Après Guillaume Peltier, on vous attend à Reconquête, Nadine Morano !

https://www.youtube.com/watch?v=g725AOzb-YE

Chère madame Morano,

N’ayant pu m’étendre trop longtemps sur votre site, en réponse à votre dernière lettre récapitulant vos récentes interventions dans les médias télévisuels, j’éprouve le besoin de continuer ma démonstration, d’une  part parce que le sujet (l’avenir de la France et des Français) en vaut largement la peine, mais aussi  parce que vous êtes restée l’un des rares personnages politiques, n’ayant à ma connaissance jamais trahi ses électeurs, contrairement hélas à bon nombre de vos collègues, tant hommes que femmes.

Cette raison, pour laquelle je vous garde ma confiance, m’a donc  poussée aujourd’hui à vous suggérer de suivre les pas de monsieur Guillaume Peltier, venant d’annoncer officiellement son soutien au candidat Eric Zemmour, en qui il retrouve ses propres valeurs ;  celle du mouvement gaulliste, dont beaucoup se revendiquent, tout en le trahissant pourtant à longueur de temps.

J’ajoute que je n’ai aucune confiance dans la candidate qui a été adoubée par la primaire du parti Les Républicains, après l’avoir abandonné pour y revenir fort à  propos, et qui pour beaucoup de citoyens, semble bien plus tournée vers sa carrière et les substantielles retombées pouvant en découler, que vers le triste sort actuel des Français, autrement que dans ses beaux discours, dont elle change au gré des vents et des époques…  

Ex-numéro 2 du parti Les Républicains, Guillaume Peltier aurait pu se contenter de « protéger sa carrière »,  évitant de faire des vagues en affrontant de front la décision de LR.

Au lieu de cela, il a le courage que beaucoup n’ont jamais eu, d’officialiser un choix dissident, le seul capable de représenter enfin cette union des droites que ni l’UMP, le RPR et LR n’ont jamais osé faire, obsédés par l’immédiate diabolisation par assimilation à la vilaine extrême droite, brandie par la caste des faux gauchistes !

Il explicite pleinement son choix :

« J’ai pris ma décision avec beaucoup de gravité et d’enthousiasme. J’ai pris le temps de la réflexion et j’ai mesuré l’enjeu. J’ai été numéro deux des Républicains, porte-parole de Nicolas Sarkozy, je suis député du peuple.

Et je crois qu’au nom de la droite forte que j’ai fondée au sein des Républicains, au nom des 40 % des adhérents LR qui ont voté comme moi pour Éric Ciotti il y a quelques semaines, j’ai pris la décision de soutenir le seul candidat de la droite, le seul candidat capable de battre Emmanuel Macron parce que capable de rassembler tous les électeurs de droite.

Quel que soit vos affinités avec Valérie Pécresse, vous ne pouvez ignorer qu’elle n’a été désignée que par une partie de votre électorat ; bon nombre de citoyens étant opposés à ce choix avant un scrutin.

Beaucoup également des adhérents du parti, étant désabusés par les sporadiques guerres internes, des votes de véritable trahison envers leurs désirs et la ligne officielle du parti, souhaitent que cela change, comme le rappelle Guillaume Peltier.

Ils sont déjà fort nombreux à s’intéresser aux discours empreints de sincérité de Zemmour (lequel n’a nul besoin de la langue de bois devenue si chère aux pros de la politique).

De même pour son programme bien plus clair et compréhensible que l’hystérique  « projet » (notez déjà la nuance) présenté par Emmanuel Macron en transe, en 2017, sans plus d’expérience politique (hormis une cour assidue à de potentiels puissants parrains) que le novice Zemmour… mais sans même avoir un infime soupçon de la grande érudition, la culture, et cet amour immense pour la France et les Français… quand il vient encore de nous prouver au contraire, jusqu’où peut aller sa haine des citoyens qui n’approuvent pas sa folle politique.

Vous avez un jour reproché à Zemmour de « n’avoir jamais mis les mains dans le cambouis, en n’ayant jamais été élu local, ni ministre… » ; à ceci je rétorquerai, qu’il est donc plus « vierge » et sans tache, que précisément tous ces élus qui depuis des décennies ont mené la France dans le piteux état où elle est, pour n’avoir jamais eu le courage de mettre en œuvre la plupart de leurs belles promesses d’avant scrutins.

Eric Zemmour lui est doté d’un courage qui force le respect… sauf à être d’une extrême mauvaise foi.

Après mures réflexions qui peut-être vous convaincront, soyez persuadée Chère Nadine Morano, qu’on vous attend à Reconquête, vous en avez l’allant, l’enthousiasme et la foi en la France, qui sont bien la marque de fabrique de ce nouveau parti, et de l’engouement populaire qu’il draine.

Quasiment 77000 adhérent en seulement quelques semaines, c’est du jamais vu, qui a totalement bluffé monsieur Peltier…

Après le ralliement de celui-ci, quelle autre belle prise de guerre, serait pour Eric Zemmour, l’annonce de Nadine Morano à ses troupes, leur conseillant de voter Z.

Peut-être est-ce l’incroyable ambiance des meetings Zemmour, vérifiable sur toutes les vidéos, qui me donne tant confiance en lui, mais avouez que la ferveur populaire n’est pas feinte, et que cela prédit déjà une formidable épopée pour reprendre le pouvoir au sagouin qui l’a ravi au peuple de France pour l’humilier et le spolier.

Avec mon respect pour la suite que vous souhaiterez donner à cette  missive, je vous adresse, Chère Nadine Morano, mes respectueuses et cordiales salutations.

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression, toujours valable malgré Emmanuel Macron.

https://ripostelaique.com/numero-2-de-lr-guillaume-peltier-rallie-z-dautres-vont-suivre.html