Soutien au Professeur Perronne : la gauche aux abonnés absents !

NDA, Philippot, Lalanne, Joron, Boutry… et quelques autres… tous de Droite ; la Gauche totalement absente ! Ni Insoumis, ni Ecolos, ni Socialos, ni Coco… Il est clair qu’ils ont tous choisi le camp de la dictature et de big-pharma contre la Liberté !

Le prétendu « clan du bien », mosaïque de tous les forcenés égoïstes, inscrits sous différentes étiquettes mais toutes aussi hypocrites les unes que les autres, vient encore de souligner quel camp ils ont choisi dans l’actualité concernant le Professeur Christian Perronne.

Pas certain que les naïfs irrécupérables auront relevé ce nouveau scandale à propos du double discours de cette gauche machiavélique, si habile à faire croire que seuls ses adeptes sont humains… et que tous les autres ne sons que de vils individualistes, indifférents à la misère des autres… quand chaque jour sur le terrain, des faits criants nous montrent l’exact contraire.

Convoqué ce mardi 13 septembre par les indignes sbires du Conseil de l’Ordre des Médecins… lequel s’est totalement discrédité tout au long de l’épisode Covid19, en démontrant qu’il était du côté des tenants du fric, bien au-delà du véritable intérêt des malades… le Professeur Perronne aura eut l’agréable surprise de trouver une manifestation de soutien à son intention… manifestation précisément et uniquement composée de ceux qui ont pu physiquement s’y rendre… quand  tellement plus auraient aimé pouvoir la rallier.

Une chose est certaine pourtant, parmi ceux qui regrettent de n’avoir pu faire le déplacement, aucun des « grands humanistes affichés », puisqu’aucun d’entre eux n’étaient présents ce mardi.

Ceux qui ont compris depuis longtemps que les faux gauchistes qui ont envahi le paysage politique en s’appropriant toujours les hauts faits de générosité, humanisme, partage… oubliant juste de souligner une infinie préférence pour les autres (étrangers tout comme « français de papier » !) avant les nôtres, sont en réalité d’abjects charlatans, extrêmement doués pour prétendre l’inverse des réalités.

Aucune surprise alors de voir l’Express développer sa thèse, après avoir titré sur l’événement : « Antivax, idole de l’extrême droite : Christian Perronne, la chute d’un professeur jadis respecté ».

Le professeur Christian Perronne était convoqué par la chambre disciplinaire du conseil régional de l’Ordre des médecins d’Île-de-France, ce mardi 13 septembre à 9h30. L’Ordre lui reproche ses prises de position lors de la crise sanitaire, pendant laquelle il a relayé des thèses antivaccins et complotistes, mais aussi déclaré que l’ivermectine ou l’hydroxychloroquine ont une efficacité avérée contre le Covid – contrairement à ce que la communauté scientifique a démontré – ou encore que les malades du Covid représentent une aubaine financière pour les médecins. 

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/antivax-idole-de-l-extreme-droite-christian-perronne-la-chute-d-un-professeur-jadis-respecte_2180117.html

L’insidieuse connotation péjorative du titre et de différents éléments (idole de l’extrême droite, jadis respecté), n’échappera pas aux gens sachant raison garder, dans ce véritable drame qu’est encore presque trois ans plus tard, l’épidémie de Coronavirus qui s’est abattue sur le monde entier… pour des raisons restées glauques dans l’esprit de beaucoup de sages…

Pourtant souligner que les malades du Covid représentent une aubaine financière pour les médecins, n’est aucunement un délire du professeur Perrone, car de très nombreux citoyens, qu’ils soient dès la première heure « contre cette substance expérimentale faussement appelée vaccin », ou vaccinés inquiets des résultats, les ayant rejoints, ont pu constater, face au réel dévouement et à la loyauté de leur médecin… une tout autre attitude chez d’autres qui se montraient ravis d’empocher « un bonus » à chaque vaccination !

Que dire des médecins et pharmaciens, dénonçant carrément certains citoyens ayant refusé le vaccin, et réclamé les « substance interdites » par la « communauté scientifique »laquelle s’est rapidement résumée aux « médecins de plateaux » dont on peut se demander quand ils trouvaient le temps de voir des malades… ou encore aux fourbes politiques à la manœuvre pour répandre les infos les plus terrorisantes, aidés bien évidemment des médias félons, dûment rémunérés pour la souplesse de leur échine !

Qui est le véritable héros, et qui sont les odieux traitres dans cette histoire ?

D’autant plus que Christian Perronne n’est pas le seul à avoir été ainsi harcelé, malmené, diffamé… à cause de ses convictions ; d’autres et non des moindre, comme le Professeur Didier Raoult       et bien d’autres ont dû subir l’immonde campagne de dénigrement général, tant dans les torchons de la presse écrite, que sur les plateaux télés où ne sont plus reçus que des guignols qu’on aimerait surtout voir se faire mordre par le serpent de leur caducée indument arboré !

Une chaleureuse manifestation de soutien à l’éminent professeur, infectiologue renommé, s’est donc déroulée, ainsi que diverses manifestations orales ou écrites, émanant de personnalités comme de citoyens anonymes… tous unis dans une même ferveur envers cet homme hors du commun, piétiné par des sous-hommes enragés.

A sa sortie, le professeur fait part de son attente sereine des résultats de l’entrevue, fort d’avoir toujours respecté le code de déontologie (on ne peut en dire autant de tant d’autres !!!), livrant en confidence qu’il « ne pensait pas finir sa carrière ainsi » … ce qui se conçoit grandement quand on connait et apprécie non seulement sa grande valeur médicale, mais sa valeur humaine et son courage.

https://www.youtube.com/watch?v=Cu8eU8HcmiM

https ://www.youtube.com/watch?v=Cu8eU8HcmiM

« Je ne pensais pas finir ma carrière ainsi » / Pr Christian Perronne

Étiqueté « extrême droite » par les beaux esprits, Nicolas Dupont-Aignan se devait de rendre hommage au professeur, dans des termes sans équivoque, ce qu’il fit début août en apprenant l’odieuse convocation.

Bien évidemment présent, Florian Philippot ne mache pas ses mots non plus lors de sa prise de paroles où en quelques phrases bien senties, il brosse un résumé saisissant et sans concession des vérités occultés par ceux qui mentent outrageusement.

Qu’il soit grandement remercié de son courage, sa pugnacité, et son talent à fédérer de nombreux citoyens lorsqu’il faut soutenir une cause noble… c’était encore le temps ici.

 https://twitter.com/i/status/1569618381736910849

Présent également le chanteur Francis Lalanne qui depuis le début de la pandémie s’est comporté de manière bien plus noble que l’ensemble de ses « collègues artistes », chanteurs, comédiens, danseurs… souvent plus prompts à soutenir une manif pour les droits de pauvres migrants qu’à se révolter contre les incessantes privations de droits et de libertés de leurs compatriotes… dès lors que leurs précieuses petites personnes étaient épargnées.

Hormis quelques exceptions comme Lalanne (Brigitte Bardot, Véronique Genest, Zaz, J.M. Bigard… et quelques autres), la grande majorité n’a pas fait exception à la règle en se précipitant au vaccin, et/ou en signant des pétitions pour inciter « ceux qui ne sont rien » à le faire également.

https://www.lepoint.fr/people/stars-antivaccin-des-coups-d-eclat-aux-polemiques-29-05-2021-2428652_2116.php

Témoignant du devoir de soutenir « un citoyen digne de ce nom », le chanteur déjà vu dans des manifestations citoyennes, s’exprime sans fioriture au micro qui lui est tendu.

https://youtu.be/3Itk3xk-onk

Virginie Joron, député RN au sein du groupe Identité et Démocratie au parlement européen, fait partie de ces élus qui prennent leur mandat au sérieux, et n’a jamais hésité à monter au créneau à plusieurs reprises pour mettre en lumière une autre version que celles, bien pourries puisque mensongères, des médias du sérail, adeptes de la manipulation des masses.

Ici elle fait part, depuis le parlement, de son soutien au professeur, n’ayant pas peur d’employer les mots de harcèlement contre celui qui se soucie bien plus des retombées du vaccin, notamment sur les enfants, que les minables qui ont choisi leur camp, celui du fric et rien d’autre !

https://www.youtube.com/watch?v=wqYp3wgD9yU

De son côté, Richard Boutry, s’il a parfois été difficile à cerner tant ses vidéos peuvent souffler le chaud comme le froid, lit ici avec conviction un admirable texte envoyé par la comédienne Anny Dupery, fervente admiratrice du professeur.

On se souvient que la comédienne est plus que jamais méfiante vis-à-vis des groupes pharmaceutiques depuis qu’elle s’est mobilisée contre les effets indésirables de la nouvelle formule du Levothyrox, en 2017.

« Je pense qu’il est urgent d’attendre devant un produit complètement expérimental », lançait-elle en février (2021), estimant qu’on ne connaissait par les effets à long terme des nouveaux vaccins. En avril dernier, elle était toujours sur la même position. « Je vais attendre prudemment. Mais pour les gens que ça rassure, il faut y aller, bien sûr, précisait-elle dans Gala. De mon côté, je fais attention, je respecte les gestes barrières… ».

https://youtube.com/watch?v=oH5CjxhUwm8&feature=share

Les provinciaux qui comme moi n’ont pas pu se rendre à Paris à cette occasion, ne manqueront pas de se réjouir, de toutes ces belles interventions, et de constater sur les différentes vidéos, qu’un nombre appréciable de citoyens était présent pour applaudir et dire « merci Professeur ».

Espérons que peut-être les sous-hommes que sont devenus ceux qui devraient être des sages, notamment ceux du Conseil de l’Ordre des Médecins, y réfléchiront à deux fois avant de continuer leur sale petit manège de harcèlement contre un homme qui vaut mille fois mieux qu’eux !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

Pour ceux qui ont été sages…

https://www.youtube.com/watch?v=4xFSAxUNe7Q&t=3s