Le karcher de Pécresse, cela va être le gag de la campagne

Toute ressemblance dans le discours de Pécresse, avec un personnage connu, serait totalement fortuite…

 

J’en ai souvent parlé ; du temps où ses meeting pour accéder à la plus haute marche, étaient encore gratuits (*) (ça s’est rapidement gâté après qu’il eut été viré par le « svelte » Hollande en 2012)… parmi toutes les promesses non tenues des candidats en campagne, prêts à vous vendre n’importe quoi (que vous soyez susceptibles de gober) contre votre voix… il en est une qui a rendu Nicolas Sarkozy encore plus célèbre que son « casse-toi pov’con » ; nous y reviendrons plus loin.

(*) Curieux cette coutume qui frappe les ex-présidents (parfois même des ex-ministres), de donner des conférences hors de prix, dès lors qu’ils ont pourtant été « remerciés par leurs électeurs »…

« Ma vie politique est morte, vive la politique ! » Ou plutôt vivent les conférences. Et si possible, avec un retour sur investissement le plus lucratif possible. Plutôt perçu comme très politiquement correct aux États-Unis, le sujet a longtemps été tabou en France. Même si cette pratique est maintenant rentrée dans les normes.

https://www.vanityfair.fr/pouvoir/politique/story/politique-les-conferenciers-les-mieux-payes-au-monde/11208

« En 2008, Le Point révélait qu’après son élection, Nicolas Sarkozy avait déclaré : « Je fais ça pendant cinq ans, et ensuite, je pars faire du fric comme Clinton, 150.000 euros la conférence. » Mission réussie donc. »

https://www.lci.fr/international/obama-hollande-clinton-sarkozy-combien-gagnent-ils-pour-quelques-minutes-de-conference-2067634.html

Même le culbuto Hollande, qui malgré la pratique assidue du sport moto (enfin, scooter !) dans les rues encore désertes de Paris au petit matin… avait rapidement repris sa silhouette « légèrement enrobée », s’adonne désormais à cette pratique, à des tarifs surement très inférieurs à ses prédécesseurs, mais tout de même plus intéressant que la brillante carrière de bouffon qui s’offrait à lui dans tous les cirques de France… c’est dire l’épaisseur du mystère !

Enfin toujours est-il que pour en revenir au début de ce texte, et justement aux mystères qui parfois jalonnent la vie « avant-pendant-après » de certaines personnalités politiques, un des plus grands mystère de l’ère Sarkozy, vient d’être résolu : on a enfin retrouvé le Karcher, promis aux populations « incommodées » par certains trafics, coutumes, sport national… pratiqués par une faune vivant essentiellement en banlieues agitées… lequel avait très rapidement été perdu avant même d’avoir servi (c’est ballot non ?).

A l’époque, tellement désolée pour le champion à qui j’avais imprudemment donné ma voix (sanglot), je m’étais fendue d’un courrier adressé au Palais (avant les travaux de déco de la locataire actuelle, à qui il ne faudra pas oublier de présenter la note, à rembourser sur ses deniers personnels… avant qu’on lui en supprime le solde !) … demandant au président ce qu’il avait bien pu faire du symbole de fermeté de sa volonté… et s’il voulait que je fasse circuler une enveloppe dans ma résidence pour lui en offrir un autre…

Le goujat ne m’a jamais répondu ; du coup avec les copains, on a bu des coups à la santé de ce nouveau modèle (miniature) de menteur politique (Hips !).

Et par qui a-t-il été retrouvé, ce symbole du ménage violent car expéditif ? Je vous le donne en mille ! Ah non, ne commencez pas à marchander… ce sera mon unique prix !

Figurez-vous que ce n’est autre que la douce, sincère, fidèle et très charismatique Valérie Pécresse, « l’espoir de la droite molle » comme la nomme si judicieusement le facétieux Jany Leroy dans son dernier article, à mourir de rire comme d’habitude… je vous le recommande.   

« La France a peur. La menace de la victoire de Valérie Pécresse à la présidentielle plonge la population dans la terreur. Les bobos sortent les sacs de sable, les habitants du 93 creusent des tranchées, les vendeurs de gilets pare-balles sont dévalisés. À la tribune de son meeting de Cavaillon (Vaucluse), la candidate LR menace, vitupère, promet les pires sanctions pour les fauteurs de troubles. Plus rien ne l’arrête. Éric Zemmour redoute le pire, Marine Le Pen envisage l’exil. La perspective d’un régime mené par une cheffe de guerre de ce calibre glace d’effroi les plus aguerris. »

https://www.bvoltaire.fr/valerie-pecresse-eliminee-de-la-prochaine-ceremonie-des-cesar/?

Car c’est effectivement lors de son premier meeting, que la candidate, assistée de son « Conseiller autorité » Eric Ciotti (on arrête de rigoler les gars, c’est du sérieux, on cherche qui mettre dans les pattes de l’emmerdeur en chef pour l’obliger à déguerpir !), a dévoilé l’arme secrète qu’elle allait utiliser, qu’on se le dise !

Face à deux belles villes du sud de la France (Cavaillon et Salon de Provence) soumises aux lois des trafiquants de drogue, elle n’a pas eu peur d’affirmer :

« Je veux nettoyer les quartiers. Je vais ressortir le Kärcher de la cave. Cela fait dix ans qu’il y est et il est temps de l’utiliser. Il s’agit de remettre de l’ordre dans la rue ».

https://www.lefigaro.fr/politique/quand-valerie-pecresse-reveille-le-karcher-20220106

Et comme la petiote est tellement modeste, et si prudente, qu’elle omet (volontairement ?) le nom de l’inventeur.

Jany Leroy ajoutant perfidement :

« L’électeur pourrait voir une petite similitude entre la promesse non tenue de Nicolas Sarkozy et le présent discours ».

Sur France Info, radio d’Etat payée avec nos impôts mais néanmoins infestée d’intolérables hyènes gauchistes, et précisément face à l’une d’elles, le  « Conseiller France et Europe dans le Monde », Michel Bernier…  découvre à son tour l’eau tiède :

« La situation, il faut bien la comprendre et la regarder les yeux ouverts. Ce sont 2 000 agressions par jour, 100 agressions directement contre des hommes et des femmes qui ont l’autorité publique, ça suffit. Ce qu’a voulu dire Valérie Pécresse c’est qu’elle a décidé de faire une vraie politique pour mettre fin à cette insécurité, rétablir les moyens dont la justice a besoin ».

https://www.francetvinfo.fr/politique/les-republicains/valerie-pecresse-veut-ressortir-le-karcher-de-la-cave-je-n-ai-pas-de-probleme-avec-ce-mot-reagit-michel-barnier_4907799.html

Dites, m’sieur Barnier, vous qui avez l’air de bien connaitre la Valérie ; pourriez-vous nous expliquer pourquoi les Franciliens n’ont vu aucune véritable amélioration dans ce domaine, depuis qu’elle est Présidente de la Région Ile de France ?

Car voyez-vous, parmi les citoyens, et même ceux de seconde zone, les « sous-citoyens non vaccinés », il est de « méchants complotistes» qui ne manqueront pas de souligner ce mystère… auquel votre « ex-adversaire-nouvelle amie », devrait se  préparer pour trouver une réponse claire à cette simple question…

Dès la fin de cette vidéo d’ailleurs, certains chiffres sont annoncés, contredisent manifestement les propos de la candidate… face aux réels résultats enregistrés sur le terrain, depuis qu’elle préside la région !

https://youtu.be/qu-A2-wJYDA

Va falloir fissa revoir ta copie, Valérie car de nos jours,  certains citoyens naïfs ayant fini par guérir, et surtout avec l’arrivée d’ Eric Zemmour, il devient un tantinet plus risqué de raconter encore et toujours des balivernes aux électeurs, même s’il en reste encore bien trop n’ayant toujours rien compris…

D’ailleurs à propos du Karcher, Eric Zemmour rappelle très justement, en seulement quelques phrases, quel résultat il en est résulté : aucun !

https://youtu.be/wlA_J4weC9k

https://www.lepoint.fr/politique/dans-le-sud-valerie-pecresse-en-mode-karcher-07-01-2022-2459500_20.php

Elle est quand même forte, la Valérie ; avez-vous vu comment elle a réussi à faire de ses anciens adversaires, ses alliés d’aujourd’hui ?

Non ? Bon, j’vous explique : tout simplement en les nommant chacun à un titre bien ronflant de « conseiller à… » qui ne veut rien dire du tout, mais qui sonne bien, notamment aux oreilles desdits conseillers, véritable lot de consolation en remplacement de celui de « candidat du parti » qui leur est passé sous le nez…

Fallait pas vous plier à cette mascarade de « primaire » qui fait chaque fois des grands déçus, non plus ; à RL on vous avait prévenus, tant pis pour vous !

En revanche, si elle a réussi à nous replacer le karcher 2022, modèle spécial banlieues, sans faire allusion à celui qui nous avait tant fait rêver, nous les benêts sarkosistes de 2007 (heureusement guéris depuis !) n’ayant rien vu venir à l’époque ; pour le reste de ses thèmes de campagne, elle va avoir du mal à cacher qu’elle marche exactement dans les pas de Zemmour, tout comme la plupart des autres candidats d’ailleurs…

L’ennui  pour eux, c’est qu’ils vont tous croire que suite à l’intervention de Macron, déguisée en bourde bien que minutieusement préparée, à propos des futurs « emmerdements » réservés aux français non vaccinés, perdant ainsi leur statut de citoyen (formule karchérisée de Jupiter)… le fil rouge de cette élection redevient « la pandémie et les vaccins », et qu’il ne sera donc plus utile de sembler s’intéresser au sort de la France et des Français, mais revenir aux seules entreprises d’épouvante des foules, vu le nombre de  formules existant déjà dans les interventions, diverses mais non variées, des nouveaux guignols de l’info depuis deux ans…

Laissons-les s’embourber dans ce  nouveau marécage, pour suivre celui qui les dépasse de mille coudées dans la sincérité et la véritable volonté de changer les choses (n’en déplaise à ses détracteurs), le candidat des citoyens méprisés, injuriés, traumatisés par la politique essentiellement européiste, menant immanquablement à la mondialiste, de Macron l’emmerdeur… qui malgré sa superbe, n’est pas à l’abri d’un (voire plusieurs) tombereau de purin (super écologique, les « Verts » vont adorer…) déversé nuitamment sur le perron de l’Elysée qui … sous les locataires actuels en ont vu d’autres !

Mais si vous arrivez à entrer, attention à la nouvelle moquette, les gars… car n’oubliez pas, « c’est  nous qu’on l’a payée » !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression