Le Yéti traite d’antisémite le député Insoumis pour lequel il a voté!

EDM s’y entend pour vider un hémicycle rien qu’avec un mot… trop fort ce yéti !

 

Qu’on se le dise, les empafés qui nous gouvernent, malgré un vocabulaire aussi pauvre et nullissime que leur action « politichienne », ont enfin compris que leur sempiternel « raciste », balancé comme la pire des injures à quiconque ne partage pas leurs précieux avis… viennent d’en trouver une autre, qui ne tardera pas à être rapidement aussi usée jusqu’à la corde, vu le rythme de son utilisation tous azimuts… antisémite !

La preuve, c’est que tout récemment le « sinistre de l’injustice » (sous-titre de Garde des Sots) Éric Dupont-Moretti lui-même, alias « le yéti » dans les rédactions dignes de ce nom, a comme chez tous les félons, soufflé le chaud et le froid dans les rangs du très remuant parti-mosaïque Nupes, d’une manière qui pourrait paraitre déconcertante à tout citoyen suffisamment naïf pour toujours gober l’éternel « cinéma » de de genre de personnage (si, si, ça existe, beaucoup trop… j’en connais !).

Figurez-vous que ce si antipathique personnage, prétendant, malgré les chiffres alarmants des attaques journalières, au couteau ou autres aimables ustensiles, qu’il ne saurait être question que d’un « sentiment d’insécurité » … vient encore d’en sortir une savoureuse, sciemment ou non, mais de toutes façons, ridicule, comme tout ce que respire son insignifiante personne se prenant pourtant pour un phénix !

Venu défendre son bilan en tant que ministre de la Justice depuis plus de deux ans, Éric Dupond-Moretti était l’invité de RTL ce lundi 25 juillet, où il n’a pas manqué de faire son intéressant comme toujours dès qu’un micro est à sa portée.

Pour ce qui est de la défense d’un bilan, il y a surtout deux manières plutôt semblables, chez les traitres professionnels que sont les politicards de nos jours.

D’abord l’esquive, tel que nous l’a interprété avec brio, celui qui se fait passer pour le président de la République… chantant sur tous les tons et à longueur de temps qu’en France « tout va bien madame la Marquise » … depuis que lui et son gang ont pris les choses en mains ; le chômage, l’économie, la santé depuis qu’ils ont maté de Covid, seulement à l’aide d’un vaccin… d’ailleurs même pas encore estampillé vaccin… c’est dire s’ils sont fortiches car tout baigne. Du coup, exempté de présenter un bilan…

Sinon, il y a carrément le déni, prouvé par d’incessants mensonges, bidouillages et manipulations des chiffres. Nul doute qu’il n’a pas du tout annoncé cela sur les ondes de RTL :

Son vrai bilan !

Mais ce qui lui a valu ce mardi 2 août, un « triomphe » à l’Assemblée Nationale dans les rangs de la NUPES et plus précisément de LFI, c’est surtout d’avoir balancé le qualificatif qui tue, « antisémites » à l’intention de ces derniers… tout en s’arrangeant pour y mêler le RN, alors que l’objet de la diatribe était une question du député RL Meyer Habib, ne concernant que LFI !

https://twitter.com/i/status/1554463747485360129

De plus en plus, ça chauffe à l’A.N. surtout après la réponse du ministre, provoquant le départ des députés LFI ulcérés…

https://twitter.com/i/status/1554464508546015232

Et pour faire bonne mesure, toujours à fond dans sa fixette, le ministre a aussi eu des mots pour le groupe RN en déclarant « ne pas pouvoir oublier ‘le point de détail de l’Histoire’ du père fondateur. » Une référence à des propos antisémites de Jean-Marie Le Pen.

Si je demeurais encore en IDF, sûr que j’irai régulièrement aux séances publiques de cette nouvelle assemblée où, de part et d’autre, il semblerait que les « zélus » aient plus à cœur de régler leurs comptes en s’envoyant des noms d’oiseaux, plutôt que se soucier réellement des intérêts de leurs électeurs.

Mieux qu’au cirque… même si ces clowns nous donnent de plus en plus envie de pleurer, de rage, de colère et de rancœur.

Les réactions des uns et des autres ne se sont pas faites attendre.

Interrogé à la sortie de la séance de questions au gouvernement, Olivier Faure a rappelé que jouer avec l’antisémitisme est « un crime ». Pour le Premier secrétaire du Parti socialiste, « ce qui est effrayant avec ce nouveau gouvernement, c’est cette volonté en permanence de dédiaboliser l’extrême droite pour venir diaboliser la gauche ».

https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/accusations-dantis-c3-a9mitisme-c3-a0-lassembl-c3-a9e-on-vous-explique-la-pol-c3-a9mique-entre-eric-dupond-moretti-et-les-d-c3-a9put-c3-a9s-lfi/

Ce qui reste curieux, c’est que EDM ait laissé entendre qu’il avait voté aux dernières législatives pour un candidat NUPES… donc antisémite… allez comprendre !

N’oublions pas non plus que dès 2020 à son arrivée au gouvernement Castex, nous avions rapidement constaté que « celui qui ne voudrait jamais être ministre » (sic) était déjà « l’idole des djeunes… délinquants qui peuplent nos prisons » (notamment ceux de Fresnes qui lui avaient réservé un accueil digne d’une star)majoritairement musulmans, donc anti-juifs !

https://www.youtube.com/watch?v=QA-1Ra-aeZY

Sachant qu’il a également prétendu « être fier d’avoir défendu le frère Merah, complice de celui qui a assassiné 4 juifs, dont 3 enfants » … ne serait-on pas tentés, dans la plus légitime logique, de prétendre qu’en fait le pire antisémite n’est autre que lui-même

D’ailleurs même un enfant le clame à l’envi : « c’est celui qui le dit qui l’est » !

Encore plus si l’on songe qu’il est partie prenante d’un gouvernement qui contribue à implanter en France des millions de musulmans… lesquels veulent tout sauf du bien à tous les juifs.

https://www.ladepeche.fr/2019/04/19/eric-dupont-moretti-lavocat-dabdelkader-merah-veut-se-pourvoir-en-cassation,8141586.php

Avec un gus pareil aux manettes de notre prétendue justice, on n’est pas prêts de vivre en paix.

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression