Brichel n’aurait poursuivi personne pour diffamation… juste « atteinte à sa vie privée »

Vie privée, vie privée… faudrait voir à être un peu moins exhibitionnistes quand même…

S’il y a une chose qu’il faut reconnaitre à Macron et ses caniches, c’est que jamais nous ne nous sommes ennuyés, tout juste effarés, terrorisés, voire épouvantés, des révélations ayant sporadiquement meublé le premier quinquennat du bonhomme !

Et cela ne semble pas près de s’arrêter puisque quelques milliers de gravissimes amnésiques, aidés par des millions d’abstentionnistes… ont réussi à lui confier un second mandat.

Or, pendant que la presse subventionnée (dont une partie commençant à sentir le roussi, débute une danse du ventre pour se dédouaner de certains mensonges…) nous abreuve de terrifiantes annonces, qui sur la variole du singe (beaucoup plus dangereuse que le Covid… vous les voyez venir avec leurs gros sabots ?), qui sur le réchauffement climatique, ou encore sur la terrible guerre que Vladimir Poutine aurait déclaré à l’Europe et à la France… le tout sur fond de misères, désespoirs, suicides…

D’autres remettent au goût du jour, une divulgation aux allures de méga pavé dans la mare… mais qui passé les premières semaines de stupeur, moqueries, rigolades, plagiats… des plus facétieux (de simples haussements d’épaules pour les autres !), semblait pourtant bien avoir été secrètement, et définitivement enterrée.

L’affaire, le scandale, le scoop… ou quel que soit le nom que l’on donne à la sulfureuse révélation en décembre 2021 de « Faits et Documents » à propos de notre « première dame » qui serait parait-il « un second homme » … son « mari » président de la France (sanglots) étant le premier…

Vous me suivez ?

Soyez attentifs, parce qu’avec ce sujet nous marchons sur des œufs… même si effectivement il parait immensément curieux que contrairement à ses habitudes de domination tous azimuts, le couple infernal dont il est question (quelle que soit sa véritable nature) n’ai pas encore trouvé le moyen d’éliminer définitivement « les rumeurs » … et leurs diffuseurs avec par la même occasion.

Car figurez-vous que pendant que nous comptons les points entre les décisions « secret défense » prises par Macron sur à peu près tout… et les « timides » protestations des différentes composantes de l’opposition (bien plus féroces quand il s’agit de se bouffer entre elles…), certains se sont étonnés des révélations de la télévision russe, à propos du dossier top secret qui aurait été saisi au domicile de Donald Trump par le FBI.

Dès qu’il y a un os à trouver, on peut compter sur Éric Verhaeghe et son équipe du Courrier des stratèges, pour creuser.

Et c’est ainsi que le 2 septembre il publiait, avec toutes les mesures de prudence hautement recommandées :

La télévision russe a, avant-hier soir, consacré une longue séquence (en russe, dont nous publions deux extraits significatifs) au dossier saisi par le FBI au domicile de Donald Trump et qui porterait l’étiquette “President of France”, comme nous l’avons évoqué en début de semaine. Selon la télévision russe, le dossier en question ne serait pas étranger à ce qu’il est désormais convenu d’appeler l’affaire Brigitte. 

Evoquant le fait que Brigitte Macron aurait porté plainte pour violation de la vie privée, mais qu il n’est pas absolument sûr qu’elle ait porté plainte pour diffamation, il ajoute :

La nuance est de taille, car la plainte pour diffamation permet de dissiper tout malentendu en convoquant le fameux Jean-Michel Trogneux à la barre. Ce procédé est le plus simple pour dégonfler toute cette affaire. Certains pénalistes s’étonnent que le couple Macron ne se soit pas empressé de recourir à cette manœuvre procédurale pour faire taire les rumeurs. 

https://lecourrierdesstrateges.fr/2022/09/02/le-dossier-secret-de-trump-ne-concernerait-pas-macron-mais-brigitte-selon-la-television-russe/

Un immédiat second épisode dès hier, nous apprend que :

Certains lecteurs ont prétendu que Brigitte Macron aurait porté plainte en diffamation concernant ce dossier, notamment contre Faits & Documents, qui a largement documenté son enquête (controversée) sur le sujet. Faits & Documents nous a contacté pour nous signifier qu’il ne faisait l’objet d’aucune poursuite de la part du couple présidentiel, ce qui soulève quelques importantes questions.

[…] Nous avons pris soin de rappeler que cette ténébreuse et détestable rumeur n’est, à ce stade, pas vérifiée, mais nous nous sommes étonnés, depuis plusieurs semaines, que le couple Macron ne la fasse pas taire par des procès en diffamation. 

Et à ce propos, en réponse à un commentaire du premier article, Xavier Poussard, directeur de la rédaction de Faits & Documents, a immédiatement réagi en contactant Le Courrier des Stratèges, indiquant que Natacha Rey ferait l’objet d’une procédure pour atteinte à la vie privée, mais que Faits et Documents ne fait à ce stade l’objet d’aucune procédure pénale

Autrement dit, nous considérons comme acquis que, près d’un an après les premières interrogations sur son identité, Brigitte Macron n’a accusé personne de la diffamer. Tout juste a-t-elle accusé Natacha Rey de s’être immiscée dans sa vie privée, mais, en aucun cas, elle n’a saisi un tribunal pour rétablir une vérité qui serait tronquée ou contestée par la presse, et en particulier par Faits & Documents. 

Au premier chef, on pourrait s’étonner du silence religieux observé par le cartel des médias subventionnés sur un questionnement fondamental relatif à l’identité de la première dame, et à la légalité de ses pratiques. En effet, alors que les féministes obtiennent de pleines pages sur de prétendus viols commis il y a quarante ou cinquante ans par Roman Polanski ou autres, le tabou sur le couple qui dirige la France rappelle une fois de plus les dangers des subventions (et de la connivence entre les milliardaires propriétaires des journaux et le pouvoir en place) pour une information équitable et loyale

https://lecourrierdesstrateges.fr/2022/09/03/brigitte-macron-naurait-depose-aucune-plainte-pour-diffamation-dans-laffaire-jean-michel/

Il est clair que cela n’a pas fini de faire couler de l’encre, et de la salive… et que même en usant prudemment du conditionnel, « ça la fout mal » comme on disait chez moi… et que plus les Thénardier de l’Elysée restent silencieux sur le sujet, plus cela témoigne qu’ils n’auraient pas les fesses propres (ou la conscience tranquille, au choix).

Ce qui personnellement me mets en joie, c’est de savoir que ça doit bien rigoler chez nos amis Russes, que ce soit dans les chaumières ou les palais… et j’imagine comme le président Poutine doit bien ricaner en se frisant les moustaches (qu’il n’a pas) en pensant à l’immature paltoquet se prenant pour « le roi du monde », qui a osé le défier stupidement, persuadé de pouvoir l’impressionner… avec ses ridicules moulinets des bras.

Et je souscrits totalement à la conclusion du Courrier des stratèges, terminant son article d’un humour discret mais néanmoins corrosif.

Cette inaction du couple Macron se transforme progressivement en problème diplomatique essentiel. 

On voit bien que Macron marche avec un caillou désagréable dans sa chaussure aujourd’hui. Le silence des médias subventionnés (et des médias de prétendue opposition) ne pourra en permanence régner sur une affaire qui pèse lourd. 

Il devient urgent qu’Emmanuel Macron et Brigitte dénoncent la diffamation dont ils sont l’objet et, comme ils savent si bien le faire, organisent une interview de Jean-Michel Trogneux dans l’un de médias à leur botte, comme Paris-Match. 

Cette clarification est indispensable pour rassurer les Français sur l’indépendance de notre diplomatie

Quand on pense avec quel mépris ces pignoufs osent traiter la France et les Français… ça donne fortement envie de les voir plonger dans un scandale, dévoilé au monde entier, qui serait d’autant plus violent que la déflagration du scud se fait attendre depuis déjà bien trop longtemps.

 Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression