Arié Alimi, l’avocat des islamo-racailles, exulte : il a fait condamner Z

Pierre Serne et son avocat Arié Alimi… c’est pas de la haine condamnable cela ? Ah, la haine politique c’est pas pareil… faites excuse votre honneur…

 

Rira bien qui rira le dernier, Maitre Alimi !

Partant du principe que n’importe qui, fut il le plus grand criminel, a droit à un défenseur lors de son procès, un avocat peu regardant sur le « palmarès » de ses clients,   va donc non seulement défendre ce droit, mais se faire carrément obligation de défendre les pauvres racailles, d’après lui souvent injustement soupçonnées et accusées des pires maux… simplement du fait que ce sont des racailles, parfois récidivistes.

C’est vrai quoi, si on ne peut plus voler, violer, égorger, décapiter un citoyen, au nom de son dieu, déclaré « seul et unique », mais ne supportant  pas la concurrence… sans qu’aussitôt la France entière glapisse « Dehors ! », ou va-t-on ?

Les défendre d’autant plus facilement que très souvent les racailles, et plus encore celles dites « en col blanc » ayant largement les moyens de faire exécuter leurs basses œuvres par des sbires à leur solde, n’ont donc aucun sang sur les mains, pas plus que de remords, dont ils ne connaissant même pas la signification du mot (voyez Macron et sa cour par exemple !) ;  ils n’ont aucun mal à trouver un avocat « bien sous tous rapports » qui, moyennant finances substantielles, saura les guider dans les méandres des lois  et leurs avenants.

Reste que pour « la veuve et l’orphelin »… jadis à l’origine de cette vocation chez beaucoup de jeunes étudiants en droit ; les temps sont de plus en plus durs… puisque  forcément, une racaille bien défendue peut continuer d’ engranger toujours plus de fric ; celui-ci lui permettant de toujours « retomber sur ses pieds » après s’être fait pincé… précisément grâce à ces avocats pour qui, plus que jamais, l’argent n’a pas d’odeur…

Rien de plus normal dans ces conditions, que de voir Me Arié Alimi, éminent avocat es-racailles, « prétendus antiracistes », déconstructeurs (*) etc … pour le plus grand bien de son compte en banque, pavoiser à la sortie du tribunal où  venait d’être jugé et condamné Eric Zemmour, candidat à la présidentielle très gênant pour le systême, pour avoir qualifié les migrants mineurs isolés de « voleurs », « assassins », « violeurs » sur la chaîne CNews en 2020.

(*) Le déconstructionnisme social est un courant progressiste de la gauche radicale visant à remettre en cause et réévaluer les systèmes traditionnels de la société occidentale. Le déconstructionnisme social est, entre autres, une réponse à la théorie du constructivisme social.

https://fr.wikipedia.org › wiki › Déconstructionnisme_social

Que des millions de citoyens Français, soient convaincus du bien-fondé des propos de Zemmour, puisqu’ils  pensent exactement la même chose (il suffit de lire chaque jour les médias, papiers ou électroniques, pour s’en persuader très vite !) cela n’offre aucun intérêt pour Me Alimi, ni sur le plan financier, ni sur celui de sa gloire…

Petite démonstration de la vraie réalité… non celle de la propagande d’état et ses petits caniches aux ordres !

https://www.youtube.com/watch?v=EkaicEHUtck

En revanche, représenter dans ce « procès politique »  l’un de ses clients favoris, la LDH (Ligue des Droits de l’Homme… mais  pas tous !), coïncide admirablement avec la tenue de son train de vie…

Il faut dire que  « ce machin » n’aurait pour rien au monde, manqué la curée à l’encontre de Zemmour, lequel représente l’exact contraire de cette faune de faux humanistes, passés maitres en matière de manipulations des vérités, et dont la principale préoccupation en matière de justice, est de « faire cracher au bassinet » quiconque ose s’opposer à eux ;  à « leur vérité », « leur République », « leurs valeurs »… défense de rire !

https://ripostelaique.com/pierre-serne-et-son-avocat-avouent-les-proces-cest-pour-saigner-riposte-laique.html

Car bien évidemment, en bons petits soldats de Macron et son gang de malfaiteurs, ils étaient nombreux à s’être portés « partie civile » contre celui qui ne cesse de les narguer depuis des années, en écrivant une vérité différente de l’officielle (et en plus il parle maintenant !) ; y avait du beau monde… jugez du peu :

22 conseils départementauxqui ont compétence (**) pour aider les mineurs non accompagnés – dont le Gers, la Haute-Garonne, les Pyrénées-Orientales, l’Ardèche, le Finistère, l’Ille-et-Vilaine, la Loire-Atlantique, la Gironde, les Pyrénées-Atlantiques, les Landes, la Dordogne, la Lozère ou encore l’Hérault, s’étaient constitués partie civile dans cette affaire.

De nombreuses associations dont la LDH, la Maison des potes et SOS Racisme (toujours sans « s » à la fin !) s’étaient également portées parties civiles. « 

(**) Heu…hormis leur donner le fric piqué dans la poche des contribuables, c’est quoi exactement « les compétences » pour aider les mineurs non accompagnés (MNA) ??? Sûrement pas leur inculquer le respect de la France et les bonnes manières… ça se sauraient depuis le temps !

Il s’agit d’une victoire pour la démocratie. Qu’ils ont dit !

Cette condamnation prouve qu’on ne peut pas dire n’importe quoi impunément. Que la justice est là pour protéger des paroles les plus abjectes. »

A ce propos… c’est quand qu’elle protège les citoyens français des continuelles paroles insultantes du squatteur de l’Elysée à leur intention, la justice ???

« Derrière ce projet médiatique (???), il y a un projet politique, c’est un projet de haine, un projet qui tend à stigmatiser les personnes en raison de leur origine, en raison de leur confession, de leur race »  a réagi Arié Alimi, avocat de la LDH, saluant une décision « importante ». 

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/propos-sur-les-mineurs-isoles-eric-zemmour-condamne-a-10-000-euros-d-amende-pour-provocation-a-la-1642425611

Ainsi, grâce à cet être hors normes (dont je me garderai bien de préciser dans quelles catégories !), nous apprenons que « mineurs isolés », « mineurs non accompagnés »… ça signifie tout simplement « races » !!!

C’est fou ce qu’on peu apprendre auprès de tels puits de science !

En même temps, comme dirait le chef des emmerdeurs, lui-même emmerdé par le succès du candidat Zemmour… il apparait tout de même que les prétendues « valeurs » de l’avocat, si bien mentionnées sur le site de son cabinet… ont l’air passablement à géométrie variables, selon  qu’il a en face de lui, un client solvable et/ou célèbre… ou un adversaire d’autant plus redoutable qu’il manie la langue française bien mieux que lui-même !

Fondé en 2002 à Paris, le cabinet Arié Alimi Avocats assiste des entreprises comme des particuliers dans des domaines d’intervention multiples, tant en conseil qu’en contentieux.

Nos valeurs sont les mêmes pour tous nos clients. Nous prenons le temps de vous écouter, comprendre vos attentes et fixer les objectifs. 

https://www.alimi-avocats.fr

J’en veux pour preuve, que ce grand humaniste a sans doute cédé à son grand cœur, le jour où il a accepter de co-défendre avec Yassine Bouzrou, la racaille mal embouchée Taha Bouhafs, poursuivi, et condamné fin septembre, à 1500 euros d’amende + 2000 euros de dommages et intérêts à la victime, pour  son l’insulte en juin 2020, d’« arabe de service » à l’encontre de la policière Linda Kebar ayant osé donner son avis sur la mort d’un autre ange de sérénité, Adama Traoré, lui-même issu d’une famille adorable ne comptant que d’innocents « chérubins » !

Curieusement, la référence à la race de la policière n’avait nullement indisposé l’avocat…

Les mauvaises langues pourront ricaner tout leur saoul, en disant « ça valait bien la peine de se mettre à deux pour défendre le raciste et grossier personnage.

https://www.marianne.net/societe/police-et-justice/arabe-de-service-taha-bouhafs-condamne-pour-injure-envers-la-policiere-linda-kebbab

C’est marrant ça… autant j’arrive bien à cerner l’amabilité, la bonté, la gentillesse chez Alimi… Autant j’ai du mal à trouver de la haine dans le regard clair et franc chez Zemmour !

D’ailleurs comme cela est souvent arrivé, il y a fort à parier qu’une nouvelle fois, Eric Zemmour qui a annoncé faire appel de ce procès indigne, verra ce scandaleux verdict, annulé !

Dans un communiqué diffusé sur Twitter, le candidat a qualifié d’« idéologique et stupide » sa condamnation. « C’est la condamnation d’un esprit libre par un système judiciaire envahi par les idéologues. Rien que de très tristement habituel, en somme », a-t-il affirmé. « C’est une justice politique. On me fait un procès politique », a-t-il ensuite déclaré à plusieurs médias.

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression