Un clando algérien agresse sexuellement une magistrate: faut-il le libérer ?

 

En France où nous ne sommes plus « tous égaux », une magistrate traitée comme une vulgaire citoyenne ?Enfin, un peu de vraie justice !

 

Quelle horreur, mais quelle horreur ! Mais dans quel monde vivons-nous ma pov’dame ?

Quésako ? on a « renversé » le précieux président Macron ?

Pas du tout (mais patience, ça pourrait venir s’il continue de jouer au con !) ; en réalité ce vendredi matin, à deux pas du tribunal judiciaire de Créteil (Val de Marne), un clandestin algérien, sous le coup d’une OQTF a tenté d’agresser sexuellement une magistrate !!!

21 octobre 2022. C’est aux alentours de 11 heures, rue Ambroise Paré, que les faits ont commencé. Deux femmes sont agressées par un homme. Ce dernier aurait crié « je vais te violer ! ». Une troisième femme intervient et se fait agresser à son tour. Il s’agit d’une magistrate travaillant au tribunal de Créteil situé à quelques mètres de là. L’agresseur lui aurait arraché ses vêtements et aurait également crié qu’il voulait la violer

Face à son agresseur, la victime se débat. Des passants, alertés par les cris, interviennent et permettent l’interpellation de l’individu. Les policiers arrivent sur la place et la victime est prise en charge par les sapeurs-pompiers. En état de choc, elle souffrirait également de blessures au coude et au genou. L’agresseur a de son côté été placé en garde à vue. Selon une source proche du dossier, il faisait l’objet d’une Obligation de Quitter le Territoire Français (OQTF) depuis quelques semaines.

Tiens donc !  Cela ne vous rappelle rien ?

https://actu.fr/ile-de-france/creteil_94028/un-homme-tente-de-violer-une-magistrate-a-deux-pas-du-tribunal-de-creteil_54678302.html

https://www.valeursactuelles.com/regions/ile-de-france/val-de-marne/no_agglomeration/faits-divers/creteil-un-clandestin-agresse-sexuellement-une-jeune-magistrate

Bon, d’accord, ce n’est pas bien du tout  de violer une femme, et même de simplement « tenter le coup », mais dans ce cas comme dans tant d’autres… dont certains ont sans doute été traités par la magistrate en question, il y a plusieurs façons de considérer les choses, en commençant par le profil de l’agresseur.

1/ Était-il sous l’emprise de cannabis ou autres produits dits « stupéfiants » ? Lesquels sont reconnus par les magistrats comme « circonstances atténuantes » … réclamant donc une grande clémence dans la sanction qui sera décidée…  (cf l’affaire Sarah Halimi !)

https://ripostelaique.com/affaire-sarah-halimi-le-scandale-des-expertises-psychiatriques.html

2/ Est-ce la faute de l’individu si les méchants racistes français ne lui ont pas donné les bons codes dès son arrivée en France ?

C’est vrai quoi, à quoi ça sert d’inviter les gens à nous visiter, si personne ne les avertit des règles, coutumes et lois à respecter puisque servant à maintenir le pays dans l’ordre et la paix ???

3/ Euh… sauf votre respect, m’sieur le Procureur, avant d’instruire le banal « incident » qui aurait pu tourner au drame (le viol d’une magistrate étant nettement plus grave que celui d’une citoyenne lambda !), pourriez-vous tenir compte du fait que, objet d’une OQTF, s’il avait été renvoyé dans son pays, en temps voulu (il y a plusieurs semaines !) le pauvre homme aurait pu satisfaire ses pulsions sans le moindre ennui, puisque là-bas le statut d’infériorité des femmes autorise les mâles à en user selon leur bon plaisir…

Mais ce qu’il sera intéressant d’observer dans un proche avenir, c’est la façon dont la magistrate rendra désormais ses futures sentences après cette expérience, banale pour madame Toulemonde, mais à laquelle elle n’aurait jamais pensé être confrontée un jour… jugeant sans doute les victimes habituelles… comme de vilaines racistes d’extrême droite, repliées sur elles-mêmes et parfaitement incapables de tendre la main à un homme en souffrance…

Va-t-elle durcir ses sanctions envers les violeurs, majoritairement identiques à son agresseur, ou reprendre les bonnes vieilles habitudes de l’ensemble de la magistrature actuelle, continuant à inverser les responsabilités, en pointant du doigt celles des victimes envers leurs bourreaux, pour mieux innocenter ces derniers… qui pourront impunément recommencer, grossissant encore le fleuve des « multirécidivistes » se baladant dans nos rues, à la recherche de nouvelles proies ?

Va-t-elle foncer chez Dupont-Moretti pour lui parler à deux doigts des trous de nez, de ce prétendu « sentiment d’insécurité » déclamé par ce sans honneur, sans aucun respect pour les victimes de ses potes racailles ?

Et que font faire ses collègues magistrats (et magistrates) qui seront appelés à statuer sur son expérience de la vraie vie, dont certains aspects lui échappaient jusqu’à présent ?

La trouille de réaliser que les « gentils violeurs irresponsables » pourraient s’en prendre à eux/elles, leur remettra-t-elle un peu de bon sens, de dignité et d’humanité dans leurs futurs verdicts ?

Rien n’est moins sûr hélas, car il y a déjà si longtemps que le ver (en passe de devenir vert) est dans le fruit, qu’il est à craindre que « l’énergie d’habitude », comme disait mon maitre à penser zen, ne reprenne le dessus, sitôt oublié la pétoche de ce qui ne fut qu’une tentative…

Mais si un jour une « tentative » sur un magistrat, haut gradé militaire ou policier, homme ou femme politique dit de gauche, ou encore journaleux indigne se moquant des souffrances du peuple… ne bénéficiait pas à temps d’une intervention policière ?

Si le pronostic vital d’un de ces collabos était engagé ?

Et si le « fait divers » virait au drame, devenant « assassinat » ???

Cela aurait-il enfin un impact sur ces sous-hommes et femmes se comportant en vils cancrelats, indignes de leurs nobles fonctions ?  

Même pas sûr ! Mais ce qui en revanche est absolument certain c’est que pour une fois, je ne pleurerais pas une tragique mais légitime conséquence de leur lâche responsabilité… à trop jouer avec le feu, un  jour on se brûle !

A défaut d’autre chose, nous avons ici la démonstration de l’incurie de certains ministres de Macronescu, qui viennent en seulement quelques jours de dévoiler l’incompétence de leurs services (ou des directives « secrètes qui leur sont données !) puisque deux gravissimes agressions, dont une mortelle, auraient été évitées si les responsables au premier degré avaient été renvoyés chez eux à coup de pied dans leur hémisphère sud, immédiatement après la sentence !

  • Lola serait encore en vie… et ses parents n’auraient pas le plaisir et l’honneur d’accueillir (voire même d’inviter, parait-il) l’écœurant Darmanin, l’éminent ministre de l’Intérieur, à ses obsèques… sans doute manipulés par ce ridicule cuistre (on peut tousser, pleurer, hurler… c’est hautement légitime !).
  • Est-ce que quelqu’un a pensé à ranimer Patrick (Jardin) qui doit être au bord de l’apoplexie !https://ripostelaique.com/quoi-darmanin-sera-aux-obseques-de-lola-invite-par-la-famille.html
  • La magistrate n’aurait pas eu la peur de sa vie… laquelle lui servira (on espère) de leçon profitable pour l’avenir, ou plus précisément pour celui des futures victimes, à la fois d’individus sans scrupules, mais surtout de ses collègues agissant sur ordre du pouvoir, contrairement à la déontologie de leur métier qu’ils galvaudent sans état d’âme pour la plupart !

Combien de prétendus « déséquilibrés » (sous-entendu irresponsables) comme l’Algérienne tortionnaire et exécutrice de Lola, ou comme son compatriote s’imaginant qu’il peut « se servir » d’une femme comme d’un objet sans volonté propre… sont actuellement en liberté malgré de nombreux forfaits, jugés mineurs par les juges rouges ?

Combien de coutelas planqués sous une burqa ou un qamis, prêt à être dégainé au moindre refus de cigarette, ou pour un regard refusant de se baisser ???

Combien de multirécidivistes sous le coup d’une OQTF dans la nature de longs mois après la sentence… jouent au chat et à la souris avec les policiers s’évertuant à les traquer… pour que d’irresponsables magistrats les relâchent au moindre soupçon d’erreur possible ?

Mais surtout combien de vrais innocents sont condamnés à d’injustes ou disproportionnées peines, simplement parce qu’ils refusent de se plier au politiquement correct ?

Au lieu d’aller faire le faux éploré aux obsèques d’une des victimes de sa dangereuse politique idéologique, Darmanin ferait mieux de réfléchir au fait qu’il ne pourra indéfiniment planquer sous le tapis ses méfaits (et ceux de ses potes), et que le flot des patriotes en colère enflant de plus en plus, il risque chaque jour un peu plus d’en subir les dommages collatéraux qui ne manqueront pas de se produire !

Le plus délectable étant qu’à ce moment, ce sera « chacun pour soi » chez ces pleutres, et qu’aucun d’entre eux ne pourra compter sur l’aide de ses anciens amis… chacun occupé à sauver sa peau et celle de ses proches, en sautant dans le premier avion pour tenter d’échapper au peuple en colère (le vrai, pas celui des décérébrés-émasculés !)

J’ai bien écrit « tenter » !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression