Trocadéro : c’est confirmé, c’est Zemmour qu’il nous faut !

« La crainte de la fin de la France, c’est le malheur de se sentir étranger dans son propre pays, l’angoisse de vivre dans un pays violent, l’horreur devant les victimes qui se multiplient, le désespoir devant une classe politique si lâche. » Éric Zemmour

Ce dimanche après-midi 27 mars 2022, sous le soleil du Trocadéro, et comme à chacun des plus de 50 discours d’Éric Zemmour, notamment ceux de ses meetings, chaque fois devant des milliers de personnes… le cours du kleenex a encore fait un bond ce week-end… et pas du tout parce que certains pleureraient la perte d’une heure de sommeil à cause du changement d’horaire…

La  cause profonde, ce sont en réalité les citoyens-patriotes émotifs qui, comme moi, depuis des lustres, avalent couleuvres sur couleuvres de la part des enchanteurs leur ayant promis des demains qui chantent, pour mieux les trahir sitôt leurs votes empochés, et qui par l’arrivée inopinée d’un vrai sauveur, foncièrement résolu à sauver la France et ses Gaulois de naissance ou d’adoption, des griffes de leurs tortionnaires… ont retrouvé avec un enthousiaste puissance mille, l’espérance, la vraie, qu’enfin un futur paisible et plus juste est enfin possible pour nous.

A cœur vaillant rien d’impossible, ce proverbe reprenant la devise de Jacques Cœur, « A cuers vaillans, riens impossible » jeu de mots sur son nom, mais correspondant assez bien à la vie de cet homme, qui la fit graver sur le fronton du magnifique hôtel qu’il fit construire à Bourges…

Ce proverbe comme nul autre, correspond à ce chevalier des temps moderne qui n’a écouté que son courage pour abandonner sa confortable vie d’écrivain-journaliste-éditorialiste à succès, laissant sa plume si appréciée, pour venir porter la bonne parole aux quatre coins de cette France qu’il aime comme tous les grands hommes qui en on fait ce qu’elle était… avant que des sagouins ne les piétinent au nom d’idéologies diaboliquement égoïstes, ayant toutes pour point commun véritable, le mépris du peuple.

Dès ce soir ce sera la bataille des chiffres entre ceux des médias, des partis, des associations… tous caniches du système, pour savonner la planche au seul candidat sincère et courageux ; Éric Zemmour annonce d’emblée « vous êtes 100.000 » !

Comme à chaque meeting, avant celui qui est attendu comme une rock-star, défilent à la tribune, ses nombreux « lieutenants » et soutiens, respectivement :

Stanislas Rigault, Président de « Génération z »

Jean-Marc, l’abstentionniste qui n’a plus voté depuis 20 ans, à cause des mensonges, et manipulations des politiques, et qui après avoir rencontré Zemmour et réalisé qu’il n’était pas du tout l’homme qu’il croyait, est venu annoncé qu’il avait fait le choix de voter pour lui.

Maxette Pirbakas, eurodéputée RN, qui vient parler pour les départements d’Outre-Mer, avec sa fougue et sa ferveur habituelle.

Stéphane Ravier, Sénateur RN, qui sans hésiter à égratigner Marine Le Pen ne représentant plus ses valeurs, précise qu’avec Macron les frontières étaient ouvertes pour entrer… avec « le Z » elles seront toujours ouvertes mais pour sortir !

Laurence Crochu, brocarde ceux qui ont osé s’en prendre à « la famille », avec celui qui snobe le débat pour ne pas avoir à parler de son bilan…

Benjamin Cauchy, figure des Gilets Jaunes – Sébastien MoranJaclin Mouraud

Jean Messiha dont le franc parler enflamme la foule, est le vivant exemple de l’assimilation telle qu’Éric Zemmour la dépeint, et telle qu’elle devrait être.

Vijay Monany, Conseiller départemental de Seine-Saint-Denis, venu témoigner de la vraie situation de la banlieue, trahie par les politiques.

Gilbert Collard – Jérôme Rivière – Jean-Frédéric Poisson – Samuel Laffont – Nicolas Bay – Guillaume Peltier – Philippe Devilliers – Marion Maréchal.

Tous ont su rendre à la foule cette ferveur qui émanait d’elle, en prononçant des discours enthousiastes emplis de certitude, et accueillis par des « on va gagner ».

Inutile de rappeler leurs propos par le menu, il suffit de visionner cette extraordinaire vidéo qui comme à chaque fois, livre l’immense ferveur du public, dans une mer de drapeaux BBR agités, dont aucun européen !

Puis c’est enfin celui que tous attendent avec une vénération digne du Messie… tant cet homme héroïque a su lever un espoir fou chez des millions de citoyens à l’âme meurtrie et le cœur brisé par les coups de boutoir incessants des si nombreux traitres à la Patrie.

https ://www.youtube.com/watch ?v=KGtNKPBaNz0

Tous les intervenants l’ont dit et répété : à chacun d’entre nous de redoubler d’effort pendant ces deux semaines avant le 1er tour… pour tenter de convaincre les hésitants, les tièdes, les découragés, les fatalistes… qui à force de toujours écouter les infos « officielles » et leurs torrents de mensonges, n’ont pas encore réussi à découvrir la véritable personnalité de cet homme hors du commun, qui aura sa place dans les livres d’Histoire de nos enfants… dès que Macron aura rejoint la sienne dans ses poubelles, avec toute sa clique !

Et comme l’a si bien dit notre futur président, après Napoléon, impossible n’est pas Français… nous allons gagner face au vide, au mensonge et à la suffisance, dont nous sonnerons enfin la fin de règne.

Courage à tous et RDV au 10 avril pour rejeter tous les faux candidats.

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

Quelques photos souvenir pour ceux qui comme moi ont du se contenter de suivre sur mon écran.