Offensés, les Thénardier du 93 réclament la tête d’Aziz Zemouri.

Le gentil couple « ayant trop souffert » (en 24 h !) réclame le licenciement du coupable.

Dès qu’avertie hier qu’un « brillant journaliste » du Point dénonçait « l’admirable couple » LFI/NUPES, Alexis Corbières-Raquel Garrido unis selon la formule consacrée « pour le meilleurs et pour le pire »… (en politique sans doute surtout pour le  pire)… comme employant à leurs deux domiciles une jeune femme d’origine algérienne, sans  papier depuis son arrivée en France… je vous avais mitonné un petit récit vous livrant les faits tout cru, mais avec néanmoins un minimum de prudence…

Sachant en effet que certains « pisse-copies » n’hésitent pas à travestir une vérité qu’ils trouvent trop tiède à leurs goût, en forçant le trait, surtout lorsqu’il s’agit de nuire à leurs cibles, j’avais déjà pris la précaution de ponctuer mon titre : Scoop : Les Thénardier LFI-NUPES, Corbière-Garrido, esclavagistes ? d’un point d’interrogation plutôt que d’exclamation…

Bien m’en a pris puisque, suite à la plainte des deux accusés, l’article a promptement été retiré du site :

« Les vérifications complémentaires que nous avons menées nous ont révélé que des erreurs et des manquements à la prudence ont été commis« , dans la rédaction de l’article, qui a été retiré, a expliqué jeudi dans un tweet le rédacteur en chef du Point Etienne Gernelle, qui a présenté ses excuses aux deux intéressés.

https://www.lepoint.fr/politique/accuses-a-tort-dans-le-point-garrido-et-corbiere-demandent-le-licenciement-d-un-journaliste-23-06-2022-2480788_20.php

On n’est jamais trop prudent.

D’autant plus que sur le moment il m’avait totalement échappé que le prétendu « journaliste » (les cartes de presse semblant de nos jours distribuées à n’importe qui… tout comme les cartes d’identité française !), Aziz Zemouri, dont on se doute qu’il n’est pas Gaulois, et encore moins chrétien… est une vieille connaissance de Riposte Laïque, dont plusieurs rédacteurs se sont déjà penchés sur son profil…

C’est en décembre 2014 que Jeanne Bourdillon nous révélait que le gus, assumant son « admiration pour Tariq Ramadan » de même que « sa détestation d’Éric Zemmour », prenait fait et cause pour un élu RN radié des cadres du parti suite à sa conversion à l’islam.

https://ripostelaique.com/aziz-zemouri-taupe-de-lislam-deguisee-en-journaliste-defend-buttey.html

En septembre 2016, c’est Théophraste Lagazette qui alertait sur le « papier hallucinant » commis par Zemouri sur « les incidents de Sisco » (violents incidents qui ont opposé, le 13 août, sur la plage de Sisco, des habitants à une famille d’origine maghrébine), où Jamel B, le présumé innocent mais membre d’un groupe très fortement suspecté d’être à l’origine de ce trouble à l’ordre public, dans une logique de conquête musulmane, est présenté comme la victime.

https://ripostelaique.com/larticle-hallucinant-point-rixe-de-sisco.html

En janvier 2019, c’est la plume de Ave Caesar, qui nous rappelait que le gars Zemouri n’est jamais très loin quand il s’agit de commettre un nouveau faux pas… volontaire ou non… en soulignant sa position sur le mouvement des Gilets Jaunes :

Il assimile tous simplement ces braves Français qui ne supportent plus de voir que leurs impôts sont utilisés à financer la racaille à des privilégiés blancs soutenus et même protégés, oui vous avez bien lu, par le pouvoir macronien, suivant en cela l’adage bien connu : « les cons ça ose tout , c’est même à ça qu’on les reconnaît ».

https://ripostelaique.com/le-journaleux-aziz-zemouri-prefere-les-racailles-aux-gilets-jaunes.html

Restant donc dans sa logique inébranlable faisant de toute racaille une victime des sales blancs privilégiés, il n’était guère étonnant qu’il se soit lancé dans l’accusation du couple vedette de LFI, d’être de vils exploiteurs d’une pauvre femme d’origine algérienne, tenue à des cadences infernales avec la promesse des fameux papiers.

N’étant pas « adhérente » au club des fans du couple incriminé, ce qui m’interpellait alors c’était :

En réalité ce qui pose scandale ce matin… et prête également à rire, pour tous les citoyens français objets des perpétuelles leçons de morale de l’hypocrite famille gauchiste, auto-proclamée « camps du bien », c’est une annonce concernant un de ses couples vedettes, dont la tenue et le langage, pas toujours châtié, sont capables de faire mourir de rire, ou de rage, pléthore de « gens qui ne sont rien » et pourtant bien plus respectables qu’eux !

Pourtant, rien ne justifiait une adhésion totale aux révélations du journaliste, même si compte tenu que ces deux grands cœurs militent pour la régularisation des sans papier, nous étions dans leur logique, et que persuadés que leur gourou serait soit président de la RF, soit premier ministre, l’affaire serait vite conclue…  sauf que les mêmes pourfendent également l’exploitation de la misère, ce qui fait que si les faits étaient avérés, « rien n’irait plus.. impair et manque… à la probité » !

C’est donc prudemment que j’écrivais :

Informations à manipuler avec des pincettes , les gens sont si méchants que tout cela pourrait n’être que mensonges et malveillances, envers un couple « glamour » forcément envié et jalousé par de petits esprits…

J’en appelle donc à votre sagacité pour démêler le vrai du faux (si faux il y a) dans les diverses révélations qui suivent :

Le couple de députés de La France insoumise, Raquel Garrido et Alexis Corbière emploieraient, depuis un an, une femme de chambre clandestine d’origine algérienne, la livrant à une très importante charge de travail, selon des informations du Point

D’autant plus que dans la foulée apparaissait également une autre curiosité :

Le mois dernier, une femme aurait été contrôlée en situation irrégulière en compagnie d’un des enfants du couple Garrido-Corbière. Selon nos confrères, elle aurait déclaré aux policiers qu’elle travaillait « jour et nuit à la fois au domicile des deux parlementaires à Bagnolet mais également dans un logement parisien où leurs enfants sont pris en charge afin d’être scolarisés dans la capitale ».

https ://www.ouest-france.fr/societe/faits-divers/raquel-garrido-et-alexis-corbiere-dementent-employer-une-femme-de-menage-sans-papiers-

Mais comment effectivement démêler le vrai du faux dans cette histoire, après avoir posé la question avec une nette tendance suspicieuse, j’en conviens  ?

Kess ki zont enkor fé ?(en français nouveau dans le texte… Promotion Bac 2022 !) 

A priori ou 6ème sens ; il se trouve que les termes des échanges de messages entre la femme de ménage prétendue inconnue avec Garrido, me choquaient par leur contenu ignoble… non par leur provenance, connaissant la propension au langage fleuri de la dame Garrido et sa générosité à géométrie variable.

Toujours dans la rubrique « curiosité » je relevais que 2 tweets repris sur FDesouche, étaient désormais introuvables… questionnant sur un éventuel hasard… ou des manipulations… d’accusés ou d’accusateurs, qui confirmeraient ainsi l’origine douteuse des messages… allez savoir.

https ://twitter.com/Ereminette/status/1539604472195948546 :

Hum… Cette page n’existe pas. Essayez de chercher autre chose.

https ://twitter.com/AgagBoudjahlat/status/1539626205904871425 :

Hum… Cette page n’existe pas. Essayez de chercher autre chose

Dites donc, il semblerait que je l’ai échappé belle (mais surtout RL qui reste une des proies préférés des gauchistes en mal d’interdiction de la liberté d’expression aux « mal-pensants »), puisque malgré toutes mes précautions notre Directeur de publication a préféré sursoir à la publication de mon texte et d’éventuelles modifications, en attendant d’en savoir plus…

Que la direction du Point n’a-t-elle pas fait montre d’une même sage prudence, compte tenu du passé sulfureux de son journaleux peu scrupuleux… puisque malgré le retrait de l’article, et les excuses qui leur ont présentées… les deux élus ne comptent pas en rester là et réclament la tête, ou plus exactement le renvoi du manipulateur.

« Je demande le licenciement immédiat » du journaliste auteur de l’article. « Je n’en resterai pas là.(…) Ma famille a trop souffert. Le tort causé est indélébile », a écrit Raquel Garrido, tout juste élue députée de Seine-Saint-Denis

Alexis Corbière, également élu en Seine-Saint-Denis, a abondé: « le rédac-chef nous présente ses excuses et retire l’article. Soit. Mais, cela ne peut en rester là », dit-il, estimant que « c’est l’honneur du métier qui est en jeu et la confiance que les citoyens accordent à la presse. Des sanctions doivent être prononcées ».

https://www.lepoint.fr/politique/accuses-a-tort-dans-le-point-garrido-et-corbiere-demandent-le-licenciement-d-un-journaliste-23-06-2022-2480788_20.php

Dans l’absolu ils auraient totalement raison… dans la réalité, sachant à quel point les éternels mensonges véhiculés par les journalistes aux ordres du pouvoir, ne semblent jamais contrarier ce couple… quand ils visent leurs adversaires, réunis sous le vocable usé mais si pratique d’extrême droite, cela prête forcément à rire de la part des citoyens, dont beaucoup n’accordent justement plus aucune confiance aux journaleux… tout comme aux élus de  plus en plus tendance girouettes, d’ailleurs !

Surtout que finalement, on ne sait pas encore réellement si Zemouri a menti sur tout… ou seulement une partie de ses déclarations… Peut-être une « saison  2 » ?

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression