L’antiracisme à géométrie variable du journaleux David Perrotin

 

Comprenons-nous bien… afin de ne pas plonger dans un nauséabond esprit d’ « esstreemmedroate » : quand deux factions se font face pour se foutre sur la gu… comme hélas cela arrive souvent lors de manifestations ou de « fêtes au village » un peu trop arrosées, sans rapport avec la météo locale ; il y a une constante qu’il ne faut jamais perdre de vue… au risque de perdre encore un peu plus du peu de libertés qui nous restent en vous retrouvant illico devant un juge forcément impartial (puisque ce sont eux qui le proclament !) :

Si la ou les victimes sont des blanches : au mieux c’est l’indifférence générale, médias en tête… au pire, on fouille dans leur passé d’où l’on extraira prestement quelques actions hyper violentes et mal venues, comme par exemple une « manif islamophobe » dûment déclarée en préfecture… dans le sale but d’ostraciser encore plus une innocente communauté sans histoire… qu’on vous dit !

Conclusion : « ils » l’ont bien cherché, et de toutes façons le criminel n’était pas dans son état normal au moment des faits, peut-être sous l’emprise d’un produit hallucinogène quelconque, et ne saurait donc être tenu pour responsable… sauf s’il a envoyé 4 personnes à l’hosto et tué un enfant à naitre (ça existe !). Autrement, circulez, « y a rien » à voir !

Si la ou les victimes sont noires : alors là attendez-vous à un beau bordel pendant des mois, dans les médias, dans les rues, et jusque sur les bancs de l’Assemblée Nationale, où siègent désormais dans la quiétude et l’harmonie, de jeunes gens (et des nettement moins jeunes) biens sous tous rapports puisque sachant toujours afficher une neutralité de bon aloi, sans  parti pris aucun, et sans préférence affichée.

Et personne ne lâchera le morceau tant que justice ne sera pas rendue, en punissant avec une extrême sévérité, le ou les responsables du drame (stigmatisation, amalgame, racisme avéré…) y compris si les coups hypers violents sont portés uniquement par des « mots » … cent fois pire qu’un égorgement dont « on » fait tout un plat quand un individu a juste voulu pratiquer jusqu’au bout les préceptes religieux de son dieu, transmis par le beau modèle Mohammed, prophète de son état…

https://www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/pdf/pdf_le_prophete_comme_un_modele_a_suivre_dans_la_vie_musulmane.pdf

Eh bien figurez-vous que c’est justement ce qui vient d’arriver… ou plus exactement le 24 juillet 2022 ; il est vrai que dans ce sens-là, il n’y a sans doute pas grand-chose à se mettre sous la plume, et l’honorable Médiapart, via David Perrotin, pugnace et intègre journaliste, a dû ramer pour enfin trouver cet ignominieux scandale, semblant passé sous silence…

Ce jour-là donc, d’ignobles racistes blancs  (c’est parait-il évident, m ais j’aime bien être précise !) s’en sont pris à deux jeunes noirs, accusés d’être les auteurs de « piqures sauvages » qui venaient d’être annoncées au micro du DJ.

Heureusement, tout a pu être résumé dans une vidéo dans laquelle on voit un Guadeloupéen et un Mahorais (si, si, même dans le noir, on voit très bien qu’il s’agit d’un Guadeloupéen et d’un Mahorais, du moins ça n’a pas échappé à l’œil de lynx du journaliste) lynchés sous les yeux d’une quinzaine de personnes (si, si, même dans le noir, on arrive bien à les compter sans problème, du moins le gars Perrotin qui semble avoir aussi un œil de chat et en a carrément compté 30).

Ecoutez-le d’ailleurs raconter « avec neutralité et sensibilité », l’horreur vécue par ces deux jeunes noirs, forcément innocents, d’abord parce que le racisme est toujours anti-noir (c’est bien connu), et surtout parce que des noirs qui agressent en bande, une ou deux victimes blanches… ça se saurait si cela existait… (second degré !)

 

Il est vrai que les propos orduriers, les hurlements et les incitations à la plus extrême violence (tuez-les !) entendus dans la vidéo, sont insoutenables, et que le tabassage à plusieurs contre un ou deux, n’est pas tolérable et doit être sévèrement puni… mais alors dans tous les cas de figure, et pas seulement quand ce sont des noirs qui semblent être l’objet de racisme… quand régulièrement cela ne soulève pratiquement aucune voir très peu d’émotion quand c’est l’inverse, chez les journaleux actuels, bien plus prompts à la délations de blancs racistes qu’au contraire !

Bon, loin de moi l’idée de faire du tord à un remarquable journaliste, mais il faut quand même souligner qu’il a de bien curieuses manières, ce Didier Perrotin… d’ailleurs souvent épinglé dans nos colonnes, et particulièrement en mars 2021 :

https://ripostelaique.com/affaire-zecler-perrotin-pris-la-main-dans-le-sac-denonce-par-attal.html

Le fait d’être passé chez Médiapart ne semble pas avoir arrangé son manifeste manque de neutralité, incapable d’informer les masses, sans laisser transparaitre ses préférences idéologiques, surtout quand on l’entend rarement, voire jamais, monter au créneau lorsque 20 antifas massacrent des journalistes ou des patriotes… sujets qui ne l’émeuvent moins que deux jeunes noirs tabassés, d’après lui uniquement par racisme.

Pareillement quand dix racailles massacrent un malheureux Français qui s’est trouvé au mauvais endroit, au mauvais moment… sujet sans intérêt si le citoyen en question est blanc.

En revanche pour dénoncer un ignoble racisme envers des citoyens noirs, là il rapplique dare-dare le Perrotin !

Dis-donc David, ce n’est pas très déontologique cela ! Est-ce que par hasard tu n’aurais pas trouvé ta carte de presse dans une pochette surprise ? Nous sommes légitimement en droit de te le demander.

De même il semble que tu as raté ta vocation de « flic » dénonçant sans trop de nuances, quiconque se livre à des faits qui te déplaisent…

Sauf que maintenant c’est trop tard, vu l’acharnement que tu as souvent mis contre les policiers, toujours décrits comme de gros beaufs, racistes, penchant souvent vers l’extrême droite… Tout le contraire d’un journaliste en somme…

Du coup, si je puis me permettre un conseil gratuit… il me semble que la profession de « politicard » t’irait comme un gant ; tu pourrais pratiquer ouvertement et sans risque de t’attirer des ennuis, le « deux poids, deux mesures » bien toléré chez certains élus ; dont plusieurs partis d’ailleurs conviendraient parfaitement à ton profil d’honnête homme sensible… Mais bon, choisi toi-même, je ne vais pas faire tout le boulot à ta place quand même…

En attendant, est-ce que tu pourrais continuer ton long et minutieux travail de recherche sur les événements de Verzeille, afin de trouver qui étaient finalement les « piqueurs fous » …

Imagine que ce soient des blancs… Ce serait carrément le triomphe pour toi, qui verrait ainsi le bien fondé de ton intuition, et les conclusions que tu n’as pas hésité à endosser immédiatement.

Ah, un dernier  petit mot David, avant de se quitter… si la vidéo était effrayante, surtout par les cris puisque dans le noir on ne voyait pas grand-chose… au vu des deux photos du haut, il me semble un tantinet exagéré d’avoir fait tant de bruit pour une si horrible… « égratignure » au front du pauvre Hans (photo fournie par ses proches), quand les blessures au visage du policier Jallamion, autrement graves et impressionnantes n’ont pas fait autant de bruit… ailleurs que chez RL et RR, dont Sébastien est l’ami.

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

(*) https://la1ere.francetvinfo.fr/un-guadeloupeen-et-un-mahorais-agresses-dimanche-dans-une-fete-de-village-pres-de-carcassonne-1308212.html

(**) htps://ripostelaique.com/linsupportable-mysterieuse-agression-de-sebastien-jallamion.html