Législatives : une militante comme Isabelle Surply ne pouvait que rejoindre Z

Isabelle Surply, Zemmour et Reconquête en rangs serrés, face aux islamo-gauchistes !

Pendant que le fourbe Rachid Mélenchon, semble en passe de réussir son pari de regrouper toutes les cellules gauchistes ou apparentées, pourtant habituellement adeptes entre elles, des noms d’oiseaux et des peaux de bananes à longueur de temps (ou plus précisément entre deux scrutins)… en un unique parti d’islamo-écolo-mondialo-gauchistes, genre « association de malfaiteurs » censée officiellement défendre les droits des citoyens lambda contre le  pouvoir, et les méchants capitalistes (dont certains composant en sont également, mais chut, il ne faut pas l’ébruiter)…

Pendant que le plus détesté des présidents de la Vème République française (et d’ailleurs), après avoir réussi haut la main à se faire réélire par les citoyens les plus décérébrés… dûment aidés d’apports extérieurs bénéficiaires de ses largesses illimitées, ainsi que des officines d’enfumages d’électeurs (Cabinet McKinsey, machines Domnion…), se faisait intronisé pour la seconde fois (sanglots difficilement réprimés !), sous la férule d’une chorale haute en couleur, et manifestement vintage… après avoir débaptisé illico presto son parti de Godillots…

https ://twitter.com/dragonduclos/status/1523025231564390400

Éric Zemmour, personnalité la plus harcelée par les deux cliques précitées, car craignant fort que son talent doublé du courage pour dire haut et fort les vérités qu’ils s’ingénient à enterrer avec célérité, ne mettent en danger leur ronronnant petit confort de politicards complotistes entre soi… faisant fi des médisances, traquenards et mensonges à son encontre, s’active en coulisse, pour former les courageux citoyens volontaires prêts à concourir aux prochaines Législatives, sous les couleurs du parti  Reconquête… dont les 127000 adhérents en seulement 4 mois, font largement contrepoids au ridicule (parce que bidonné !) résultat de 7% obtenu par celui qui a pourtant porté si haut, la campagne présidentielle par ailleurs si médiocre, attisant l’enthousiaste espoir de millions de Français, d’avoir enfin trouvé leur sauveur.

https://www.youtube.com/watch?v=Iiy8n4Rwv7g

https://www.lemonde.fr/elections-legislatives-2022/article/2022/05/08/legislatives-2022-eric-zemmour-vient-galvaniser-ses-candidats_6125231_6104324.html

C’était trop demander à la clique des manipulateurs patentés, forts de plusieurs décennies de tromperies, mensonges et traitrises, de jouer dans les règles… elle s’est donc arrangée, par manœuvres, grossières aux gens éclairés (mais invisibles aux benêts moutons bêlants) pour faire chuter notre champion… utilisant au passage, semble-t-il « à l’insu de son plein gré », leur proie habituelle, MLP, qu’ils ont dorlotée… le temps de faire suffisamment peur aux naïfs incurables avec l’épouvantail Zemmour, afin de l’amener au second tour où l’ogre Macron n’en ferait qu’une bouchée… ce qui fut fait, avec la répugnante complicité de tous les autres prétendus (faux) ennemis (un peu comme Méluche, tiens !) avant de redevenir copains… gamelle oblige !

Ayant refusé la main tendue par Zemmour, comme la « sœur Anne » de nos contes d’enfants, Marine ne voit toujours  rien venir… l’essentiel pour elle ayant été sauvé… son maintien aux affaires ; les souffrances des citoyens étant finalement accessoires !

« Marine le Pen ne joue même plus le rôle d’opposante intermittente au pouvoir en place, mais celui de figurante zélée complice de son maintien«  estime le chroniqueur de Valeurs Actuelles.

Elle aura décidément tout raté, préférant se gaver de son pouvoir incontesté dans son pré carré, plutôt que reconnaitre la valeur et s’allier à celui qu’elle considère comme son principal adversaire, alors qu’il défend pourtant, et avec bien plus de conviction qu’elle, les mêmes valeurs !

https://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/politique/roose-legislatives-2022-mais-a-quoi-sert-marine-le-pen

Sachant faire la part des choses, Zemmour au contraire poursuit son chemin, drainant autour de lui des recrues, connues ou non, de tous horizons, politique, ethnique, professionnel… au nombre de 550 ; la dernière étant la désormais célèbre Isabelle Surply depuis qu’elle a réussi le véritable exploit en Macronie, de faire expulser l’indigne imam de Saint-Chamond ; nous y reviendrons.

Déjà en 2019, il n’avait pas échappé à Sophie Durand, qui en a fait état dans nos colonnes, que cette jeune femme, militante au Rassemblement National, avait courageusement tenu tête à une racaille islamiste raciste, abreuvant d’insultes la France, les Français… et les femmes « comme elle » (?) parce qu’on ne voulait pas lui rembourser son smartphone (sans ticket ni emballage…).

« De toutes façons vous me cassez les couilles parce que je suis algérien en fait, c’est pour ça que vous voulez pas me rembourser. Vas-y je vous nique tous les Français et la France, pays de blancs de merde. »

Comme toujours, on peut se demander qu’est-ce qu’ils peuvent bien tous venir foutre en France, dans un pays qu’ils détestent, autant que ses habitants, au lieu de rester paisiblement dans leur si joli pays…

Mais contrairement à moult citoyens qui auraient baissé la tête sans moufter, Isabelle Surply a fait preuve de courage et d’opiniâtreté en filmant la scène, tenant manifestement tête au grossier personnage, au point de réussir à lui faire présenter ses excuses, dans des termes convenables  et devant les vigiles accourus.

Elle a tranquillement énoncé : « on me dit : je vous présente mes excuses, Madame. Et on ne me tutoie pas. »

https://ripostelaique.com/la-militante-rn-isabelle-surply-tient-tete-a-une-racaille-raciste.html

Adhérant au Front National à 18 ans, elle est élue au conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes depuis 2015, puis à la municipalité de Saint-Chamond en 2020.

Elle est donc aux premières loges pour débusquer les prêches de l’imam de la mosquée de Saint-Chamond, Mmadi Ahamada, originaire des Comores, prônant la soumission des femmes, leur interdiction du lieu de prière sous prétexte fallacieux du Covid et voile obligatoire pour les petites filles, sans compter les liens affichés par l’imam avec la figure de la mouvance salafiste (aujourd’hui décédé) Rachid Haddache.

Mais il faudra bien du courage à cette jeune femme de 37 ans, mère de quatre jeunes enfants, pour persévérer et ne  pas abandonner, malgré les insultes et menaces de mort « on va tuer tes bébés »… depuis qu’en 2016 elle commente « Ai-je encore le droit de dire que je ne suis plus chez moi ? » en postant sur les réseaux sociaux, une vidéo sur un rassemblement de femmes voilées dans les rues de Lyon.

Forte de son expérience de conseillère en entreprise, l’élue n’a cessé d’interpeller les autorités publiques. D’abord via les réseaux, puis par mail et lettres recommandées envoyées toutes les semaines aux services de la préfecture de la Loire, elle « pilonne » les autorités « pour qu’elles n’aient pas d’autre choix que d’appliquer la loi qui est bien faite », alertant sans relâche les médias.

« Une manière aussi de faire comprendre aux gens que lorsqu’ils sont impliqués, leurs élus sont efficaces. »

https://www.bvoltaire.fr/isabelle-surply-celle-qui-a-fait-expulser-limam-de-saint-chamond-itineraire-dune-militante/

Et c’est justement toute sa différence avec trop d’élus en « carton-pâte », dont la volonté de mettre en application leurs belles promesses de campagnes, est plus que souvent absente aux rendez-vous… sous des prétextes divers et variés.

Enfin sa constance et ses efforts finissent par être récompensés, quand l’éminent ministre Gérald Darmanin (alias Dard-Malin) s’est saisi de l’affaire et a entamé une procédure qui s’est soldée, ce lundi 2 mai par l’expulsion de l’imam Mmadi Ahmada vers les Commores.

Ce qui n’empêche pas Isabelle d’être convoquée au cabinet du juge d’instruction du tribunal judiciaire de Saint-Étienne le 15 avril pour des tweets publiés l’été dernier dans lesquels elle dénonce la « radicalisation » de la mosquée Attakwa.

https://www.leprogres.fr/faits-divers-justice/2022/04/08/isabelle-surply-convoquee-pour-ses-propos-visant-la-mosquee-de-saint-chamond

D’après le « très intègre » journal Le progrès, l’élue aurait prétendu à tort être mise en examen dans le cadre de l’information ouverte pour diffamation publique à la suite de la plainte déposée par la mosquée de Saint-Chamond…

C’est vrai que c’est pas bien de dire du mal d’une mosquée… et d’un imam !

https://www.leprogres.fr/politique/2022/05/04/non-isabelle-surply-n-est-pas-mise-en-examen

Il est vrai aussi qu’il n’est absolument pas dans les habitudes en Macronie de faire mettre en examen, un opposant notoire au pouvoir… qui plus est, cherchant des noises aux si paisibles islamistes… et surtout obligeant en l’occurrence le sieur Darmanin, plutôt mou du genou quand il faut montrer les dents envers les tenant de la religion d’amour et de paix, à faire diligence quand manifestement par le passé, le brave homme a été nettement plus véloce sur la dissolution de Génération Identitaire, se mêlant de garder nos frontières… si mal gérées par les tenants du mondialisme…

Enfin c’est ce qu’en disent les mauvaises langues… toujours à critiquer nos si vaillants gouvernants, alors que ce ne sont jamais les mêmes (enfin, si, un peu tout de même… depuis quelques déjà décennies !).

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression