Arras : la mère et la sœur du tueur terrorisées par d’éventuelles représailles…

Faut les comprendre aussi, avec tous ces Français racistes, qui refusent qu’on assassine les leurs sans « faire d’histoire » …

 

Dans la grande communauté des « je prends les citoyens français pour des cons », nous avons, immédiatement après l’immense majorité des « dirigeants maison » (ou prétendus tels ; en poste ou non… mais dans la file d’attente)les ressortissants étrangers, principalement d’obédience islamiste, naturalisés français ou non, ce qui ne fait aucune différence, vu que ceux qui le sont clament sans pudeur qu’ils sont « Français de papiers » …

Au moins les choses sont claires, même si les fameux « faux dirigeants mais vraies sangsues », font semblant de ne pas réaliser l’outrage, fait à la France et à ses citoyens !

Parce que le gros problème actuel pour les patriotes, lequel regroupe tous les autres qui en découlent… c’est précisément cela : l’immense et insupportable ingratitude des étrangers accueillis ; lesquels non seulement ne savent jamais dire « merci », mais osent se plaindre à tous propos, du comportement des Français de naissance (ou de cœur !), qui seraient racistes parce que n’en faisant jamais assez, et refusant de se pousser (et se priver) encore davantage pour que les envahisseurs puissent faire venir leurs nombreuses familles !

Ainsi, sans vergogne, de même que la mère du faux ange Nahel, abattu pour comportement suspect et refus d’obtempérer par un policier en exercice, et non par une prétendue violence policière gratuite, avait, dans un premier temps adopté une attitude très désinvolte… avant de jouer les mères martyres inconsolables, osant venir faire tout récemment son grand numéro de pleureuse à la télévision…  Un peut tard pour être convaincant, Cocotte !

Voici qu’aujourd’hui, avec une indécence dépassant l’entendement, ce sont la mère et la sœur du djihadiste qui a assassiné le Professeur Dominique Bernard à Arras, qui s’expriment par l’intermédiaire de leur avocat.

Après avoir fait savoir qu’elles compatissaient « avec la douleur des victimes » après le drame ; aujourd’hui elles se disent terrorisées d’éventuelles représailles, n’osant retourner à Arras (ce qui est compréhensible) ; mais surtout en provenance de leur propre famille, depuis leur coopération avec la justice.

Les deux femmes se disent « terrorisées ». Plus de deux semaines après l’attentat islamiste d’Arras Maître Mikaël Benillouche, avocat de la mère et de la sœur de l’assaillant Mohammed Mogouchkov, a décrit sur BFMTV deux femmes « qui sont [aussi] victimes de cet acte ». « Elles n’arrivent pas à l’expliquer, elles ne pouvaient pas prévoir, elles ne comprennent pas (…) Elles n’ont rien vu venir », a affirmé l’avocat à BFMTV. Les deux femmes « se dissocient totalement » de ce qui s’est passé à Arras.

https://www.leparisien.fr/faits-divers/attentat-darras-la-mere-et-la-soeur-de-lassaillant-disent-craindre-des-represailles-25-10-2023-52I4A6Z6BBFLZBOW5JEJOXB5C4.php

Des représailles également familiales, alors que le père du suspect, également radicalisé, a été expulsé en Géorgie en 2018. Dans cette famille où l’organisation est patriarcale, où les femmes ne sont pas décisionnaires, elles redoutent des représailles pour avoir coopéré avec la justice. « Elles ont répondu aux questions qui leur ont été posées. C’est pour cela que leurs gardes à vue ont été levées », appuie leur avocat.

La pression religieuse était très forte dans le domicile familial. Leur avocat parle même d' »emprise ». Au cours de son audition, la sœur a même rapporté aux enquêteurs vivre dans la terreur. Malgré ce contexte, les deux femmes se sont dissociées entièrement des actes commis par Mohammed Mogouchkov. Sa sœur a notamment qualifié son frère de « monstre », dénonçant son acte d’horreur devant les enquêteurs.

https://www.bfmtv.com/grand-lille/elles-ont-peur-de-represailles-l-avocat-de-la-famille-de-l-assaillant-de-l-attentat-d-arras-evoque-leurs-craintes_AV-202310250102.html

Difficile de comprendre que, le père expulsé en 2018, la mère et la fille soient restées sous l’emprise des fils ; n’avaient-elles pas accès aux informations toutes ces années où les attentats se sont succédé, dans le monde, en Europe et en France ?

Pourtant il n’est plus temps de se lamenter, sincèrement ou non, sur le passé, mais de faire en sorte d’exprimer haut et fort la condamnation de tels actes, sans ambiguïté…… plutôt que revendiquer le statut de victime collatérale !

Malheureusement, si l’on en juge par toutes les perturbations commises lors des hommages au professeur, il semblerait que les frères de l’assaillant d’Arras, ne soient pas les seuls à être radicalisés, et qu’il s’en faut de peu qu’ils passent à l’acte eux aussi, très prochainement…

Ce ne sont pas les ridicules annonces du freluquet de Beauvau, suivies de si piètres résultats, qui les en dissuaderont !

https://www.ouest-france.fr/faits-divers/attentat/attentat-a-arras-357-perturbations-et-contestations-apres-lhommage-au-professeur-bilan-en-hausse-2bf14282-6d9d-11ee-97d6-d90367762e60

Difficile de faire confiance à toutes ces familles hébergeant sans doute un futur assassin ; pour eux comme pour les citoyens toujours abusés par les discours officiels, il s’avère urgent d’couter le témoignage de Jean-Pierre Colombiès, ex-policier, dans un entretien sans langue de bois, avec Vincent Lapierre.

Cela change des baratins politico-médiatiques, et des lamentations, bougies, nounours, stériles donc parfaitement ridicules !

https://www.youtube.com/watch?v=q46pHl3hWPg&t=1405s

Les commentaires qui suivent la vidéo sont également intéressants et réjouissants. Dommage que les vaniteux bouffons qui prétendent gouverner ne s’en inspireront jamais !

En conclusion, mon conseil à toutes ces mères (futures ou présentes) de djihadistes, radicalisés, extrémistes, terroristes… ou quel que soit le nom qu’on leur donne :  

Mesdames (aux pères aussi d’ailleurs car votre statut de géniteurs ne vous dispense pas de participer à l’éducation de vos rejetons !) ; commencez par transmettre à vos enfants une solide éducation, sur la base du respect d’autrui… c’est-à-dire que le fameux « respect » que vos mouflets insolents exigent des autres… s’entend forcément réciproque ; et qu’en conséquence, pour être respecté il faut être respectable en prenant les autres en considération, ce qui n’est quasiment jamais le cas dans votre communauté !

Car si vous aviez suivi cette règle de base, au lieu de vous borner à seulement encaisser les « prestations familiales » (le vrai motif de votre installation chez nous, pour une majorité d’entre vous !) ; vous ne seriez pas aujourd’hui les parents de véritables racailles prenant à la lettre les injonctions de votre religion, prétendue de paix, alors qu’il n’y pas pires intolérants que vous… exception faite de nos extrémistes gauchistes se défaussant sur les autres, comme vous savez si bien le faire vous-mêmes !

Du coup, à votre place, j’adopterais plutôt un profil bas, et disparaîtrais rapidement des radars… au lieu d’infliger aux victimes, leurs proches, et toute une Nation, votre insupportable effronterie de la ramener sans la moindre honte, pendant que « les vôtres » continuent d’assassiner des innocents par milliers dans le monde entier… dans l’unique but d’imposer à tous votre religion de tarés incurables !

De voter part, une seule chose est acceptable : la silencieuse discrétion !

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression