Légaliser le cannabis: veulent-ils achever ceux qui ont résisté au vaccin?

Belle prise : 128 kg de cannabis saisi à un trafiquant de Mantes-la-Jolie

Nous vivons une époque vraiment curieuse ; d’une part nous avons des élus qui commencent à s’inquiéter pour leur sécurité personnelle (celle du citoyen lambda les soucient comme leurs premières trahisons…), des fois que parmi ce peuple de « crétins-ivrognes-illettrés-fainéants… » comme l’a si joliment signalé au monde entier, celui qui se prend pour notre président… se mettent finalement à montrer les crocs, parce que « trop c’est trop »… et que renaissent, démultipliées, les manifestations de Gilets Jaunes… en passe de virer au rouge tellement la grogne enfle, avec moulte raisons légitimes.

Et d’autre part, un certain nombre de ces élus, députés ou sénateurs, nouveaux ou fidèles à leurs sinécures… totalement inconscients, surtout depuis l’avertissement (pour l’instant sans frais) des dernières législatives, dérobant  la majorité absolue au dictateur et sa clique de malfaisants à l’Assemblée Nationale… osent réclamer des lois iniques, allant toujours dans le sens de leur propre dépravation, tandis qu’ils ignorent dédaigneusement celles qui précisément sont réclamées par ce peuple, pour le bien de tous, non d’une fraction de dégénérés irrécupérables.

C’est ainsi que, vraisemblablement pour peaufiner leur projet d’assassiner la population française, via un « produit expérimental indument appelé vaccin » jugé seul apte à guérir du Covid19… bien que son inefficacité doublée de dangerosité soit de plus en plus démontrée et que les poursuites judiciaires grossissent dans le monde entier, certains, prétendus « humanistes », qui ont œuvré à vouloir le rendre obligatoire, ont trouvé un autre filon pour achever les survivants… précisément les gêneurs !

Ce filon, c’est tout simplement « légaliser le cannabis » !

Peu importe que depuis déjà trop longtemps, et n’importe où en France, des témoignages affluent sur les insoutenables conditions de vie subies par les habitants ayant la malchance de voisiner avec des consommateurs de cannabis… entendons-nous bien, pas de ceux qui fument « entre gens bien », dans des pinces-fesses snobinards ou autres rassemblements de blasés de tout (j’ai quelques idées pour les dé-blaser…) consommant du cannabis parce que c’est tendance, mais aussi parce que cela les fait planer loin de leur vie de parasites inutiles et centrés sur leur nombril…

Pourtant les témoignages sont édifiants, mais de ceux-là, les trente et un membres du groupe socialiste au Sénat, dont leur président Patrick Kanner, plaidant pour légaliser le cannabis n’en ont cure, car seule leur importe la situation intenable… des consommateurs de cannabis !

Témoignage de Novembre 2021 à Rennes :

Évidemment elle veut rester anonyme car elle a peur de représailles. Nous l’appellerons donc Françoise. Elle a 52 ans et elle est auxiliaire de vie à Rennes. Domiciliée dans le quartier du Blosne depuis une dizaine d’années. « Mais je ne veux plus me taire, explique-t-elle. Je ne veux plus être de ces invisibles qui subissent. Nous les gens qui ne sommes rien aux yeux de ceux qui décident pour nous. »

« Vous trouvez ça normal de devoir baisser les yeux quand vous rentrez dans votre hall d’immeuble occupé par des dealers, s’énerve-t-elle. De slalomer entre les fauteuils des choufs (les guetteurs) pour atteindre l’ascenseur et de devoir, parfois, justifier de qui on est et ce qu’on vient faire là ?

[…] Que nos élus viennent vivre chez nous et ils verront notre réalité. Je me fiche d’ailleurs de savoir de qui c’est de la responsabilité de régler ce problème. Mais ça ne peut continuer comme ça. Mais c’est sûr que si ces dealers étaient au pied de leur maison ou appartement cas serait déjà réglé. Mais nous… »

https://www.ouest-france.fr/bretagne/rennes-35000/temoignage-a-rennes-les-dealers-lui-gachent-la-vie-je-n-ai-pas-les-moyens-d-habiter-ailleurs-991f6582-3a2d-11ec-8ada-d3e0ae391888

Nanterre – Septembre 2020

C’est grâce à l’action des habitants de la rue Edmond Guerry, à Nanterre, que la police a pu démanteler un réseau de trafic de drogue cet été. Excédés par la présence de jeunes et de clients en bas de leurs immeubles, les habitants auraient documenté l’affaire à l’aide de clichés photographiques, et d’observations qu’ils ont pu faire pendant le mois de juillet.

L’enquête des policiers décrit l’action des jeunes hommes sur plusieurs jours : ces derniers réalisaient des ventes, allaient chercher la drogue dans les parties communes d’un immeuble, puis se faisaient réapprovisionner par le responsable du réseau dès qu’ils avaient tout vendu.

https://actu.fr/ile-de-france/nanterre_92050/nanterre-excedes-par-le-trafic-de-drogues-des-riverains-font-tomber-un-reseau_36369533.html

https://www.lejdc.fr/saint-pierre-le-moutier-58240/actualites/il-abusait-de-la-faiblesse-de-son-ami-pour-vendre-du-cannabis-chez-lui-a-saint-pierre-le-moutier_13949191/

https://www.leparisien.fr/yvelines-78/yvelines-les-trafiquants-s-etaient-approprie-un-quartier-de-limay-17-11-2019-8195013.php

https://actu.fr/ile-de-france/sartrouville_78586/trafic-vandalisme-tapage-le-ras-le-bol-des-riverains-de-la-place-nationale_12672727.html

Liste non exhaustive !

Dans le témoignage de Rennes, Françoise a le bon constat : celui que si les élus étaient eux-mêmes confrontés aux nuisances des consommateurs de rue, incapables de se respecter eux-mêmes donc a priori, aucun autre citoyen, et d’éprouver du regret pour ce qu’ils font subir à leur environnement… le cerveau totalement grillé par cette saloperie… le problème serait vite et définitivement résolu !

Il n’est donc absolument pas surprenant que cette trentaine de sénateurs socialistes et écolos, pourris (pléonasme !), ne se soucient que de légaliser le problème de la pire manière, car hormis les faibles d’esprit, qui peut réellement croire que le fait de rendre la consommation de cannabis légale, fera immédiatement cesser les juteux trafics … et « rentrer dans le rang » tous les dégénérés, détritus, épaves… de la vie, ayant choisi le « suicide assisté » (de leurs nombreux voisins), et qui se foutent que leur méthode soit légale ou non !

« Que nous le voulions ou non, il s’agit d’un sujet de société dont les pouvoirs publics doivent se saisir », jugent les 31 signataires de la tribune initiée par le sénateur Gilbert-Luc Devinaz et signée également par l’ancienne ministre Laurence Rossignol. (Toujours dans les bons coups cette grande amie de Riposte Laïque !)

https://www.fdesouche.com/2022/08/10/estimant-la-situation-intenable-un-collectif-de-31-senateurs-du-groupe-socialiste-ecologiste-et-republicain-demande-la-legalisation-du-cannabis/

https://www.lepoint.fr/societe/la-situation-est-intenable-31-senateurs-demandent-la-legalisation-du-cannabis-10-08-2022-2486016_23.php

Mais comment être surpris de l’annonce de cette trentaine de sénateurs pourris, sur leur solution pour régler le problème cannabis…après la soixantaine de sénateurs socialauds qui réclamaient à toute force la vaccination obligatoire contre le Covid, derrière une saloperie en blouse blanche, le prétendu docteur Jomier (parce qu’un jour il a prêté serment !), en pointe également sur le cannabis… et autre grand ami de R.L.

Souvenez-vous comment ce fieffé salopard voulait faire taire par tous les moyens, l’éminent professeur Raoult, et réclamait de lourdes amendes contre les non-vaccinés !

Comme si ce professeur de renommée mondiale n’était pas précisément bien plus qualifié que ces trouducs de politiciens vaniteux, pour parler du virus et du vaccin… qu’aucun de ces hypocrites n’ose déclarer clairement « obligatoire » … tout en faisant tout pour qu’il le soit de fait, en enfermant les citoyens dans la plus vicieuse aliénation de leur liberté de choix !

https://ripostelaique.com/le-minable-senateur-jomier-veut-faire-taire-le-professeur-raoult.html

Dans sa vidéo quotidienne, Pierre Cassen n’avait pas caché son envie de baffer le minable :

L’écologiste Bernard Jomier, ancien adjoint d’Anne Hidalgo à Paris, et par ailleurs médecin généraliste, propose donc, avec ses camarades socialistes, un amendement rendant la vaccination obligatoire, dans la foulée d’un premier rapport du Sénat, qui promettait une véritable politique à la chinoise pour lutter contre la pandémie.

Et cerise sur le gâteau, avait terminé son post en balançant les noms des sénateurs pourritures.

Toujours aussi près du peuple, les écolos et les socialauds, il y a des tartes qui se perdent. Voilà les noms

Que je m’empresse de vous rappeler, au cas où cela vous aurait échappé…

https://www.senat.fr/leg/ppl20-811.html

https://ripostelaique.com/des-tartes-pour-jomier-le-khmer-vert-fou-qui-veut-nous-piquer-de-force.html

Toute honte bue, ces empaffés sont pour la plupart, tellement certains d’être intouchables, qu’ils ne cachent même plus leurs habituelles déclarations sous des formules hypocrites, qui trompent de moins en moins, et annoncent la couleur sans détour…

Mais ce sont les mêmes, qui lorsqu’ils sont  pris à partis par un ou plusieurs citoyens en colère… se plaignent d’être agressés, uniquement en paroles, alors que leurs folles décisions provoquent elles de graves agressions, parfois mortelles, de la part de minorités, dégénérées à leur image, qu’ils défendent toujours, contre la masse des citoyens innocents, demandant juste de pouvoir vivre en paix dans leur propre pays, sans subir la loi des racailles, qu’elle soient de quartier ou de cols blancs, elles sont toutes aussi nocives… et devront libérer le plancher le  plus vite possible !

Euhle vol, le viol, l’agression physique et verbale, l’assassinat… et des tas d’autres actes sont strictement défendus par la Loi… mais la lecture assidue des vraies informations émanant de sources fiables, nous confirment chaque jour que cela n’a aucun impact chez les gravissimes racailles qui bien au contraire multiplient leurs méfaits… sachant pertinemment que juges comme élus leur trouveront toujours de bonne excuses… sauf s’il s’agit d’individus Gaulois… coupables de tout, sans jamais une once de circonstance atténuante… 

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression