Vive Laure Lavalette, député RN qui a pulvérisé Moussa Darmanin!

La députée rappelle à l’outrecuidant qui souhaitait la démission de son collègue de Fournas, qu’il a lui-même de quoi démissionner depuis longtemps !

 

Retenez bien ce nom, pour ceux qui ne la connaissent pas encore, car non seulement il risque de faire souvent parler de lui lors des prochains débats à l’Assemblée Nationale, mais vous apportera un plaisir inégalé à écouter cette femme courageuse, marteler enfin ce que nous sommes des millions à hurler dans nos chaumières, bâillonnés par ce pouvoir immonde qui a décidé notre perte, avec l’aide de nombreux complices, dûment rémunérés pour trahir Nation et citoyens !

Laure Lavalette, 46 ans, mère de cinq enfants, élue députée de la 2ème circonscription du Var en 2022, sous l’étiquette RN honnie par la bien-pensance, vient de moucher tout à tour, madame la première ministre Elisabeth Borne, puis l’incapable mais néanmoins pédant Moussa Darmanin, ministre de l’Intérieur, mouillé dans quelques « scandales » et « affaires »  mais hélas toujours scandaleusement en place… dans deux successives interpellations magistrales.

Laure Lavalette — Wikipédia (wikipedia.org)

Bien qu’ayant bénéficié d’un non-lieu cinq ans après la première plainte, il reste, comme une tache indélébile dans le dossier « Affaires Darmanin » … puisque, étrangement ce sont deux femmes, à dix années d’écart qui ont accusé le ministre de ce qui semble être une constante chez ce cuistre.

À deux reprises, Gérald Darmanin a été accusé d’avoir profité de sa position dominante d’élu pour obtenir des faveurs sexuelles »

La question étant, ce monsieur aurait-il eu droit à un si généreux « verdict », s’il œuvrait sous l’étiquette RN ??? La réponse est dans la question.

https://www.mediapart.fr/journal/france/280121/affaire-darmanin-deux-dossiers-aux-nombreuses-similitude/

https://www.linternaute.com/actualite/biographie/1200723-gerald-darmanin-accuse-de-viol-non-lieu-prononce-ce-que-ca-signifie-pour-le-ministre/

La première diatribe de la députée est destinée à la première ministre, vertement et sans concession, demandant forcément des réponses sur chaque point soulevé… mais celle-ci ne pipera mot en réponse, puisque c’est le ridicule coq Darmanin qui se lève pour répondre à la députée, et qui bottera en touche par… une simple question, débordante de mauvaise foi flagrante puisque ne répondant à aucun des arguments qui visaient la ministre.

Une première ministre vivement interpellée dans l’hémicycle, qui ne daigne pas répondre… Plutôt étrange non ?

Serait-ce que le deal passé avec le grand manitou, pour être nommée par sa suffisance, précisait bien qu’en aucun cas elle ne devrait répondre directement à une question, sauf à en avoir reçu permission et teneur, cette dernière dûment élaborée par le maître… comme de venir susurrer la bonne parole à la télé, devant une autre esclave écoutant bouche bée ???

Sinon laisser faire ceux qui sont rodés de longues dates à ce sport national en politique : répondre à une ou plusieurs questions par une ou plusieurs questions, jamais par des réponses !

L’antipathique incapable Darmanin sait au moins faire cela !

Ne se laissant pas entrainée sur le terrain de la mauvaise foi, dont elle taxe immédiatement le ministre, madame Lavalette lui assène aussitôt une autre giclée de questions, cette fois-ci le visant personnellement… même foutage de gueule insupportable du minable répondant avec la morgue qui le caractérise, et dans laquelle on perçoit bien, son mépris des femmes (à plus forte raison s’il s’agit d’une représentante RN) … sans surprise quand on connait ses origines.

https ://twitter.com/i/status/1592521260906463233

Même si les collabos présents applaudissent servilement comme il se doit, la première question-réponse du pédant ministre ; il est agréablement surprenant de remarquer que Laure Lavalette a pu lancer ces deux interventions dans le silence respectueux de ses adversaires… quand on se souvient des brouhahas et chahuts qui ont souvent régné lorsqu’un des rares représentants RN prenait la parole.

Il est vrai qu’une bronca a eu lieu récemment, à propos d’une phrase du député RN Grégoire de Fournas, accusé de racisme sur un quiproquo verbal, volontairement dénaturé par l’ensemble des larbins du pouvoirs présents ce jour-là.  

Mais l’outrance du prétexte à « casser du RN » ayant d’une part fait grand bruit, et d’autre part le fait que la litanie des arguments balancés par Laure Lavalette étant véridique et vérifiable par tous, on a bien senti… comme une gêne sur les bancs du gouvernement ; tant du côté de la silencieuse Borne, que du lamentable pantin totalement inefficace (sauf pour les desseins de Macron) Darmanin pérorant stupidement.

A la suite de l’incident, volontairement monté en épingle, le fumier avait même fait immédiatement savoir qu’il était « favorable à la démission » du député RN :

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a jugé que Marine Le Pen et Jordan Bardella étaient « complices » des propos considérés comme racistes de l’élu RN Grégoire de Fournas jeudi à l’Assemblée nationale, se disant favorable à sa démission.

https://www.lavoixdunord.fr/1249598/article/2022-11-04/racisme-l-assemblee-gerald-darmanin-favorable-la-demission-du-depute-rn

Il était donc particulièrement délectable d’entendre la collègue du député injustement incriminé, lui balancer que « dans une démocratie normale vous auriez démissionné depuis longtemps ! »

Surtout que, contrairement au député LFI Carlos Martens Bilongo, qui s’était jeté avec empressement sur le rôle de prétendue victime, après avoir laborieusement ânonné son discours bisounours sur les pauvres migrants que l’Italie refusait de recevoir… madame Lavalette n’a pas sa langue dans sa poche, et manie la langue française avec maestria, et sans craindre de parler vrai.

La différence de qualité dans les arguments de part et d’autre, aura sauté aux yeux des citoyens, et malgré ses paroles dédaigneuses, le « tête à claques » qui se prend pour le ministre de l’Intérieur, s’est encore plus ridiculisé lors de cet échange… même s’il est sans doute persuadé qu’il brillamment cloué le bec au RN !

Quel bouffon, mais quel bouffon ! Comme j’aimerais  le voir un jour « aux prises » avec l’un ou plusieurs de ses protégés… Profitons, le rêve n’est pas encore proscrit !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression