléchis très sérieusement à pouvoir être en capacité d’agir sur l’amélioration de la vie des Françaises et des Français », a déclaré l’ancienne garde des Sceaux (2012-2016) à Saverdun.

La connaissant, ça craint pour les Françaises-zet-les Français, trop pâlichons à son goût !

Un fait, apparemment insignifiant, puisque ce n’est pas passé sur les torchons médiatiques habituels, vient  pourtant de titiller notre curiosité, précisément en ce temps de continuels interdits, demie-autorisations, menaces d’emmerdement sans fin… pour ceux qui marcheraient en dehors des clous… non obligatoires, sans l’être, tout en l’étant !

C’est en effet en banlieue parisienne, carrément dans une école de Carrières sous Poissy (78), que Cricri a manifestement été autorisée à venir faire campagne dans une classe primaire, vraisemblablement par son « charmant maire »,  Eddie Ait, écologiste, présentement occupé à furieusement se démener pour faire réduire l’audience de Zemmour

On en attendait pas moins de la part d’un gauchiste bon teint… qui à coup sûr glapirait au scandale si MLP ou Z lui-même obtenait une même autorisation pour aller endoctriner les bambins dans une ville classée « extrême droite »… déjà affaiblis rappelons-le par la piquouze obligatoire, vraisemblablement dans le but de ne pas en faire de futurs « sous-citoyens » ou « non-citoyens » !

https://www.dailymotion.com/video/x84llb8

Eddie Ait veut faire taire EZ

On a beau être prévenus… depuis le temps qu’on les supporte ; entendre des gauchiasses, autorisés à émettre sur les ondes, des idées d’odieuses restrictions de libertés envers ceux qui ne leurs conviennent pas, est toujours extrêmement perturbant, pour notre santé tant physique que mentale…

Mais l’on saisit mieux ainsi, pourquoi « ils » sont si permissifs avec les musulmans, puisque finalement leur dogme gauchiste, passablement avarié, est en tous points semblable, à celui des islamistes, répudiant toutes autres religions que la leur, et par la même occasion, leurs us et coutumes qui d’après eux, prévalent sur ceux des pays qui les accueillent !

Logiquement, la Taubira ne devrait pas nous faire peur, vu à quel point elle doit être « adorée » dans les chaumières des gens de rien… mais sait-on jamais ; avec la clique des mondialistes cinglés, et leur odieux fric capable d’acheter tout ce qui est achetable… on a déjà donné avec un Macron sorti de nulle part… aussitôt rallié par tous les traitres à la France et à leurs partis !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression