Pour Joey Starr, insulter Z est insuffisant… il faut le tuer !

Non, ce n’est pas toujours la misère qui provoque la violence des individus… la preuve, J.S. n’a pas de problèmes de fins de mois… et pourtant !

L’heure est grave !

Une nouvelle intolérable limite vient d’être franchie sur les réseaux sociaux, où bon nombre de citoyens honnêtes n’ont plus le droit d’émettre une opinion contraire à la doxa dominante, sans être immédiatement trainés à la 17ème Chambre à Paris… par un ex rappeur (Nique Ta Mère), reconverti en acteur  mais avec les mêmes idées immondes (*), venant carrément d’afficher sur son compte Instagram, un appel au meurtre du dérangeant Eric Zemmour, en passe de devenir le prochain Président de cette République sérieusement profanée par toute la racaille mondialiste, qu’elle soit en col blanc, en djellaba ou en burquasous l’œil approbateur d’une justice s’abaissant de plus en plus à leur niveau de caniveau !

(*) Didier Morville, « connu » sous le « nom » de Joey Starr

Les islamo-collabos gauchistes (pléonasme !) sont tellement habitués depuis des décennies, de clamer des invectives à l’égard de tous les « mal-pensants » refusant de pratiquer le politiquement correct, autrement dit adopter toutes leurs propositions plus dégénérées les unes que les autres… et ce sans recevoir la moindre semonce des prétendues autorités, par ailleurs si odieusement sévères à la moindre parole dérangeante venant d’un Gaulois réfractaire à l’envahissement mondial… qu’ils repoussent toujours plus loin les limites du supportable en matière de saloperie immonde !

Comment d’ailleurs les voyous qui pullulent dans nos rues, ne se sentiraient pas « adoubés » par le Sinistre de l’Injustice lui-même quand il restreint l’insécurité galopante qui y règne, à un simple sentiment (pourquoi pas une lubie pendant qu’il y est !), ce suffisant gros plein de soupe qui par ailleurs se fait acclamer par leurs frères sous les verrous ?

La dernière en date, émane de ce prétendu « artiste » qui, après avoir vociféré des ignominies sous formes d’onomatopées rangées dans la catégorie « art » à la rubrique « rap »… s’est lancé dans le cinéma, où son « physique avenant » enchante les cinéphiles de l’époque, amateurs de sensations fortes… et d’horreurs !

Eh oui, de nos jours, les amateurs de beaux textes sur de suaves mélodies, autrefois gâtés par les nombreux talents des vrais artistes français, font une nouvelle poussée d’urticaire à chaque nouvelle audition des « zartistes » actuels, dont la plupart sont parfaitement incapables d’aligner trois idées saines en français correct… avec souvent des voix de fausset qui de toutes façons seront couvertes par les instruments, autrefois accompagnateurs, tonitruants aujourd’hui !

Mais avec une Bachelot à la tête de la prétendue Cul-ture, qu’attendre de plus ?

L’ennui c’est que ces phénomènes, adulés par les foules formatées aux nouvelles idées, par la lie des médias de toutes sortes, avec en tête la venimeuse « télévision » dite de service public… dont les contribuables sont odieusement ponctionnés d’une taxe devenue totalement injuste et illégitime pour,  être gavés de propagande gauchiste aussi bien dans les séries débiles que dans les pubs stupides, doivent en plus payer les membres du C.S.A. malheureusement tout aussi gangrenés que les élites qui les nomment à ces postes bidons !

Après qu’en 2020 Eric Zemmour se soit fait agressé dans la rue, via insultes et crachats, par un australopithèque appartenant à la secte des individus protégés car prétendus « chances pour la France », son adversaire politique mais néanmoins compère et ami, Eric Nauleau, expliquait que la ligne rouge venait d’être dépassé, et qu’il était indispensable de « marquer le coup » avant qu’un drame n’arrive !

Et c’est exactement ce qu’induit  l’odieuse parution du prétendu artiste sur les réseaux sociaux : conclusion logique du laxisme d’une majorité de magistrats roulant indignement pour le pouvoir, quand ils sont face à ce genre de phénomène… aggravant ainsi le sentiment d’impunité de ces déchets pour qui la violence n’a aucune limite !

https://ok.ru/video/1865324890797

https://lalettrepatriote.com/agression-deric-zemmour-il-faut-marquer-le-coup-avant-quun-drame-narrive/

https://ripostelaique.com/zemmour-agresse-par-un-muzz-fourest-evoque-les-nazillons-nationalistes.html

https://ripostelaique.com/quand-eric-zemmour-est-agresse-cest-notre-france-qui-est-visee.html

Quand on pense au nombre de procès qui ont visé Zemmour lui-même, sous la rubrique « incitation à la haine raciale » (bien que les races n’existent plus parait-il !), pour de simple idées jugée « dangereuses et nauséabondes » car contraire à la pensée unique « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ! », il serait inadmissible que ce véritable appel au meurtre ne soit pas immédiatement condamné de la manière la plus drastique !

D’autant plus que ce sous-homme présente déjà un sacré « palmarès judiciaire », super exemple pour la jeunesse française …

  • 1996 : Condamnation pour propos outrageant
  • 1998 : Condamnation pour avoir agressé un passant
  • 1999 : Condamnation pour l’agression d’une hôtesse de l’air
  • 1999 : Condamnation pour coups et blessures volontaires sur son ex-compagne
  • 2000 : Condamnation pour détention dun chien Pitbull non stérilisé
  • 2001 : Condamnation pour détention prohibée d’arme de première catégorie et de stupéfiants
  • 2002 : Condamnation pour mauvais traitements envers un animal
  • 2003 : Condamnation pour avoir agressé des gendarmes
  • 2008 : Condamnation pour violences conjugales
  • 2009 : Condamnation pour violences volontaires
  • 2013 : Condamnation en Belgique pour rébellion

https://lalettrepatriote.com/joeystarr-didier-morville-incite-au-meurtre-deric-zemmour-sur-son-compte-instagram/

https://www.lepoint.fr/invites-du-point/peggy-sastre-joey-starr-contre-zemmour-18-02-2022-2465354_420.php

Après une agression à la hache, en passe de devenir à l’ époque sa 13ème condamnation, le journal Marie-Claire écrivait :

La musique ne suffit apparemment pas à défouler Didier Morville. À 41 ans le rappeur de NTM a deux enfants et des moyens mais il n’en devient pas responsable pour autant. Joey Starr continue d’exciter les tabloïdes grâce à ses diverses frasques et ne semble pas se calmer.

https://www.marieclaire.fr/,joey-starr-en-prison-pour-une-agression-a-la-hache

Souhaitant peut-être ne pas aggraver son cas au CV déjà bien fourni, le rappeur espère-t-il, par son message sybillin, posté le jour de la St Valentin, inciter quelqu’un à passer à l’acte, épargnant à ses enfants d’être privés de leur père un bon moment, s’il mettait lui-même en action son ignoble suggestion ?

Quoi qu’il en soit, il mérite de payer très cher !

Pour autant, il serait naïf de ne pas comprendre qu’en fait le dégénéré multirécidiviste, ne fait que dire tout haut, avec des mots suffisamment clairs… ce que finalement beaucoup souhaitent avec plus de discrétion… les insultes journalières à l’encontre du candidat qui combattra avec pugnacité, la dégénérescence des élites, en provenance des Jadot, Mélenchon, Roussel, Hidalgo… et toutes les pourritures complices de l’indigne pouvoir, en sont la démonstration ; de même que la parfaite indifférence des juges et médias envers ces insultes inadmissibles… quand par ailleurs ces mêmes cuistres affichent immédiatement une demande de justice, pour un simple mot risquant d’offusquer de véritable bandits… mais qui « pensent » correctement !

Heureusement, l’une des éminentes candidates à cette passionnante élection présidentielle, la très gracieuse Christiane Taubira, nous donne un espoir d’ alléger l’ambiance par une proposition sympathique… encore que, en l’espace de 48 heures, l’intéressée revienne déjà sur sa première annonce :

Lundi 24 janvier, Christiane Taubira s’est exprimée sur la possibilité d’un débat avec Éric Zemmour, expliquant : « En politique, je ne crains pas, je bataille. J’observe une grande porosité entre la droite républicaine et l’extrême droite. Et s’il faut débattre avec Éric Zemmour, je le ferai, mais ce sera sans joie ».

Pour nous si Cocotte… qu’est-ce qu’on va rigoler !

Sauf que : Le surlendemain, lors d’un déplacement dans les Hautes-Alpes, la candidate revenait sur ses affirmations, martelant : « Il [Éric Zemmour] ne m’intéresse pas […] je ne cherche pas le débat. Je ne suis pas thérapeute. Je ne guéris pas les gens qui viennent publiquement expliquer leurs angoisses, leurs pathologies et leurs déchirements internes. ».

https://www.bvoltaire.fr/christiane-taubira-prete-a-debattre-avec-eric-zemmour/

Le suspense est quasi insoutenable…

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression