Jet de tomates-cerises contre Macron : vivement les pastèques…

« Un p’tit coin d’paradis, contre un coin d’parapluie »… le temps se couvre pour Manu !

http://aitchick.blogspot.com/2022/04/attack-of-killer-tomatoes.html

 

Oyez, oyez, braves gens, une nouvelle comme on aimerait en entendre plus souvent, et qui risque bien de remonter votre moral d’un cran… ce qui après le douloureux résultat du dernier « tournoi » prétendu démocratique, n’est pas du luxe.

Qu’on se le dise, s’il apparait hélas comme plus que certain, que nous « gens qui ne sommes rien », « allons encore en chier pour cinq ans » (rien d’autre en magasin pour cerner la réalité au plus près) après qu’ait été à nouveau adoubé le grand esbroufeur Macron… et dans la foulée l’inestimable très onéreux Cabinet McKinsey son alter ego… au vu de l’accueil du premier « bain de foule » de l’imposteur réélu, il n’est pas exclu que lui aussi va devoir en baver !

Et c’est tant mieux ; d’abord par souci d’égalité… et encore  plus réjouissant, parce que le paltoquet va enfin faire connaissance avec le vrai « sentiment de haine » que lui voue l’immense majorité des citoyens… malgré tous les efforts des médias du système, achetés à coup de millions de subventions pour chanter la pensée unique, pour le lui cacher.

Les personnages :

Motif de réjouissance ; la venue de sa majesté Macronescu 1er en terre de gueux, mais où vit également une appréciable quantité de citoyens (ou pas) qu’il est totalement défendu, sous peine de féroces représailles, de critiquer, amalgamer, et encore moins stigmatiser… dont sont sans doute issus bon nombre de ses électeurs (NDLR avec ou sans mimiques méprisantes ?).

Le lieu : marché Saint-Christophe de Cergy (Val d’Oise) à une trentaine de kms de Paris.

Le président de la République, arrivé peu après 11h dans le chef-lieu du Val d’Oise a d’abord commencé par des discussions avec plusieurs habitants et commerçants, le plus souvent en écoutant silencieusement ses interlocuteurs.

Emmanuel Macron s’est aussi adonné au jeu classique des selfies, accueilli par des “Macron président ! Macron président ! » dans cette commune où Jean-Luc Mélenchon était pourtant arrivé en tête au premier tour de l’élection présidentielle. 

Savourant cet accueil chaleureux… le personnage se promène paisiblement, certes entre effervescence et bousculades, loin de se douter que le temps va brusquement se couvrir… au point que son service d’ordre devra ouvrir en urgence un parapluie destiné à le préserver de l’orage…

Orage subit et très bref, non pas de trombes d’eau venues du ciel… mais plus exactement, une pluie de dangereuses tomates-cerises… danger évalué semble-t-il à hauteur du courage présidentiel…

https://www.youtube.com/watch?v=jo9vRPM0mJY

Selon une journaliste de France Télévisions, ce jet de petites tomates est l’œuvre d’un commerçant du marché que visitait Emmanuel Macron, exaspéré que son étal ait été bousculé par la cohue accompagnant ce déplacement.

Comme on comprend ce monsieur… surtout s’il a voté Z puis MLP ! Pourtant l’histoire ne dit pas quelles seront les sanctions contre « cet abject individu » ayant ainsi osé viser un intouchable…

Encore un coup de l’extrême droite ? Bizarre qu’aucun journaleux ne nous ait régalé de ce commentaire passe-partout :

Incident qui n’a pourtant pas empêché le visé-raté de poursuivre sa déambulation, où parait-il il aurait conversé « les yeux dans les yeux » avec les habitants de ce quartier :

De fait, les habitants de ce quartier très populaire de Cergy l’ont surtout interpellé sur la cherté de la vie, les retraites, les difficultés d’emploi et le RSA. « Il m’a écouté, c’est bien, mais j’attends maintenant qu’il agisse », a témoigné Fatima, employée et mère de famille, qui « galère à joindre les deux bouts ».

Propos auxquels le « grand homme » (1 m 73 …) répond par de rassurantes  promesses :

« Je suis le dépositaire de ces colères (…) Je veux que tout le monde travaille ensemble pour qu’on trouve des solutions« , a expliqué Emmanuel Macron. En indiquant avoir choisi Cergy pour « apporter un message de considération et d’ambition« , avec la volonté de donner à ces quartiers « tout au long de (son) mandat les moyens d’avancer ».

« Dans les quartiers les plus pauvres, que ce soit dans les villes ou la ruralité, nous devons vraiment recréer les conditions d’une réelle et effective égalité des chances », a-t-il ajouté. « C’est le seul moyen de conjurer cette défiance » qui s’est « installée à l’égard de la chose publique » ainsi que ce « sentiment d’abandon » exprimé par les habitants.

Euh… petite réflexion toute personnelle : mais qu’est-ce que t’as foutu pendant cinq ans Coco ?

Surtout avec l’aide absolument pas désintéressée de McKinsey qui finira par nous coûter les deux bras et  les deux jambes !!!

Et après nous avoir chanté sur tous les tons que toi et ton équipe de bras cassés, vous auriez tout réussi (GJ mâtés… Covid19 rudement combattu et effrayé au  point de se terrer… pendant que vous traitez -dangereusement- le conflit Russo-Ukrainien… en matant le président Poutine…) ; ce dernier « exploit » faisant rire la planète entière à l’instar du sketch de ce comique dont j’ignore le nom, mais qui me fait hurler de rire à chaque visionnage, tant le gars Manu est d’un ridicule achevé !

https://vk.com/video433686246_456239443

En même temps… comme il aime à le dire lui-même ; même si j’approuve l’idée du jet de projectile contre ce cancrelas, ce n’était pas très malin, en ce tout début de période de restrictions (c’est lui qui l’a annoncé, et en matière de restrictions il s’y connait !) d’utiliser des aliments pour tenter de fissurer sa robuste cuirasse  d’arrogante suffisance : passe encore pour les œufs il y a quelques temps… mais les tomates, même cerises, aujourd’hui, c’est un regrettable gâchis… surtout pour rater la cible !

Et pourquoi des tomates cerises d’ailleurs ? Pourquoi pas de bonnes grosses tomates « cœur de bœuf » ou « noire de Crimée »… qui auraient fait merveille sur le costard du pédant réélu…

Faut-il voir dans le format choisi, une perfide et vilaine allusion aux attributs de Môssieur ? Allez savoir… de nos jours les gens sont tellement méchants…

Dans les commentaires suivant la vidéo de l’événement, un « regret » semble se faire jour chez un citoyen, dont j’ai gommé le nom afin de lui éviter des ennuis… au cas où ce ne serait pas un pseudo :

« Le plus haut symbole du peuple, c’est le pavé. – On marche dessus, jusqu’à ce qu’il vous tombe sur la tête. » Victor Hugo. Pour l’instant, il n’a reçu que des tomates et des œufs…

Un autre semblant attendre avec impatience… la saison des pastèques !

Du coup il m’est venu une idée,  qui pourrait servir à la fois de défouloir aux citoyens convaincus qu’une nouvelle fois la fraude a gagné… et  de réponses musclées pour les non vaccinés quand les sbires de Macron viendront les emmerder avec leurs piquouzes « obligatoires, sans l’être, mais tout en l’étant… ».

Tant qu’à faire, faute de pavés de moins en moins disponibles, je soumet à l’attention des futurs « candidats au lancer d’amour envers notre adroit usurpateur », la proposition d’utiliser plutôt des œufs pourris, des légumes moisis et des fruits putréfiés… surtout s’il s’agit de l’un des 5 fruits et légumes auxquels on a droit par jour, et qui au train où vont les événements, seront peut-être pourtant un jour les seuls aliments que les gueux pourront s’offrir… et que dans un grand élan « d’affection » nous serons tentés de partager équitablement avec l’objet de nos misères !

Et en matière d’affection… quand un peuple, surtout gaulois se met en action, il est très difficile de l’arrêter…

Disons alors que le « tir » de tomates cerises n’était qu’un avant-goût de ce qui pourrait se passer, si les « baisés » bien plus nombreux que les satisfaits… se décidaient enfin à passer à l’action.

Un peu comme un apéritif en somme… d’où le choix des tomates-cerises !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

https://www.huffingtonpost.fr/entry/a-cergy-emmanuel-macron-evite-de-justesse-un-jet-de-tomate_fr_62692784e4b0197ae3fd4c65

https://www.rtl.fr/actu/politique/emmanuel-macron-accueilli-par-un-jet-de-tomates-lors-de-son-deplacement-a-cergy-pontoise-7900148937

https://www.europe1.fr/politique/emmanuel-macron-accueilli-par-un-jet-de-tomate-a-cergy-4108164