Anciens écrits : feu sur Zemmour, pas touche à Ndiaye !

Le gentil, mais revanchard, indigéniste, et le méchant Français patriote dans l’âme.

Après un suspens insoutenable pour connaitre, dans un premier temps le nom du premier ministre… intérimaire en attendant  les résultats des Législatives, d’où devrait sortir ensuite, comme sur un plateau, celui de la formation majoritaire… Rachid Mélenchon toujours dans les starting-blocks malgré quelques « déconvenues » avec certains candidats issus des formations de l’Union des gauches (pour ceux qui y croient !)

Après un second suspens tout aussi insupportable pour connaitre le nom des nouveaux ministres, pour ce néo-gouvernement, représentant officiel de la nouvelle politique promise par Macron lors de sa non-campagne, la première surprise est finalement une « non-surprise » puisque hormis quelques adieux, et quelques échanges de maroquins entre des « serviteurs de l’Etat » aux « non-actions » aveuglantes ; le scoop étant que pour trois des principaux rouages de cette République dont ils ont tous plein la bouche… on p rend les  mêmes et on recommence.

Ainsi, pourront continuer à manipuler les citoyens français, en leur promettant de faire dans un proche avenir, ce qu’ils se sont bien gardés de faire ces cinq dernières années :

Bruno Le Maire aux finances, Gérald Darmanin à l’Intérieur, Eric Dupont-Moretti à la Justice !

Si normalement « on ne change pas une équipe qui gagne », aux yeux d’un maximum de citoyens, le  nouveau joujou de Macron apparait plutôt comme « on ne change pas des brèles qui soutiennent fidèlement les thèses du Nouvel Ordre Mondial » !

Etant bien assuré que les trois domaines précités seront ainsi aussi bien servis que par le passé, il a néanmoins fallu trouver quelques pointures pour remplacer quelques partants… dont le « chef en titre » du domaine si important (pour les lavages de cerveaux dès l’enfance) de l’Enseignement ; et la palme est revenue à celui dont le nom, Pap Ndiaye à peine connu, a déjà fait couler beaucoup d’entre et de salive, c’est parce qu’apparait avec lui une nouvelle énorme provocation de Macron envers la France et les Français… du moins ceux qui se souviennent encore de ce qu’est être Français, avant être Européens et citoyens du monde !

Dans l’œil du cyclone, la personnalité du  nouveau ministre, bien plus transparente que les visées souterraines du squatteur de l’Elysée, qui de ce fait se retrouvent sur le devant de la scène : racisme (anti blanc, faut-il le préciser ?), prétendu privilège blanc découlant du précédent, indigénisme, obsession raciale tout en prétendant que les races n’existent pas… bref l’incohérence et les affirmations contradictoires… forcément à géométrie variable selon les cibles concernées, islamo gauchisme…  le sieur Ndiaye coche toutes les cases du politiquement correct !

Face aux commentaires « désobligeants » à son encontre sur les réseaux sociaux et chez les médias non conventionnés (ce qui fait toute la différence de valeurs concernant leurs infos), rappelant les faits d’armes du ministre affichant le sourire de circonstance, nous avons eu droit immédiatement à une levée de boucliers de la part des bien-pensants.

Tous les beaux esprits (ou prétendus tels) sont donc vent debout contre les vilains racistes de l’extrême droite (comme c’est pratique ; on comprend qu’ils ne veulent pas lâcher cet argument pourtant usé jusqu’à la corde, puisqu’ils n’ont rien d’autre en magasin !), puisque comme chacun sait, il est extrêmement malvenu de dire du mal d’un étranger (de race et/ou nationalité différente), voire d’émettre le début d’un commencement de critique… quant à l’inverse, ceux-ci (y compris ceux qu’on n’a pas sonnés) ont entièrement le droit de nous abreuver d’injures totalement gratuites et infondées, allant  jusqu’à nier l’Histoire, la Culture, la Religion initiale, les us et coutumes… et les grands hommes (et femmes !) qui ont jalonné l’édification de ce pays… si moche et mal accueillant… qu’ils accourent en véritables foules de tous les coins de la planète, pour s’y faire mal recevoir et insulter méchamment sans réel prétexte…

C’est fou ce que nous pouvons recevoir en France, de masochistes adorant nos sévices, au point de vouloir y vivre… douloureusement !

Et dans la logique des coutumiers des mensonges-dissimulations-manipulations, il est donc anormal de trouver étrange la nomination d’un ministre à l’opposé du précédent dans la catégorie !

A peine nommé, Pap Ndiaye est déjà sévèrement critiqué. Depuis l’annonce de sa nomination au ministère de l’Education ce vendredi, il est la cible des attaques d’extrême droite, l’accusant d’être un « indigéniste » ou un militant du « wokisme ».

Mais comment ne  pas s’étonner, puisque comme l’annonce l’oracle BFMTV :

C’est un virage à 180 degrés tant leurs profils sont éloignés. Jean-Michel Blanquer a fait de la lutte contre le « wokisme » et « l’islamo gauchisme » un combat personnel, à la tête de l’Éducation nationale pendant cinq ans, ce qui fait de lui le ministre à la longévité la plus importante à ce poste. Combat très médiatique, la question de la laïcité a même fait l’objet d’un lancement de think tank par le ministre alors encore poste.

https://www.bfmtv.com/politique/la-verif-sur-quoi-se-basent-les-attaques-dont-pap-ndiaye-est-la-cible-depuis-sa-nomination_AV-202205210269.html

Quel mal y a-t-il en effet d’être surpris du remplacement d’un ministre ayant donné satisfaction sur une longue distance… pour être remplacé par son quasiment contraire ?

C’est sa petite virée à Ibiza qui ne passe pas ? C’est trop cruel car cela nous avait bien fait rigoler.

 

Mais trêve de plaisanterie,  revenons à l’actuel ministre de l’Enseignement… dont quelque chose me dit qu’il nous fera bien moins rire… Heureusement qu’on a Elisabeth Borne pour compenser…

Et ce qui est loin d’être hilarant également, c’est le monstrueux culot des éternels donneurs de leçons que sont les bien-pensants… glapissant « au charron » en entendant, lisant, écoutant, les bruits à propos de Pap Ndiaye, et notamment les critiques des deux méchants d’extrême droite :

 

Oh comme c’est vilain de taper ainsi comme des sourds, sur un pauvre homme qui n’a encore rien fait (et pour cause il vient juste d’être nommé, laissons-lui le temps de souffler) et juste en se basant sur des déclarations faites il y a peu…

Comme c’est nauséabond ce genre de propos ; comme c’est mesquin !

Est-ce que les adorables bien-pensants se seraient permis ainsi de critiquer le candidat Zemmour avant même qu’il soit élu président (puisque finalement Pinocchio a encore gagné)… allant jusqu’à rechercher des écrits  vieux de 20 ans… ou déterrer de prétendues agressions, dont les victimes toujours tellement traumatisées ont subi des décennies d’hésitation avant de porter plaintes… la mémoire leur étant revenue dès que Z a eu l’audace de se présente à l’élection présidentielle  ?

Mais bien sûr !

La preuve illico en deux commentaires à propos de la différence de traitement de la caste entre Pap Ndiaye et Eric Zemmour sur leurs écrits et déclarations :

Jean Messiha, bien  placé pour connaître les joies d’être une cible des pédants gauchistes, sans raison particulière, hormis « penser mal », et en plus il a totalement raison :

https://twitter.com/UnionFDR/status/1528681617962704896

Conclusion absolument identique au résumé qui suit sur Twitter !

Comme d’habitude, ce sont les ordures de gauchiasses racistes se haïssant tellement eux-mêmes qu’ils exigent que tout le monde les suivent dans leur destruction de la France et des patriotes… pour mieux renaitre en « Européens assumés » avant le stade ultime de « mondialistes »… signifiant que « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil » (sauf l’extrême droite bien évidemment !).

Bouffons !

La conclusion de tout ceci est qu’il n’y a rien de nouveau dans ce monde pourri, voué à la décrépitude (laquelle est déjà bien avancée chez certains !) puisque la « révélation » de ce prétendu « nouveau gouvernement » n’est en fait qu’un copié collé de l’ancienne équipe de l’usurpateur qui, à l’instar de Biden, fait semblant de gouverner… pour les marionnettistes qui l’animent.

L’ennui c’est que vu son âge et sa sénilité avancés, Biden rendra son bulletin de naissance dans bien  moins de temps que notre encore fringuant quadragénaire, qui donc peut encore continuer longtemps à nous « emmerder »… selon son bon plaisir. (soupirs et sanglots).

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression