Expulsions d’étrangers : Macron l’européiste n’aura jamais le courage du Danemark

 

Pendant que les vannes de toute l’Afrique, sont ouvertes à fond pour déverser en Europe, et principalement en France, toute une faune de branleurs-incapables-bas de plafond… mais exigeants (*) dont certains d’ailleurs transitent par l’Ukraine pour être certains d’être pris en charge… le statut de réfugié ukrainien étant actuellement très porteur vis-à-vis de nos « zautorités » …

(*) Ceux qui sont venus réellement pour travailler s’intègrent sans problème et surtout sans avoir besoin de « manifester » ! Voir plus loin…

Pendant que sans vergogne le SDF qui squatte l’Elysée avec l’appui de tous ceux qu’il « arrose » généreusement… auxquels s’ajoutent les crétins dégénérés gobant toujours l’intégralité de ses bobards… est passé du « tout va bien » directement, à « fini l’abondance, va falloir vous serrer la ceinture… » sans mentionner que les graves difficultés, financières et alimentaires qui s’annoncent seront dues, à sa vicieuse volonté, incluant le coût de l’insupportable charge migratoire…

Et que les associations prétendues « droit-de-l’hommistes » multiplient les combines pour accueillir les miséreux de la terre entière, mais principalement africains…ainsi que celles pour éviter l’expulsion de ceux qui ont trahi la France… (et pourtant il en faut beaucoup pour la risquer cette expulsion, qui d’ailleurs majoritairement reste sans effet !)

L’un des états membres de l’infernale et illusoire U.E. le Danemark, confirme que les migrants, appelés aussi réfugiés… ne sont plus les bienvenus, et œuvre à l’expulsion des demandeurs d’asile vers le Rwanda

Une brique de plus dans la forteresse. En juin 2021, le gouvernement social-démocrate danois réalisait un rêve de l’extrême droite en faisant voter une loi autorisant à sous-traiter l’accueil – ou l’enfermement – de migrants dans un pays tiers, le temps d’évaluer leur demande d’asile. Désormais, le projet controversé prend forme.

S’il était en discussion avec plusieurs Etats africains, en faisant miroiter des millions d’euros d’aide au développement, c’est avec le Rwanda que le royaume inaugure une déclaration de coopération bilatérale «envisageant l’établissement d’un programme par lequel les demandeurs d’asile […] pourraient [y] être transférés pour l’étude de leur dossier, ainsi que l’option d’une installation au Rwanda», qui compte pourtant plus de 127 000 réfugiés sur son sol, selon le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR)

Chez nous, Macron nous a vendu la formule inverse : pour commencer il ne voyage jamais sans son carnet de chèque (mais non, pas celui perso, vous n’y pensez pas !), dès lors qu’il se rend en Afrique (souvent pour y cracher sur la France)quant aux « demandeurs d’asile qui nous font l’honneur de choisir notre pays, il n’est pas question de renvoyer des gens si attachants… et dont certains ont su rapidement adopter quelques-unes de nos coutumes… principalement celle des manifs… lesquelles sont de plus en plus refusées aux souchiens (en un seul mot SVP).

https://www.europe-israel.org/2022/09/les-refugies-ne-sont-plus-les-bienvenus-au-danemark-qui-va-expulser-les-demandeurs-dasile-vers-le-rwanda/

Pourtant il semblerait que de plus en plus d’états, même différemment du Danemark, auraient décidé de faire un grand nettoyage d’immigrés sur leur sol :

L’Algérie par exemple, qui refuse (parait-il d’après nos gouvernants !) de reprendre ses racailles multirécidivistes, souvent bi-nationales, qu’elle nous expédie par norias de charters … ne se gêne pas pour virer les Africains, principalement Nigériens, qui l’indisposent…

L’Algérie a procédé à une nouvelle vague d’expulsions d’africains subsahariens. Près de 800 migrants, principalement des Nigériens, ont été renvoyés cette semaine vers le Niger. Ils se trouvent actuellement à Agadez, dans le nord du pays. Parmi eux, plusieurs dizaines de mineurs isolés ou séparés de leurs familles.

Ils sont âgés de 4 à 17 ans, selon les informations recueillies par la coordination régionale de l’organisation Alternative Espaces Citoyens, à Agadez.

Les bonnes âmes gauchisantes qui chez nous glapissent au scandale dès qu’on critique les « faux-mineurs », rarement isolés… apprécieront !

https://www.europe-israel.org/2022/09/si-la-france-nexpulse-pratiquement-personne-lalgerie-procede-a-une-nouvelle-vague-dexpulsions-dafricains-pres-de-800-clandestins-principalement-des-nigeriens-renvoyes/

De son côté, le Liban doit faire face à un afflux de réfugiés ayant fui leur pays depuis le début de la guerre civile en Syrie ; et dans le contexte actuel se trouve contraint d’envisager leur renvoi.

Les restrictions se multiplient à l’encontre des rescapés de la guerre civile syrienne qui se sont réfugiés au Liban. Leur départ est désormais envisagé par les autorités.

Sur les 6 millions de personnes qui vivent au Liban, les réfugiés syriens sont plus de 800 000, selon l’Organisation des Nations unies (1,5 million, selon Beyrouth). Cela fait du Liban l’Etat qui héberge le plus grand nombre de rescapés de la guerre civile syrienne par habitant. Depuis le début de cet afflux, en 2011, les incidents violents, comme l’incendie de campements, sont restés rares.

Mais faute d’une politique d’intégration que les gouvernements successifs ont refusé de mener au nom de la fragilité de l’économie et de considérations confessionnelles et sociales, le statut de ces hôtes a toujours été précaire.

https://www.fdesouche.com/2022/09/11/liban-le-discours-politique-anti-refugies-syriens-se-developpe-beyrouth-dit-preparer-leur-renvoi-graduel-dans-leur-patrie/

Il n’y aurait donc qu’en France (et quelques autres pays européens, également sous la coupe de dirigeants-caniches de Bruxelles) pour repousser avec horreur, non seulement l’idée de renvoyer le trop plein de migrants… mais même de commencer à fermer nos portes pour que des nouveaux ne puissent s’installer sans permission !

Il faut dire que notre déglingué « président » (non, pas le camembert, Macron !), dangereux psychopathe mais pas que… joue sur du velours avec tous les gauchiasses bon teint (individus, partis, médias, associations…) qui se gavent sur la bête, ayant bien compris que leur règne cesserait rapidement, si nous nous retrouvions enfin, entre vrais Français (incluant donc des étrangers qui aiment sincèrement la France), et reprenions du poil de la bête avec une brusque embellie de notre train de vie, grâce à la bouffée d’oxygène due à la suppression des aides exorbitantes aux exigeants quémandeurs étrangers, jamais satisfaits… de ce qu’ils n’ont pas chez eux, mais incapable de faire la différence.

Raison pour laquelle lui et ses pareils donnent dans le prétendu humanisme en vantant le vivre ensemble… les nouveaux arrivants, du moins ceux qui veulent vraiment bosser, étant bien entendu moins couteux que le citoyen lambda, osant réclamer de régulières augmentations de salaires… Les autres venant, comme le disait Coluche, « chercher du chômage » … avec les aides de toutes sortes qui lui sont attachées.

Les chômeurs courageux, en chômage accidentel et cherchant réellement à se recaser, sauront de quoi je veux parler, à propos de ceux qui ont fait « profession » de vivre de l’argent public, sans aucune honte, ni même de reconnaissance envers les contribuables qui leurs servent via leurs impôts, des revenus parfois aussi « confortables » que des bosseurs sans diplômes, ni relations.

Ajoutons à cela, une autre manière insidieuse de participer au grand remplacement de la France et des Français ; terme qui, s’il contrarie énormément les affichées bonnes âmes, n’en est pas moins exact, et confirmé chaque jour par le comportement non seulement incorrect de nos envahisseurs ingrats, mais aussi de nos indignes dirigeants ne roulant que pour leurs intérêts persos : l’accueil de nombreux étudiants étrangers, principalement africains, dont beaucoup resteront après la fin de leurs études, même si c’est comme certain(e)s pour toujours critiquer, rabaisser, accuser… ce pays à nul autre pareil !

A la veille de la rentrée universitaire, la France affiche une augmentation record du nombre d’étudiants internationaux. Six pays africains se retrouvent dans le top 10. Après une année universitaire 2020-2021 de relative stagnation, marquée par la crise pandémique, le nombre d’étudiants étrangers en France a augmenté de 8 % au cours de l’année 2021-2022, selon Campus France. C’est « la croissance interannuelle la plus forte depuis 2005 », indique le communiqué publié par l’agence chargée de l’accueil des étudiants étrangers, qui précise que, « en incluant les apprentis du supérieur, le seuil des 400 000 étudiants étrangers en France vient tout juste d’être franchi (400 026) ». Les projections de Campus France sur les cinq prochaines années laissent présager que la mobilité des étudiants africains augmentera davantage.

Tout ceci était évidemment extrêmement flatteur, du temps de la France des Lumières qui rayonnait partout dans le monde, mais qui n’a plus rien de commun aujourd’hui, où l’autochtone est tenu d’accueillir l’autre, de se pousser pour lui faire de la place, à ses frais, avec le sourire, tout en acceptant d’éventuels « débordements religieux » (mais seulement d’extrémistes !), ou encore de se faire cracher à la gu… et ne pas répliquer.

Ceci c’est la France de Macron et de tous ses semblables dégénérés, qui s’ingénient à détruire ce qu’elle était, n’ayant rien à voir avec le cloaque qu’elle est devenue… dont nous les patriotes nous ne voulons pas.

https://www.fdesouche.com/2022/09/12/400-000-etudiants-etrangers-en-france-augmentation-de-8-au-cours-de-lannee-2021-2022-six-pays-africains-se-retrouvent-dans-le-top-10/

Cerise sur le gâteau, en France on peut (enfin pas tout le monde !) manifester dans les rues de Paris quand on est travailleurs sans papier brutalement déconnecté de son employeur, pour une raison ahurissante… lisez mais doucement en respirant fortement :

Quelque 500 livreurs africains de la plateforme Uber Eats, pour beaucoup sans-papiers, ont manifesté lundi à Paris devant le siège français de la firme américaine, après la déconnexion de 2 500 comptes de travailleurs identifiés comme frauduleux.

https://94.citoyens.com/2022/deconnectes-subitement-des-livreurs-sans-papiers-de-uber-eats-manifestent-leur-colere-a-paris,12-09-2022.html

C’est vrai, quoi, si on ne peut même plus frauder tranquillement sans être dénoncé, mais où va-t-on, je vous le demande ???

Cela a beau faire un bon moment qu’en France « on marche sur la tête » … moi j’ai vraiment beaucoup de mal !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression