Après la petite pipe et la grosse bite noire, Laurence Rossignol veut du métissé…

Difficile de trouver humanité et empathie dans ce regard qui se veut pourtant socialiste…

 

En première définition, un rossignol est un charmant passereau au chant mélodieux.

Mais dans le langage familier, un rossignol est également un livre (ou objet quelconque) invendu et resté sur le rayon du haut… autrement dit un nanar, un navet… un n’importe quoi destiné à l’oubli !

Sauf que depuis quelques années, une nouvelle signification est venue « enrichir » la définition, avec l’arrivée dans le paysage politique, d’une nouvelle espèce… s’apparentant davantage à la seconde formulation, vu que son chant se rapprocherait bien plus du vilain croassement : « la » rossignol, ou plus précisément la Laurence Rossignol, sénatrice socialiste, jamais en peine de nous trouver une pépite pour se hausser à la une des infos…

Euh… mais tu es déjà en haut du rayon, Cocotte !

Mais bon, puisque le temps se prête à la rigolade, histoire de conjurer les nuages noirs qui s’accumoncellent à l’horizon dès la rentrée… voici la dernière invention de la donzelle, qui peut prêter à rire, ou a sangloter, selon les différents degrés de sensibilité…

Petit flashback auparavant …

En 2013 : stupéfaite elle faisait connaissance avec le quotidien du citoyen lambda, mais incapable d’en tirer les bonnes conclusions, elle insulte ceux qui ne sont pas accourus pour la secourir !

https://ripostelaique.com/madame-la-senatrice-rossignol-se-fait-attaquer-en-pleine-rue-et-insulte-ses-compatriotes.html

En 2014 elle avait voulu mettre son grain de sel sur le sujet de la fessée… mal lui en a pris.

https://ripostelaique.com/et-que-pense-madame-rossignol-des-methodes-deducation-des-parents-musulmans.html

En 2015 elle avait carrément fait une affaire d’Etat d’un innocente chanson (gaillarde, certes, mais tellement plus réjouissante que les perpétuels « nique ta mère » des débiles CPF, qui en plus ne veut strictement rien dire !) de Patrick Sébastien, sans doute étiqueté « vulgaire représentant d’un peuple grossier » par la si délicate Rossignol…

A l’époque, Martine Chapouton nous avait immédiatement régalés de l’anecdote dans un savoureux article, dont voici quelques extraits :

Ce qui, avec des gens normaux, sachant apprécier les subtilités de la langue française, et toutes ses nuances parfois coquines, aurait pu être considéré comme une gauloiserie de bon goût, est devenu une affaire d’Etat.

« Je trouve ça extrêmement choquant. Je pense que ceux qui ont la responsabilité et la chance d’animer une émission de télévision doivent aussi se comporter dans le respect des familles. (…) Je trouve ça limite incestueux que de faire chanter dans une famille à 20h50. Or, la lutte contre l’inceste et la pédophilie est une de mes priorités ».

Résumé de la pensée de Laurence Rossignol, qui incarne parfaitement celle de son camp : le plug anal de la place Vendôme, c’est de l’art moderne, et sus à ceux qui pensent le contraire. Mais « Une petite pipe », chanson populaire reprise par des gens qui ont l’air heureux de s’amuser ensemble, c’est indécent, censure immédiate ! Même une Christine Boutin au mieux de sa forme n’aurait pas été aussi loin !

La suite, que je vous recommande chaudement, c’est ici :

https://ripostelaique.com/a-57-ans-laurence-rossignol-sait-elle-vraiment-ce-quest-une-petite-pipe.html.

En 2016, c’est Charles Demassieux qui lui taillait le portrait de belle manière et pour notre plus grand plaisir :

Passons à Rossignol qui, dans une certaine confusion schizophrénique, soutient à la fois Valls pour ses positions anti burkini – parce que même avec un bout de tissu l’islam a le don de nous pourrir l’existence ! – et le lynchage d’un restaurateur de Tremblay ayant osé se dresser contre deux provocatrices voilées, venues pour foutre la merde, pardonnez-moi l’expression ! Eh oui, quand on ne sait rien construire, on se venge en cherchant à détruire, ce qui en dit long sur la stérilité de l’islam, pas sur le plan démographique, hélas !

Dans un esprit d’équité que sa fonction commande, Laurence Rossignol aurait dû pareillement exiger des sanctions à l’encontre d’un rassemblement raciste, baptisé « Camp d’été décolonial », qui s’est déroulé du 25 au 28 août à Reims, et : INTERDIT AUX BLANCS !

Ministre des Familles – dans un gouvernement qui a démoli LA famille –, de l’Enfance – qu’on prépare au conditionnement religieux en enseignant l’arabe à l’école élémentaire – et des Droits des Femmes – premières victimes des renoncements de la gauche face à l’islam –, madame Rossignol est bien à l’image de ses semblables : versatile, clientéliste et pas très clairvoyante.

https://ripostelaique.com/rossignol-plutot-camp-dete-interdit-aux-blancs-quun-resto-interdit-aux-voilees.html

En 2018, elle s’était faite ramassée pour avoir osé s’improviser avocate de la cause des femmes, en voulant interdire aux Gilets Jaunes de manifester le même jour choisi par les dégénérées se disant féministes de nos jours…

La crétinerie grand format de cette sotte éclate au grand jour, l’éclaboussant une nouvelle fois sans que pour autant elle s’en aperçoive, puisque parfaitement incapable de réaliser : […]

– qu’elle ne réalise pas le ridicule qu’il y a à se prétendre avocate des femmes quand on est foncièrement apparentée à cette gauche nauséabonde, toujours aux premières loges pour les trahir cruellement, notamment en appelant à l’invasion de la France par des hordes de sauvages incultes et violents… dont beaucoup trop de citoyennes auront à souffrir de viol, supplice et/ou égorgement de leur fait !

Elle s’en soucie du droit des femmes, la Rossignol, lorsque les islamistes qu’elle et ses amis encensent pour mieux nous les imposer, prônent la supériorité des mâles ayant tous les droits sur elles, les assimilent à un « champ de labour » dont ils peuvent jouir à volonté (et sans réciprocité), allant même jusqu’à les défigurer à l’acide lorsque l’une d’entre elles refuse le mariage ? …

https://ripostelaique.com/laurence-rossignol-aux-gilets-jaunes-degagez-laissez-la-place-aux-feministes.html

En 2022, il semblerait que de plus en plus, comme le bon vin, la Rossignol se bonifie… notamment sur deux aspects d’un sujet qui lui tient à cœur (le racisme) … sans pour autant lui apporter sagesse et saine réflexion.

Car n’allez pas confondre ; si elle atteint des sommets dans ses raisonnements et prises de positions… c’est toujours dans le domaine insondable de sa crétinerie congénitale.

En mai dernier, n’ayant peur de rien elle apostrophait carrément un patron de chaine pornographique, s’interrogeant à propos d’une de ses « œuvres » faisant état de « grosse bite noire » … Avez-vous aussi des films dans lesquels on dit comment s’occuper de grosse bite blanche ? »

Euh, Laurence, c’est pour tes administrés, ou c’est perso que tu veux savoir… Coquine !

Sûr que Pierre Cassen en personne n’allait pas la rater avec sa vidéo journalière ; du coup, « tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les grosses b…. noires (ou blanches) », et autres joyeusetés sur la Rossignol, c’est ici :

https://ripostelaique.com/combien-de-grosses-bites-noires-rossignol-a-t-elle-vu-dans-sa-vie.html

Ne pleurant pas sa peine, Laurence qui s’intéresse à tout, passe sans tarder, des « attributs masculins noirs » … aux « petits blondinets blonds » du nouveau « clip promotionnel » de la CAF, qui provoque illico sa colère, exprimée dans un tweet rageur, car là encore elle y trouve trace d’un odieux racisme, le choix de la famille choisie ne correspondant pas d’après elle aux réalités sociales… 

Elle a un vrai problème avec les stéréotypes la Laurence !

Pourtant, le clip a mis en avant une pluralité de personnes blanches, noires, asiatiques ou bien en situation de handicap. Pas suffisant pour la sénatrice de gauche qui refuse de voir le type de famille choisie conclure la vidéo.

https://twitter.com/laurossignol/status/1552950428912025601?

https://www.valeursactuelles.com/societe/petits-blondinets-et-vacances-a-la-mer-une-senatrice-socialiste-sindigne-contre-le-manque-de-diversite-dans-un-clip-de-la-caf

https://www.fdesouche.com/2022/07/31/la-caisse-des-allocations-familiales-lance-sa-nouvelle-campagne-de-communication-grandiravecvous/

Petites réflexions personnelles :

1/ Effectivement la diversité sociale me semble assez bien résumée dans ce clip.

2/ Personne (hormis un de ses pairs gauchiasses) n’est moins crédible que la Rossignol pour parler des réalités sociales, quand, comme elle  « on n’a JAMAIS travaillé de sa vie », mais toujours vécu sur la bête via syndicats et partis politiques (*).

3/ A titre tout à fait personnel il m’étonne fort qu’un clip soit indispensable à la CAF pour donner envie aux citoyens de ce pays de procréer… surtout connaissant l’avenir sombre qui s’annonce pour les « petits blancs, blonds aux yeux bleus » …

Quant à certains « français rapportés » ne s’intéressant qu’à « niquer » sans se soucier des conséquences, ils sont bien avertis de leurs droits, bien mieux que certains autochtones, et bien plus que de leur pendant, les devoirs, qu’ils oublient toujours volontiers !

Quoi qu’il en soit, aujourd’hui comme à chaque fois qu’elle ouvre son clapet, la Rossignol a encore raté une occasion de se taire… mais finira-t-elle un jour par comprendre que la célèbre phrase du grand Michel Audiard ne lui a JAMAIS ÉTÉ DESTINÉE personnellement !

https://www.youtube.com/watch?v=WVo7Mk15LF0

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

(*) Dans les faits, elle n’a jamais travaillé de sa vie, réussissant l’exploit d’être dix-huit ans durant administratrice de la Mnef. Elle rejoindra le Parti socialiste en 1981, et grenouillera dans les différents cabinets ministériels. Elle lâchera celui à qui elle doit tout, son mentor Julien Dray, abandonnera comme lui tous ses idéaux de jeunesse, et réussira à ce prix ce qu’on appelle, au vu des compétentes limitées de la donzelle, une belle carrière politique, qui l’amènera à être sénatrice en 2011, et secrétaire d’Etat dans les gouvernements de Jean-Marc Ayrault et de Manuel Valls…